Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

 L'Europe du dix-neuvième siècle en dix compositeurs, voila le voyage auquel ont été conviés les mélomanes rassemblés en nombre en l'église de Saint-Nicolas-la-Chapelle, samedi 28 juillet. Le Chœur éphémère du Val d'Arly, les a pris par la main et l'oreille pour visiter l'Europe qui chantait à la campagne ou à la ville, en famille ou à l'église, à la fête ou dans la peine. Le Chœur éphémère doit son appellation au fait qu'il ne vit qu'une huitaine de jours chaque été, le temps de travailler le programme et de donner deux concerts, cette année à Conflans et dans notre village, un défi relevé avec panache pour la quatrième fois. Frédéric Pineau, un jeune chef au cursus élogieux  a conduit les choristes amateurs,  par son dynamisme et sa pédagogie innovante, à se dépasser et à surprendre l'auditoire par la qualité de leur prestation qui a justement reçu forts applaudissements et ovation finale. Ils étaient accompagnés, au piano et à l'orgue, par Lucie Seillet qui a aussi donné avec Olivier Benoît, Images d'Orient, pour piano à quatre mains, de Robert Schumann. Un succès de plus pour le Festi'Val d'Arly et l'association organisatrice, Art et Culture en Arly.

 









































La prestation du Camp chantant de Montagne et Joie à Saint-Nicolas-la-Chapelle est chaque année  un incontournable du programme du programme estival. Depuis la fin des années 1970 des liens très forts se sont établis entre le village et cette formation, à l’origine Camps chantants de l'Institut de musique sacrée de Lyon et qui y a séjourné plusieurs années, aux Aubriettes puis à Marcinelle-en-Montagne. Ce dimanche 29 juillet, Micky Maillet, active depuis la création des Camps chantant par les Pères Louis Bouiller et Marcel Godard, a dans son préambule au concert, retracé brièvement leur histoire et souligné l'esprit qui les anime dans la fidélité aux fondateurs. Le programme de cette année dont le thème était la Paix, a été travaillé pendant une quinzaine de jours au cours d'un séjour au plateau des Glières qui s'est conclu par trois concerts, à Domancy, Saint-Nicolas-la-Chapelle et Thorens-Glières. Un programme permettant de retrouver des classiques comme Henry Purcell ou Mickaël Haydn et de découvrir des compositeurs moins connus, Marcel Godard, Philippe Rombi, Veljo Tormis et quelques autres. Et c'est un temps trop court de paix, de beauté, de spiritualité, que ces jeunes voix ont offert au public. La formation dans son ensemble ou par groupes ou solistes, son accompagnateur au piano, Vincent Coiffet, sa chef de chœur, Charlotte Rabier-Legrand, ont une nouvelle fois séduit un bel auditoire, attentif, réceptif et enthousiaste.


Vincent Coiffet.




Micky Maillet.









Charlotte Rabier Legrand.