Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

Sur cette photographie de la fin des années 1970, prise à Salon de Provence lors du premier voyage organisé par le Foyer Rural, nous reconnaissons Philippe, assis, le premier à droite.
Philippe, en compagnie de Charline, fille de son fils Willy, décédé au Liban, le treize mars dernier.

C'est après un triple pontage, une opération courante aujourd'hui, que Philippe, né en 1957, a quitté sa famille et ses amis. Lundi 29 novembre, ses cendres sont revenues au village natal et une nombreuse assistance a participé à l'office religieux conduit par son cousin, Bruno Duperthuy, récemment ordonné prêtre. Ses sœurs ont retracé le parcours de Philippe, très éprouvé en ce début d'année par la mort au Liban de l'un de ses fils, Willy qui servait au sein de la FINUL. Une grande émotion a rassemblé sa grande famille particulièrement éprouvée cette année par plusieurs décès et ses amis du village, de la vallée et de Paladru où il vivait. Beaucoup ici avaient partagé un moment de sa trop courte vie, l'école, le collège, le lycée, le travail et aussi les sorties entre jeunes, tout cela est revenu à la mémoire de ceux qui l'ont entouré une dernière fois et sous le voile de neige qui vient de s'étendre, Philippe ne sera pas oublié.

jeudi 25 novembre 2010

Le régent et la régente ont fait place à deux aubergistes, accueillants, la carte des vins a remplacé celle de France, autrefois accrochée aux murs, l'emploi du temps s'est effacé au profit du menu, sympathique et si il n'y a plus de notes, la note est bien raisonnable! Les imprévus d'une balade dominicale nous ont conduits à l'auberge d'Halteloce, nous y avons appris que nous étions dans les murs et salles de l'ancienne école, dont voici quelques photographies, elles datent des années 1960. Merci à Stéphanie et Christophe, les maîtres de maison et j'espère ne pas avoir fait de fautes!

Les 47 familles adhérentes de l'APE de Flumet , très actives, ont à nouveau proposé ce dimanche un nouvel étalage de belles et bonnes choses à déguster. L'association, emmenée par Cédric Rain, président; Patricia Chatellard, vice-présidente; Martine Kurtz et Céline Montani, trésorières; Mélinda Charpentier et Isabelle Hémery, secrétaires et Hubert Sévérino, Stéphanie Jond et Arlette Vergeot, membres du bureau, prépare deux autres manifestations. Le cinq décembre, une nouvelle vente gourmande et le douze du même mois, le marché de Noël, ne manqueront pas d'attirer tous les amis de l'école publique de Flumet.

Une seule et bien mauvaise photographie pour saluer les musiciens récompensés pour de nombreuses ou très nombreuses années de présence active au sein de l'OHM, Orchestre d'Harmonie de Megève. C'est au cours du traditionnel repas de la Sainte Cécile, que Sylviane Grosset-Janin, maire de Megève a remis médailles et compliments en présence de Patrick Melchioretto, président de l'OHM. Parmi les musiciens distingués, Yannick Vandini, chef de l'orchestre megevan et directeur de son école depuis vingt ans. Ce même dimanche 21 novembre, l'OHM avait apporté son concours à l'animation de la messe en l'église St Jean-Baptiste.
samedi 20 novembre 2010

Au lieu-dit, le Cros, à Saint Nicolas la Chapelle, les usagers de la route départementale 1212, peuvent voir l'avancement des travaux de la future centrale intercommunale d'épuration et du centre de secours du Val d'Arly. A propos de ce dernier, l'adjudant-major Nicolas Gerfaud-Valentin a bien voulu répondre à nos questions.

Qu'abritera le bâtiment en cours construction?

Une remise de 360 m2 comportant six travées et un chalet comportant au rez de chaussée : le standard, les vestiaires et sanitaires pour femmes d'une part et pour hommes d'autre part, deux bureaux, une salle de formation et un foyer avec coin cuisine. Le premier étage offrira deux autres bureaux, deux chambres de garde et un local médical.

Quel est le coût de cette réalisation?

L'investissement s'élève à 1 556 938 euros, TTC, supporté par le conseil général à hauteur de 50% et les communes pour l'autre moitié, chaque commune contribue selon sa population DGF, à 100 % pour Flumet, St Nicolas la Chapelle, Crest-Voland, Notre Dame de Bellecombe et la Giettaz et à 80% pour Cohennoz qui est couvert par deux centres de secours, Ugine et Val d'Arly.

