Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 11 février 2024











 

Présentation de l'église à la messe de Pâques 2023. 
 
La communauté de Saint-Nicolas est heureuse de vous accueillir à nouveau après une longue année de quinze mois durant laquelle son église a été rénovée, du sol au plafond, plus justement le sol et le plafond ! 
Depuis les années 1774-1776 qui ont vu sa construction sous la direction des maîtres maçons Jacquet et Ferrari, sur les plans de Quenot et Dupuis, les Colatains ont continué à œuvrer pour l'embellir, l'enrichir et la maintenir debout. 
En premier lieu, les retables, classés monuments historiques, des sculpteurs valsésians Joseph Gilardi et Jean-Baptiste Molino, le tableau des Âmes du Purgatoire, de Léonard Isler, date de 1790. Ces trois retables ont été restaurés au début des années 1990.
 Un carillon de huit cloches dont les deux dernières, François-Jean et Gaston, ont été coulées à Saint-Nicolas même en 2013.
 L'orgue Clergeau, installé en 1866, classé monument historique et restauré à plusieurs reprises. 
 Enfin, la même année, les fresques de la voûte peintes par Clément Giaccobini, elles aussi restaurées, en 1942 par Henri Modéna qui n'a pas respecté les œuvres de son prédécesseur, en 1977 par Faurot et Garnier et l'année dernière par Bruno Gelper d'Art et Bâtiment 63.
 Et lorsqu'il fallut sauvegarder l'édifice menacé par l'instabilité du sol, ils ont fait face, en construisant des contreforts, en installant des tirants, ce au cours du XIXe siècle et en 1999-2000, en renforçant les fondations, jamais ils n'ont imaginé que la déconstruction pouvait être une solution au problème. C'est grâce à la foi, à la ténacité et la générosité de toutes les générations qui se sont succédées que nous pouvons nous rassembler aujourd'hui en ce lieu  à qui nous souhaitons, longue et belle vie au cœur du village.
 Et à nous bon dimanche de Pâques.

1 commentaires:

Bernard CHEMINAL a dit…

Me voilà vraiment désolé pour tous les paroissiens qui vont subir indirectement ce contretemps fâcheux pour Noël d'une panne de chauffage à St Nicolas .

Et j'envie nos amis de Belgique , Allemagne , mais aussi d'Alsace et de Lorraine , qui , grâce au Concordat de 1901 ( c'est bien loin ! ) ,ne doivent pas attendre la générosité de leurs paroissiens ( plus guère nombreux , il est vrai ) pour connaître une vie matérielle plus confortable ; je l'ai vérifié sur place à BRAINE-le-CHATEAU en Wallonie.

Ceci ne m'empêche nullement de souhaiter à tous un très joyeux Noël.

Enregistrer un commentaire

Mairie de Flumet.

Archives de Savoie.

Mairie de Saint Nicolas.

Conseil départemental

Conseil départemental
Savoie.

DIOC7SE D4aNNECY;

About Me