Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

samedi 30 novembre 2019



Texte et clichés de Christian Cochard.
 
Décidée au dernier moment par rapport au temps qui était magnifique ce samedi nous nous sommes retrouvés à cinq pour une sortie exceptionnelle par le temps, la neige et des paysages sublimes et hors normes sur la Montagne de Sulens, face au Mont Charvin, côté est, à la Tournette à l'ouest et au Parmelan, côté nord. Au départ des Monts pas de neige , mais 300 m après le col des Bois de Derrière, la neige est apparue avec au sommet de Sulens une hauteur de 45 cm. Nous sommes montés tranquillement par le lieu dit des Bancs, puis la forêt de Chapotier et en arrivant au Nant du Fer, direction le col de Sulens. Je le répète, les paysages d'une beauté rare nous ont obligé des arrêts fréquents pour les photos et la contemplation. Arrivés au col de Sulens , un groupe de huit parapentistes essayaient de décoller avec des difficultés sérieuses à cause d'un vent froid et violent. Après être arrivés au sommet de Sulens, direction la descente en prenant une ligne directe à travers champs et bois pour rejoindre le chemin de montée. Petit arrêt pour nous restaurer et bien sûr dans un endroit sans vent. Lors de cette ballade Maïka s'est vraiment éclatée mais elle est arrivée complètement crevée au parking, prête à recommencer. Au retour arrêt à Marlens pour le pot traditionnel et faire un bilan très positif de randonnée.







https://www.lefigaro.fr/international/visite-surprise-de-donald-trump-en-afghanistan-20191128?utm_source=CRM&utm_medium=email&utm_campaign=[20191128_NL_ALERTESINFOS]&mediego_euid=[2261915]&een=1560520d36ba0148d325db5d49bb93b6&seen=6&m_i=cNXRw2vA9mdiw%2BbQjLpteFXGg_mkB2btychCeSpXSKvhEWr8fAomjs5tIqHqsSIFoZ2Om9BPet%2Bh_0wbUHPYrD3XitOXC4IJcX
René a quitté les siens brutalement au retour d'une sortie à la chasse, une de ses passions. Nous pourrons entourer sa famille lors de ses funérailles religieuses qui seront célébrées le mercredi 27 novembre en l'église de Saint-Nicolas-la-Chapelle à 10 heures.

 Sur ce cliché, René est le deuxième en partant de la droite.

Ce mercredi matin, 27 novembre, les chasseurs du village et leurs amis voisins ont laissé leurs fusils au râtelier pour  entourer René Burnet-Merlin, compagnon de chasse et ancien garde de la société, pour son dernier voyage. Avec une nombreuse assistance, ils ont conforté sa famille très touchée par un départ brutal et inattendu.
Très régulièrement, les membres du groupe folklorique, le Biau Zizé, se retrouvent pour répéter danses et chants, préparer leurs futures prestations et aussi faire découvrir de l'intérieur la vie de l'association et permettre à de nouvelles recrues de grossir les rangs. A noter qu'une prochaine soirée découverte est prévue le vendredi six décembre, à 20 heures, à la salle du Centre social de Flumet,  route des Aravis, vous y êtes les bienvenus et peut-être rejoindrez-vous le Biau Zizé !
" Arrivés sur place les gendarmes découvrent l'individu : il s'agit en fait d'une jeune homme déguisé en licorne et chaussé de patins à roulettes. Originaire d'Avignon, le lycéen scolarisé en terminal est venu faire la fête à Montpellier. Il est sur le chemin du retour et vient de faire du stop jusqu'à Gallargues où il s'est déposer et compte tendre à nouveau le pouce. "

France 3 Occitanie.


Texte et clichés de Christian Cochard.
 
Nous étions une dizaine pour sortir les raquettes afin de faire notre première randonnée de la saison en raquettes.Nous sommes partis du parking de la Grande Mouille au dessus de Crest Volant. Dans un premier temps nous avons longé la limite de la tourbière, site réglementé et protégé pour ensuite nous diriger vers Bois du Ban et remonter vers le Saut du Chamois. Au niveau de la Grande Combe direction le nord et nous approcher de la Tour du Pin. Tranquillement sous le télésiège du Cernix nous avons rejoint Mont Lachat et à proximité du lac nous nous sommes restaurés avec un temps ensoleillé à souhait. ​Au retour petite variante  en passant aux Molliettes, une belle remontée pour arriver au refuge du Lachat et nous diriger vers La Croix des Ayes. En fin de parcours, par moment la neige a fait défaut mais la journée a été sympa. Maïka a été très contente de pouvoir à nouveau courir dans la neige. Au retour arrêt à Saint-Nicolas-la-Chapelle pour prendre une boisson chez Marylène.








Nadège Porret est debout, la deuxième en partant de la droite. 

Assistante technique au service de l'ADMR du Val d'Arly depuis 2016, Nadège Porret a choisi de donner une autre orientation à sa carrière professionnelle et ce lundi 25 novembre, aides à domicile et bénévoles de l'association, autour de la présidente Marie-Thérèse Genix, se sont réunies pour la remercier de son engagement et lui souhaiter de réussir dans son nouvel emploi. Rappelons que le poste d'assistante technique est le pivot qui coordonne et harmonise les relations entre la fédération départementale, les personnes aidées, le personnel et les bénévoles, un rôle délicat, rempli à la satisfaction de tous par Nadège Porret au cours de ses trois années de présence.


