Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archive du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 9 mai 2021










https://restaurant-lesaintnicolas.fr/

 
 



 



 


[Appel à Bénévoles]
Le Tour de Savoie Mont Blanc 2021 traversera Flumet le 5 août prochain lors de la 1ère étape au départ de Bonneville.
Afin de pouvoir offrir aux coureurs une visite de la Savoie et de la Haute Savoie en toute sécurité, les organisateurs sont à la recherche de bénévoles pour les aider dans la sécurisation des routes empruntées par les parcours - 2H dans l'après midi.
Un tee-shirt de l’organisation sera offert aux bénévoles pour les remercier de leur aide.
Si vous êtes intéressés et disponibles, merci de contacter la Mairie de Flumet


 





 



 
 


 





 





Ci-dessous, cela concerne la bibliothèque de Flumet, rue du Mont-Blanc.
 

 





HORAIRES GENDARMERIE D'UGINE
 
A compter du 1er janvier 2021, les horaires d'ouverture de la Brigade sont : du lundi au samedi de 08h à 12h et de 14h à 18h, les dimanches et jours fériés de 09h à 12h et de 15h à 18h.
 
 
 




L'Ardoise:



 
 



 
 




 

























































 













































































 















 



 






 





 

 

 















.

























Ci-dessus, clichés Denis Porret.


Quelques anciens combattants et élus, réunis autour de Ghislaine Joly, maire et André Joly, président des AC ont, auprès du monument aux morts rénové, honoré la mémoire des quatre, victimes du conflit 39-45, André Vouillon, Maxime Burnet-Fauchez, Louis Ouvrier-Bonnaz et Robert Ouvrier-Bonnaz.

 




 

vendredi 7 mai 2021


Un vieux bassin en pierre de taille, datant de 1920, retrouve vie sur la place des Trois Rois où il a été installé tout récemment par les agents techniques de la commune. Pour la petite histoire, il y avait quatre bassins dans le bourg, deux sous le parvis de l'église et deux sur la place du Château. Initialement en bois c'est en 1920 que tous ont été remplacés par des bassins en pierre de taille.


Durant ces quinze derniers jours, plusieurs tronçons de routes situés sur le territoire de Flumet ont été rénovés par l'entreprise Eiffage. Ces travaux, rabotage et application d'enrobé, concernent les secteurs de Panloup, gorges de l'Arly en amont du bourg de Flumet, sur la RD 1212 et pont de Bellecombe et route de la Germandière. sur la RD 218.


Pour la Deuxième guerre mondiale un seul nom figure sur le Monument au Morts de Flumet, celui de Joachim Ouvrier-Buffet, fils de Constant et de Victorine Dumax, tous deux originaires de Chaucisse. C'est le 16 juin 1940 que Joachim Ouvrier-Buffet tomba sous les balles allemandes en défendant seul , au canon de 37, le pont de Bethléem à Clamecy, protégeant ainsi ses frères d'armes et en retardant l'avance des adversaires. Pris de revers il fut abattu d'une balle dans la tête, son courage et son héroïsme marquèrent l'officier allemand qui lui fit rendre les honneurs par ses hommes. Du quatre au huit juin il s'était déjà signalé par son courage et son dévouement lors de la défense des passages de l'Ailette et de l'Aisne. Croix de guerre avec palmes, sa citation à l'ordre de l'Armée est signée par le général Bridoux et fut lue par le maire de Flumet lors du rapatriement, le premier juillet 1948, de sa dépouille dans son village. Trois prêtres célébrèrent la messe en présence d'une grande foule et de douze délégations d'anciens combattants et au cimetière, le général Collignon qui était accompagné du Sous-Préfet d'Albertville, a dans son allocution comparé l'attitude de Joachim Ouvrier-Buffet à celle de Bayard au pont de Chiarigliano  ( Garigliano ), Louis Fol, originaire de Valleiry en Haute-Savoie, directeur d'école à Paris mais replié à Clamecy fut le témoin des derniers moments de notre héros et le 24 octobre 1943, ayant incidemment obtenu l'adresse des parents Ouvrier-Buffet, leur adressait une élogieuse et émouvante lettre saluant sa mémoire.Ce 8 mai, nous pourrons mettre sur son nom, un visage et une histoire.

Une photographie du camp de Fossenburg où est mort Louis Ouvrier-Bonnaz, déporté politique.

Il n'est jamais vain de rencontrer Suzanne Ouvrier-Buffet, notre archiviste, historienne et mémoire vivante du village. Fille de Ernest Bibollet, ancien combattant de 1914-1918 et veuve de François Ouvrier-Buffet, ancien combattant et prisonnier de guerre de 1939-1945, elle a rassemblé de nombreux documents sur ces moments d'histoire et les partage très volontiers. Je la remercie chaleureusement, c'est grâce à elle et à ses recherches que j'ajoute quelques pages sur Robert Ouvrier-Bonnaz, Louis Ouvrier-Bonnaz et André Vouillon. Pour le dernier cité vous constaterez que le rôle de Suzanne Ouvrier-Buffet a été très actif.

André Vouillon avait épousé Françoise Elisa Pellissier, fille de François , de Nant Pareu.

Le torpilleur, la Bourrasque, coulé au large de Dunkerque le 30 mai 1940 et sur lequel se trouvait le soldat André Vouillon.

Louis Ouvrier-Bonnaz originaire de St Nicolas la Chapelle travaillait à Paris. Communiste ou anarchiste, il a été déporté en raison de ses opinions politiques, selon les informations dont je dispose. Il est mort au camp de concentration de Flossenburg.


La tombe de Robert Ouvrier-Bonnaz en Allemagne, entretenue et fleurie par les exploitants de la ferme où il travaillait lors de sa captivité. Depuis 1949, Robert Ouvrier-Bonnaz repose dans le cimetière de Saint Nicolas la Chapelle.

Un article de la Voix de nos clochers qui relate le retour du corps de Robert Ouvrier-Bonnaz, mort en captivité.

Maxime Burnet-Fauchez, mort des suites de la guerre.
La signature: E Burnet est celle du maire de St Nicolas la Chapelle, Eugène Burnet-Fauché, du Talon.