Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

Un motard sur sa Kawasaki fonçait à 130 km/h sur une route déserte quand il se trouve nez à nez avec un petit moineau. Il fait tout ce qu'il peut pour éviter le malheureux oiseau, mais, rien à faire, la collision est inévitable ! Il voit, dans le rétroviseur, la malheureuse petite bête faire des pirouettes sur le bitume, puis tomber sur le dos, ailes étendues. Pris de remords, il s'arrête, ramasse la bestiole inconsciente, achète une petite cage, et l'y installe douillettement, avec un peu de pain et une soucoupe d'eau pour quand elle se réveillera. Le lendemain, l'oiseau se réveille, voit les barreaux de la cage, le morceau de pain et la soucoupe d'eau, se prend la tête entre les ailes et s'exclame: " Oh merde, j'ai tué le motard et je suis en taule ! "
mardi 28 novembre 2017



Quatre tentatives et Google me refuse toujours le mode public pour mon album, Orgue de Sallanches. C'est donc sur les pages de ce blog que je les partage. N'oubliez pas de cliquer sur la première image pour agrandir et obtenir un défilement, au clic, horizontal.







Nous avons été accueillis par Michel Greffoz, organiste de la collégiale Saint-Jacques de Sallanches, à gauche, ici en compagnie de l'Uginois Pierre Barberis.






 Les grilles de la chapelle Saint-Pierre.










Aux côtés de la soufflerie électrique, installée en 1925 par Ernest Perrier de la Bâthie, subsiste la soufflerie manuelle assez étonnante, elle comprend trois soufflets actionnés par des cordes et un système de poulies ce qui permet aux tuyaux d'être toujours alimentés en air.













Quelques tuyaux situés à l'arrière du buffet d'orgue.





Le petit groupe que nous étions a eu le plaisir d'entendre l'instrument avec au clavier, successivement, Michel Greffoz,  Dominique Chalmin, Dominique et Pierre Barberis.














Et nous voici sur le départ.