Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 24 octobre 2021

 





Le village du Monal en Tarentaise est devenue un rituel pour Les Sentiers du Val D’Arly car nous y allons 2 fois par an, une fois en hiver et l’autre en automne. Nous étions donc 20 pour faire cette magnifique randonnée avec aussi le barrage du Clou, l’ancien village du Clou et au-dessus le lac du Clou. Pour nous accompagner un invité de marque, un ancien montagnard d’Ugine très connu dans la région José Grandmaison. Pour cette aventure il a quitté son Charvin et nous a fait profiter toute la journée de son expérience, de ses souvenirs, de sa gentillesse et de sa bonne humeur. Nous sommes donc partis du Chenal au-dessus des Pigettes en prenant la direction de la Chalp, avec une variante en montant par la Combaz, la Légettaz pour arriver au Monal.Comme nous étions en avance nous sommes montés au barrage du Clou, ensuite à l’ancien village du Clou pour terminer au Lac du Clou situé au-dessus du village. Nous avons pris notre repas à côté de cet ancien village avec un temps exceptionnel et une température clémente malgré les 2250 m d’altitude. La descente au parking avec un second passage au village du Monal se déroula tranquillement dans ce panorama de rêve.








 


Bonjour à tous, 

la rencontre de formation "Tous disciples-missionnaires : changer son regard sur la mission" annoncée pour ce vendredi 22 octobre ne pourra pas avoir lieu. Merci de le dire autour de vous aux personnes qui y participaient pour que personne ne se déplace inutilement ce soir. 

Nous repoussons cette formation au mois de novembre.

Avec tout mes regrets,

Henri



 

















































 



 
 
Ce dimanche de Pentecôte, l'église de notre village a donc été rendue au culte après de longs mois de travaux extérieurs. Avant la célébration, la communauté, voir ci-dessous, a remercié tous les intervenants qui ont permis  cette restauration très importante pour la pérennité de l'édifice datant du XVIIIe siècle. Le montant des travaux s'élève à 753 347,23 euros TTC. La commune a sollicité de nombreux partenaires pour l'aider à les financer, Drac, Direction Régionale des Affaires Culturelles, département de la Savoie et région Auvergne-Rhone-Alpes. A ce jour, le' montant des subventions déjà perçues s'élève à 155 617,80 euros. Les dépenses devraient être couvertes à près de 90%. La collecte, toujours en cours, de la Fondation du patrimoine, Défi Jean Duval, inclus, devrait apporter 60 917 euros. Sous la direction de Pierrick de Vaujany, architecrte du patrimoine et maitre d’œuvre, ce sont les entreprises: Eurotoiture, charpente et toiture; Glénat Rénovation, façades; Ponchaud, menuiseries; Christian Rey, ferronnerie; Ombre Jaille, vitraux et Ouvrier-Buffet, électricité; qui sont intervenues dans ce  chantier qui fera date
 

Mot de la communauté.


Bienvenue à tous ! La communauté de Saint-Nicolas est très heureuse de vous accueillir à nouveau en son église qui a revêtu, des pieds à la tête de nouveaux habits, à l'image du «  Vieux chalet «  de l'abbé Bovet, murs blancs et toit de bardeaux.

Depuis sa construction, au XVIIIè siècle, qui avait mobilisé nos aïeux, chaque génération a eu le cœur, le souci et la peine de la garder en état,. Cela est encore vrai en ces années 2020 et 2021, à l'initiative de la municipalité de Georges Meunier, travail poursuivi par la nouvelle équipe de Ghislaine Joly.

Et nous formons le vœux que la génération de Bastien qui entre aujourd'hui dans notre communauté, soit aussi impliquée pour que vive notre patrimoine cultuel et culturel.

Plus immédiatement, l'année prochaine verra la restauration des fresques de la voûte, alors nous pourrons dire de notre église : «  Seigneur, j'aime la splendeur de votre demeure et le lieu où habite votre gloire «  Oui, c'est un peu daté, c'est dans la Bible ! Psaume 26, verset 8.

La communauté remercie chaleureusement les élus, les financeurs, les donateurs, les architectes, les artisans et compagnons, qui ont permis cette belle réalisation qui a réuni toutes les bonnes volontés.



 
 

















 
 
Mgr Yves Boivineau, évêque d'Annecy, les prêtres et les diacres du diocèse vous font part du décès du père Armand Anthoine-Milhomme, endormi dans l'espérance de la résurrection le 24 mars 2021.
 
Né en 1935 à au Grand-Bornand, il avait été ordonné prêtre en 1962, à la cathédrale d'Annecy.
 
Ses funérailles seront célébrées le 29 mars à 10h en l’église du Grand-Bornand, suivies de l’inhumation au cimetière de ce lieu.
Nous le confions à la tendresse du Seigneur et assurons sa famille de nos prières.

Vous trouverez sa biographie et le souvenir de sa vie au service de l’Église dans une prochaine édition de Catholiques 74.
 

 








































 











 

Saveurs d'automne, une activité de la Facim, Fondation pour l'Action Culturelle Internationale en Montagne, en partenariat avec l'OTI du Val d'arly pour cette journée, a rassemblé un beau groupe d'amateurs, conduit par Elodie Curt-Comte, guide du patrimoine, au Toî du monde, sis dans la campagne flumerane, elle aussi aux couleurs de l'automne. Ce gîte et restaurant écoresponsable,  créé récemment par Florent Perrin dans la ferme de ses grands-parents a déjà été distingué en 2020 par une étoile verte. Le maître des lieux a présenté toutes les facettes de l'établissement qui tend à l'autosuffisance énergétique, solaire et bois de la propriété et propose pour sa table des produits locaux, ceux du jardin pour une part et un approvisionnement de proximité. S'ajoute une animation de qualité, domaine de Léititia Dyszkiewiccz, pour quelques soirées. Cette rencontre a aussi justifié son nom par la dégustation de gourmandises, préparées devant les visiteurs par Thomas Tricault, le chef cuisinier, en savoureuse conclusion de cette découverte.

dimanche 17 octobre 2021

 Ce groupe de 15 a pris la direction de la Tarentaise pour se retrouver au lac de la Rosière afin d'escalader la Dent du Villard. Dès le départ la température était en dessous de zéro et le sentier glissant ce qui nous demanda un peu plus d'attention. Arrivant à mi-chemin la température s'améliorait et les conditions devenaient très bonnes. Maîka notre mascotte était accompagnée d'un autre border et tout se passa bien au long du parcours jusqu'au sommet où le repas pour eux et pour nous fut le bienvenu. Après ce casse croute et une petite sieste pour certains, nous voila reparti pour redescendre par une variante qui nous amena d'abord au col de la Chal avant d'attaquer le chemin des 1000 escaliers pour rejoindre le lac de Rosière. Nous n'avons compté que 815 marches et c'est déjà pas mal. Fatigués nous avons rejoint nos véhicules vers 15 h 30 et le retour dans la vallée c'est déroulé sans encombres.   








 

Mairie de Flumet.

Archives de Savoie.

Mairie de Saint Nicolas.

Conseil départemental

Conseil départemental
Savoie.

DIOC7SE D4aNNECY;

About Me