Quand le centre de secours sera-t-il opérationnel?

Sa mise en service est prévue pour l'automne 2011.

Ce lundi 15 novembre, quelques élus et responsables de la Com'Arly, Communauté de communes du Val d'Arly, des permanents de Vivre en Val d'Arly et des bénévoles d'associations locales ont rencontré Rémi Serein, de Savoie Vivante et Djamel Bouchahar des services du conseil général pour faire le bilan du contrat jeunesse qui arrive à son terme et aussi dessiner les contours du prochain. Le contrat finissant était mis en œuvre par l'association intercommunale, Vivre en Val d'Arly en partenariat avec le conseil général et la CAF, Caisse d'Allocations Familiales, de la Savoie. Pour le contrat à venir, d'une durée de quatre ans, Com'Arly a opté pour intégrer tous les acteurs et associations qui œuvrent en direction des jeunes à la réflexion des prochains contrats et il est très concevable pour les décideurs et financeurs que d'autres associations, aux côtés de Vivre en Val d'Arly, moteur de cette action, puissent elles aussi bénéficier de ces contrats . L'enjeu est donc important et il est nécessaire que ces forces vives rencontrent les élus de le communauté de communes pour définir les pistes d'action pour les quatre années à venir. Ces pistes, validées par Com'Arly dans un premier temps et ensuite par le conseil général, seront alors soutenues par des subventions attribuées par les institutionnels. Cette rencontre est fixée au lundi 13 décembre, à 19 heures 30 à Flumet. Les associations sportives, culturelles et autres, en relation avec l'enfance et les jeunes, les enseignants, les assistances maternelles, les élus, les jeunes et parents sont vivement invités et attendus à cette réunion, primordiale et vitale pour insuffler un nouveau souffle à l'action en faveur des jeunes de 0 à 25 ans dans tout le Haut Val 'Arly.

lundi 15 novembre 2010
Roger Chatel.

Le diplôme d'honneur remis aux anciens combattants de la seconde guerre mondiale a été créé, par le gouvernement, en début d'année à l'occasion du soixante dixième anniversaire de ce conflit. Dans sa présentation, Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, a déclaré: Si ce diplôme est fait de papier, les rencontres et les moments que sa remise peut susciter sont, quant à eux, faits d'émotion et d'humain: c'est cela qui importe à nos yeux. Et je formule le vœu que, partout en France et dans nos consulats, la remise de ce diplôme d'honneur soit un moment privilégié pour transmettre la mémoire combattante aux jeunes générations. A Flumet, la municipalité a choisi ce 11 novembre dernier pour honorer André Mermier et Roger Chatel, tous deux flumerans d'adoption et de cœur. André Mermier, originaire de Césarches, longtemps artisan boucher dans la grande rue, est né en 1919, 20 ans donc à la déclaration de guerre qu'il fait au sein 154 ème Groupe d'artillerie. Démobilisé, il rejoint la Résistance et combat jusqu'en Allemagne au sein de la première escorte d'artillerie du 1er Corps d'Armée. Désigné pour aller combattre le Japon mais la capitulation de ce pays étant intervenue, il se retrouve en Indochine jusqu'à sa libération qui intervient en 1946. Roger Chatel, est originaire du Territoire de Belfort. Il installe son entreprise au Curtillet, elle est aujourd'hui reprise par ses fils. Durant neuf ans il exerce des mandats d'adjoints auprès des maires, André Rebattu et Jacques Jond. Né en 1928, il est bien jeune quand il rejoint le maquis et les FFI, pour échapper à la déportation que connaissent ses deux frères, à Mauthausen et autres lieux de sinistre mémoire. Il combat au sein du 1er régiment Francomtois devenu le 27 ème régiment d'Infanterie. Pierre Ouvrier-Buffet, maire, leur a remis le diplôme lors du vin d'honneur en présence de nombreux anciens combattants de tout le canton d'Ugine et l'Echo des Alpages, la batterie fanfare du Haut Val d'Arly, également présente à la cérémonie officielle, n'a pas manqué de leur donner une joyeuse aubade.