lundi 25 novembre 2019

La, Dernière carte, de Muriel Jarry, est présentée comme une comédie revigorante, elle l'est par son parcours et sa conclusion. Sur un pont, Agathe, une femme lasse, abattue par sa solitude et son sentiment d'échec, s'apprête à effectuer un dernier saut quand Pierre, un passant l'en empêche. Et par le truchement de cartes à jouer il va la projeter dans trois vies bien différentes et insolites, comtesse sur l'âge, cantatrice perdant sa voix ou paroissienne atypique, mais au final elles n'offrent pas de perspectives réjouissantes malgré leurs couleurs et fantaisie. Ailleurs n'est pas mieux qu'ici et Agathe à nouveau tente d'en finir et Pierre la sauvera à nouveau avant que lui aussi soit pris par le doute sur sa propre vie et tente d'enjamber la barrière du pont et là, inversion, la femme retiendra son sauveur et ils découvriront que la dernière carte de leur jeu, c'est l'amour qui leur ouvre des possibilités de poursuivre le chemin. Calin Blaga, le metteur en scène de cette pièce parle du public non comme une masse mais comme chaque spectateur pris séparément. A cette représentation le public était bien restreint et les deux acteurs, Muriel Jarry et Denis Bouvier ont certainement vécu en proximité avec lui, en lui offrant une belle interprétation, en équilibre entre la réflexion et l'humour, l'humour qui est la politesse du désespoir selon l'adage. Cette soirée était proposée par l'association intercommunale, Vivre en Val d'Arly, ce samedi 23 à la salle polyvalente de Notre-Dame-de-Bellecombe.







Quand vient l’hiver, les oiseaux restent au nid.
C’est donc l’heure de la trêve pour la Ressourcerie.
Une pause bien méritée pour les 20 bénévoles,
Qui s’activent depuis sept mois dans une ambiance folle,
Comme chaque année pour l’occasion, La Ressourcerie offre
double ration ; de bonne humeur, de soupe, de vin chaud, de
crêpes et d’illusions, de jeux et de discussions.
C’est le jour idéal pour ceux qui veulent s’équiper, se faire des
cadeaux, ou bien juste chiner, puisque tous les objets seront
à prix libre.
Par ailleurs, un Troc de Noël ; Jouets & Déco sera mis en place
Les visiteurs ont Rendez-vous Samedi 30 Novembre, à Flumet
sur le site de la Ressourcerie, entre 10h et 16h.
Fermeture Hivernale de la Ressourcerie du Val d'Arly

Samedi 30 Novembre de 10h à 16h

73590 à FLUMET
Déstockage à Prix libre
Troc de Noël; Jouets & Déco

Vente de crêpes / dégustation de chocolat chaud

Dans ce tiers-lieu original, 1500 visiteurs sont passés en 2019,
et plus de cinq tonnes de matériel ont été collectées, dont 90%
ont trouvé une seconde vie.
Les bénévoles de la Ressourcerie vous attendent.
dimanche 24 novembre 2019

Vendredi soir, la municipalité de Saint-Nicolas-la-Chapelle avait convié la population à une réunion d'information concernant, la gestion des eaux pluviales, la rénovation de la Maison familiale, les travaux à l'église du chef-lieu et la création d'une micro-centrale sur le nant de la Couffe. Environ 70 personnes étaient présentes. Les fortes intempéries de mai 2015 et autres ont mis en évidence la nécessité d'un plan de gestion des eaux pluviales dans un but de sécurité et de prévention. Le cabinet, Hydrétudes, représenté lors de cette soirée par Philippe Martin et Nicolas Boulandet a été chargé par la municipalité de réaliser une étude sur le territoire communal qui a donné naissance à un règlement qui sera annexé au PLU qui sera modifié en conséquence. Ce volet a été présenté par Gabrielle Mollier du cabinet, Vial et Rossi, La mise à l'enquête devrait se faire de fin décembre à fin janvier et après les procédures habituelles, la modification votée par le conseil municipal. A noter que dès le premier janvier prochain, la gestion des eaux pluviales sera du ressort d'Arlysère*. La Maison familiale, chalet du Marteray depuis 9 octobre dernier, quant à elle va bénéficier d'une importante rénovation pour répondre à un besoin de mise aux normes et d'accueil des personnes à mobilité réduite, PMR et aussi de la rendre plus attrayante et pratique pour ses utilisateurs. Ce chantier de 861 531 euros HT, financé en partie par un emprunt de 450 000 euros sur 20 ans au taux de 0,80%, concernera l'intérieur, partie hébergement et salle des fêtes et  l'extérieur avec un agrandissement et une modification des entrées. La municipalité table sur une recette de 50 000 euros par an. Autre budget conséquent, les travaux prévus à l'église du chef-lieu avec le chiffre annoncé de 1 137 889, 26 euros. Trois étapes sont envisagées, la réfection du toit en tavaillons, la restauration des fresques de la voûte et éventuellement la consolidation des vitraux. Les élus ont rappelé la souscription lancée en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, toujours en cours et qui à l'heure actuelle a réuni moins de 10 000 euros, une somme bien modeste au vu de celles nécessaires. Enfin le projet d'une micro centrale hydraulique sur le nant de la Couffe, aux limites avec la commune de La-Giettaz a été présenté, cette réalisation pourrait rapporter 21 000 euros par an. Cette réunion a été animée par Georges Meunier, maire; Fabrice Buisson et Jean-Claude Brun, adjoints, les techniciens précités, en présence de plusieurs conseillers municipaux.

Note de la mairie, reçue ce lundi 25 novembre: "  Arlysère prendra en 2020 la compétence des eaux pluviales situées en zone urbaine dans la mesure où les réseaux d’eaux pluviales sont déjà existants. "





Vendredi 22 novembre, La Resto, a accueilli le Syndicat d'élevage mulassier du Val d'Arly réunissant autour de sa présidente Marie-José Joly, les bénévoles et élus ayant apporté leur aide ou soutien au cours de l'année écoulée, tout particulièrement lors du traditionnel concours du début août.