Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archive du blog

Rechercher dans ce blog

https://fr.zenit.org/2021/02/27/sa-sante-la-psychologie-les-nevroses-le-pape-se-confie-dans-un-entretien/?utm_medium=email&utm_campaign=27%20fv%202021%20-%20Dsir%20de%20vie%201614459802%20ZNP&utm_content=27%20fv%202021%20-%20Dsir%20de%20vie%201614459802%20ZNP+CID_e26757c295bfc63139adb499defe1619&utm_source=Editions&utm_term=Sa%20sant%20sa%20mort%20les%20nvroses%20le%20pape%20se%20confie%20dans%20un%20entretien


https://regardsprotestants.com/vie-protestante/philippe-jaccottet-grand-poete-deducation-protestante-est-mort/?utm_source=Newsletter+Regardsprotestants&utm_campaign=7a68c54699-Newsletter+week-end+du+26+f%C3%A9vrier&utm_medium=email&utm_term=0_42931e4494-7a68c54699-72622077
 

Je viens de commencer la lecture de " La mort à Venise " dans la traduction de Jaccottet.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/yonne/ils-quittent-la-vie-citadine-pour-creer-une-micro-ferme-et-s-installer-a-la-campagne-1971688.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20210227-[info-bouton5]&pid=726375-1436199812-2e6581b9 

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/jardinage-quelles-fleurs-faut-il-planter-pour-nourrir-et-sauvegarder-les-abeilles-1973830.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20210227-[info-bouton6]&pid=726375-1436199812-2e6581b9

" C’est la terre que j’aime, la puissance des heures qui changent, et par la fenêtre je vois en ce moment précis l’ombre de la nuit d’hiver qui absorbe les arbres, les jardins, les petites vignes, les rocs, ne faisant bientôt plus qu’une seule masse noire où les lumières de phares circulent, alors qu’au-dessus du ciel, pour le moment encore du moins, demeure un espace, une profondeur presque légère, à peine menacée de nuages. "

Philippe Jaccottet. 

"  Avis aux végans et autres intolérants, la Saint-Valentin sera également de rigueur chez vous. Preuve avec ce doux macaron à la rose. "

Le Figaro Madame.

J'aime beaucoup cette formulation, tout est dit, même si c'est involontaire !


Quelle vie mais aussi quelle écriture pour la conter. Des familles paysannes à la famille bourgeoise et bohème, le parcours de cette orpheline n'est pas banal si on y inclus l'après, rapporté par l'épilogue. Face à l'adversité, les mauvais traitements dans une famille, lot commun, hélas, de bien des enfants placés, la main mise de sa famille " adoptive ", l'auteure gardera le cap , la tête haute. Le texte ne fait pas mentir le titre, un diamant brut.





D'Héry-sur-Ugine, j'apprends le décès brutal de Guy Jaillet, fils de Fernand et d’Émilie Rimboud, originaire de Saint-Nicolas-la-Chapelle.  Guy était très engagé pour la vie de son village, membre actif du comité d'animation d'Héry, dont il fut le président de longues années et également au sein du Ski-Club du Mont-Charvin. Nous pourrons entourer les siens lors des funérailles qui seront célébrées en l'église saint Laurent d'Ugine, le lundi premier février, à 14 heures 30.

 

23 juillet 2017.
 

Après avoir rangé les bagages du Pape dans le coffre de la
    limousine, le chauffeur du Vatican réalise que Sa Sainteté reste
    sur le trottoir.

    "Excusez-moi, Votre Sainteté (lui dit alors le chauffeur),
     voudriez-vous, je vous prie, vous asseoir pour que nous

  puissions partir ?"

     "Pour vous dire la vérité (dit le Pape), ils ne veulent pas au
     Vatican me laisser conduire, et j'aimerais tellement pouvoir le
     faire aujourd'hui".

     "Je regrette, mais je ne peux pas vous laisser faire cela, je
    perdrais mon job ! Et que faire s'il arrivait quelque chose ?"
     (proteste le chauffeur, qui aurait bien préféré être ailleurs ce
    matin-là)

     "Je ferais quelque chose de spécial pour vous" (lui rétorque le
    Pape).
     De mauvaise grâce, le chauffeur passe donc à l'arrière et le
     Pape s'installe derrière le volant.
     Mais très vite le chauffeur regrette sa décision quand après
     avoir quitté l'aéroport le Souverain Pontife accélère la pédale
    au plancher jusqu'à 170 km/h.
     "Oh non, je vous en supplie, Votre Sainteté, ralentissez
    !" implore le chauffeur très inquiet.
     Mais le Pape continue à fond jusqu'à ce que les sirènes de
   police retentissent.

  "Mon Dieu, je vais perdre mon permis" s'écrie le chauffeur.
     Le Pape se range sur le côté et baisse sa vitre quand le
     policier s'approche, mais dès qu'il voit le Pape, il retourne à
    sa moto, ouvre sa radio et informe son chef qu'il a arrêté une
    limousine qui roulait à 170 km/h.
    "Où est le problème ? Bouclez-le !" dit le chef.
  "Je ne pense pas qu'on puisse faire ça, c’est quelqu'un de très
     important" répond le policier.

    Le chef s'exclame : "Il n'y a pas de raison !"
     "Si, car il est vraiment important" dit le policier.
   Le chef demande alors : "Qui avez-vous coincé de si important
    ?... Le maire ?"
   Le policier : "Plus gros".
   Le chef : "Un sénateur ?"

     Le policier : "BIEN, BIEN PLUS GROS".
   Le chef : "Bon... Dites-moi qui c'est !"

    Le policier : "C'est Dieu lui-même, je pense".

     Le chef : "Vous vous foutez de ma gueule ?... Qu'est-ce qui vous
     fait croire que c'est Dieu ?"

   "Parce qu'il a le Pape comme chauffeur !"
 

 https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/deces-de-l-abbe-demard-retour-en-video-sur-son-investissement-pour-champlitte-la-haute-saone-et-leur-patrimoine-1963642.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20210220-[info-bouton4]&pid=726375-1436199812-2e6581b9

 

Le musée de Champlitte avait été l'une des étapes du voyage du Foyer Rural dans cette région.

jeudi 18 février 2021

Pour tout savoir sur le reblochon, rien de mieux que les animations  organisées à la coopérative fruitière du Val d'Arly les mardis et jeudis à 11 et 14 heures. De l'origine de ce fromage né en alpage jusqu'à la problématique actuelle en passant par la race des vaches, leur alimentation, le territoire de l'appellation, c'est un panorama complet que conte Valentine Pothier Brochard, nouvelle chargée de l'animation à la coop. Et elle ajoute le geste à la parole et sous les yeux des spectateurs, du lait versé dans le chaudron de cuivre étincelant naissent, un, deux, trois reblochons ! Renseignements et inscriptions auprès du 04 79 31 70 90.