André Mermier.
dimanche 14 novembre 2010

Le concours de belote organisé ce dimanche sept novembre par les parents d'élèves de Flumet a attiré 44 doublettes. Quatre parties acharnées ont ponctué le parcours dont le podium est le suivant: les jambons feront le régal de Jean-Paul et Arlette ; les magnums de Ricard sont allés à Jocelyne et Jean , ils dégusteront avec modération et les saucissons sont attribués à Sylvie et Maryse. L'APE de Flumet toujours sur la brèche pour conforter les activités sportives et culturelles de l'école publique remercie les participants et leurs donnera bientôt d'autres rendez-vous, gourmands ou festifs.

samedi 13 novembre 2010

Tous deux ont été distingués, remise de la médaille commémorative des opérations de maintien de l'ordre en AFN, barrette Algérie, par Léon Robert Rimbod, vice-président des AC de St Nicolas la Chapelle et ancien maire, lors des manifestations commémorant l'armistice de 1918. Gaston Dumax-Vorzet, né en 1933, a servi en Algérie de 1953 à 1955 au sein du 6 ème BCA en Kabylie. Aujourd'hui au sein de l'association locale, il est le fidèle porte-drapeau de la section de Chaucisse. Léon Porret, né en 1936, actif et dévoué président des AC de St Nicolas la Chapelle a aussi été mobilisé en Kabylie, au sein du 7 ème BCA de 1957 à 1959.

jeudi 11 novembre 2010
Ci-dessus, Roger Chatel et André Mermier, AC de 1939-1945, ont reçu des mains du maire de Flumet, Pierre Ouvrier-Buffet, le diplôme reconnaissant leur qualité d'anciens combattants, ce au cours du vin d'honneur offert par la municipalité à l'occasion du rassemblement cantonal des anciens combattants.
A Saint Nicolas la Chapelle, Léon Porret, président des Anciens Combattants et Gaston Dumax-Vorzet, porte drapeau de la section de Chaucisse, ont reçu des mains de Léon Robert Rimbod, vice président de l'association et ancien maire, la médaille commémorative des opérations de maintien de l'ordre en AFN, barette Algérie.
D'autres photographies et textes dans quelques heures!

Cette carte postale de Célestin Pettex, photographe à Flumet, nous fait découvrir Chaucisse au début du vingtième siècle. Aujourd'hui la mosaïque de champs cultivés a laissé la place aux prairies de pâture ou de fauche et aussi aux varosses et à la la forêt. La route arrive auprès de l'église depuis le début des années soixante dix mais bien des chemins ont disparus et il n'y a plus de cris d'enfants dans la cour de l'école!

lundi 8 novembre 2010

Ce dernier vendredi 5 novembre, de nombreux retraités de Flumet ont répondus à l'invitation de la municipalité et de l'association, Vivre en Val d 'Arly. Dans le cadre d'une série de conférences, l'adjudant-chef Anselmet de la brigade d'Ugine a prodigué à l'assistance de nombreux conseils de sécurité concernant aussi bien le domicile que les lieux publics. Fermeture efficace des portes, visiteurs inconnus, codes d'accès, cartes bancaires, déplacements dans la rue et numéros d'appels d'urgence, ces thèmes et d'autres ont été abordés et approfondis pour prévenir escroqueries, détournements, vols et accidents. A Flumet, la réunion s'est terminée par un goûter offert par la municipalité. A Crest-Voland- Cohennoz et à la Giettaz, ces conférences se sont déjà tenues en lien avec des manifestations locales, à Notre Dame de Bellecombe, rendez-vous est donné le 19 novembre et à St Nicolas la Chapelle, le 6 décembre à l'occasion du traditionnel repas des anciens organisé par la commune en ce jour de fête patronale.

jeudi 4 novembre 2010
La classe 1932.

Sur cette page nous retrouvons les conscrits de la classe 32 de St Nicolas la Chapelle, donc nés en 1912. De gauche à droite, debout: Raymond Ouvrier-Buffet qui fut maire de 1955 à 1981, André Burnet-Fauché, Fernand Dumax-Baudron, André Jond, Léon Dumas-Baudron et le taxiteur, Albert Pellissier. Assis: Fernand Denis Bibollet, Clément Ouvrier-Bonnaz, classard et violoneux; Fernand Jond, accordéoniste; Maurice Reydet et César Veillet.

Le relais des Combes.

Construit en 1968, il fait partie du paysage avec plus ou moins de bonheur et la vue sur la Mont-Blanc souffre de sa présence! A l'époque il est signe de progrès et permet à l'ORTF une meilleure couverture de la vallée. Aujourd'hui, TDF gère cet équipement dont la puissance a été augmentée et qui est également utilisé par des opérateurs de téléphonie mobile. Depuis la population riveraine s'est informée et redoute, comme en d'autres lieux, d'éventuelles nuisances. Des démarches sont entreprises vers la mairie, les gestionnaires et les opérateurs. Des contrôles et des mesures sont effectués par des organismes dont l'un indépendant, les rapports arrivent mais la lecture en est difficile, de nombreux chiffres se bousculent, variés et peu explicites et n'éclairent pas et ne rassurent pas les riverains du relais. A ce jour, toujours inquiets mais déterminés, ils s'interrogent sur la poursuite de leur action et quelle forme lui donner pour obtenir une réponse claire à leurs questions, une réponse qu'ils attendent accompagnée de décisions sur le terrain, si leur santé est menacée.

mercredi 3 novembre 2010

Juliana et Roger bien entourés par leur famille.

Autrefois les noces duraient plusieurs jours et cette dernière fin de semaine Juliana et Roger ont retrouvé la tradition pour fêter les cinquante ans de leur union, scellée le 29 octobre 1960. Juliana Marin-Cudraz avait dix neuf ans et Roger Marin-Lamellet, vingt cinq. Samedi, entourés de leurs fils, Didier, Thierry et Fabrice et de leurs conjointes, de leurs sept petits-enfants, ils ont reçus parents et amis pour partager repas et soirée. Rencontre placée sous le signe de l'amitié et de la musique, Didier et Fabrice n'ayant pas oublié leurs accordéons dont ils sont de bons adeptes! Dimanche, après la messe d'action de grâces célébrées par le Père Jean Duval, tous se sont retrouvés, il est bien difficile de se séparer, pour poursuivre la fête. Le Dauphiné libéré souhaite à Juliana et Roger de poursuivre longtemps leur heureuse retraite dans le chalet de la Cudraz où ils se sont retirés après bien des années de travail, à l'Etoile des Alpes dont ils ont été les gérants et à la Poste.

lundi 1 novembre 2010

Roger Dumax-Vorzet.

Quelques jours après son soixante quatorzième anniversaire, Roger a rejoint ceux, nombreux, surpris par la mort alors qu'ils travaillent aux champs ou auprès de leurs troupeaux, Léa Burnet-Fauchez, René et François Ouvrier-Buffet, André Dumax-Baudron, Roland Gardet, François Balmand et peut-être d'autres, absents de ma mémoire en ce moment. Le métier et le pays sont rudes pour les paysans et trop tôt le cœur de certains se dérobe laissant familles et amis dans la peine et le désarroi. Roger est né aux Combes, il y passe sa vie et il y est mort. La seule parenthèse aura été son séjour en Algérie, de 1957 à 1959, au sein du 7 ème BCA. Voltigeur apprécié par ses camarades il reste marqué par cette guerre et en parle peu, toujours avec réserve, à mots couverts. En 1962, il épouse Odette Ouvrier-Buffet et au fil des ans, Monique, Annie, Marie-Claire, Colette et Noël viennent agrandir la famille, puis huit petits-enfants et deux arrière petits-enfants avec lesquels il aime partager des moments de complicité. Cultivateur aux Combes, alpagiste à la Gayère et aux Mans, Roger ajoute durant de nombreuses années un travail saisonnier à Marcinelle en Montagne. Sa discrétion ne l'empêche pas d'accueillir, simplement et avec plaisir, de rendre service autour de lui et de s'engager dans le corps des sapeurs-pompiers du village. Ce vendredi, une très nombreuse assistance, l'a entouré, dans le souvenir des jours partagés, heureux ou non et a témoigné ainsi de son amitié et de son émotion. Roger était titulaire de la Croix du combattant, de la médaille commémorative d'Algérie et de la médaille d'or des sapeurs-pompiers.

Roger aimait ses bêtes, tout particulièrement ses juments, animaux de compagnie pour lui.