Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

Courir le long de l'Arrondine, taper le ballon sur le terrain de foot, se percher sur des échasses et tenter de marcher, s'envoler, enfin presque, en parapente, traverser le plan d'eau en bateau, se prendre pour un musher et bien d'autres activités étaient proposées samedi 24 mai au cours de la fête du sport organisée par Vivre en Val d'Arly. Près de 90 jeunes et quelques adultes avaient répondu présents et  ainsi contribué au succès de cette manifestation commune à tout le Haut Val d'Arly. Vers la loze.
mardi 27 mai 2014
De gauche à droite, Alexandre Socquet, Roland Grognux, vive-présidents; Marie-José Joly, présidente et Jean-Claude Rey, trésorier.
Samedi 24 mai, les membres de la Société d'élevage de la race mulassière en vallée de l'Arly, tel est son nom de naissance, il y a 120 ans, se sont réunis pour tenir leur assemblée générale et bien entendu, fêter cet anniversaire.  Marie-José Joly, présidente, a accueilli les 45 adhérents présents et remercié ceux qui s'étaient fait représenter. Ils ont entendu les divers rapports d'activité et financiers. Sur ce dernier point, la présidente a dit toute sa gratitude aux maires des communes du Val d'Arly , à celui d'Ugine et au président du Conseil général de la Savoie pour l'aide financière apportée chaque année au fonctionnement de la société. Au cours de la saison écoulée, six naissances dans les écuries des éleveurs, trois mules, un mulet et deux pouliches et bien d'autres sont annoncées. La société compte actuellement 185 membres, éleveurs ou sympathisants, et vous pouvez les rejoindre en versant la modique cotisation annuelle d'un montant de cinq euros. Avant de clore la séance, Marie-José Joly a évoqué le souvenir des anciens, fondateurs, présidents successifs et éleveurs qui ont permis à la société d'élevage mulassier du Châtelet, de traverser trois siècles et d'être toujours aussi active. Après la verrée célébrant l'événement, rendez-vous a été donné pour le traditionnel concours des poulains, cette année le mardi cinq août. 


" 15h - Apparu n'y croit pas 
Benoist Apparu, député UMP de la Marne, dit ne pas croire que la campagne présidentielle de 2012 "a coûté 12 millions d'euros de plus qu'annoncé".
"Ma conviction est que je vois pas comment tout le monde passe à côté de 12 millions d'euros de surplus de dépenses de campagne. Je n'arrive pas à me dire que les journalistes, que le Conseil constitutionnel et la Commission de campagne qui vérifient tout ça n'aient pas vu qu'il y a non pas 22 millions mais 30 millions de dépenses", s'interroge l'ancien ministre du Logement sur RMC. "

Si toutes ces personnes comptent comme lui, ce n'est pas étonnant!
" Le premier choc, aussi, pour les passagers triés sur le volet qui ont la chance d'essayer ce modèle grâce à l'agence web perpignanaise Toucouleur, à l'origine de l'événement. Un événement car les modèles Tesla se font rares sur les routes françaises. Une cinquantaine d'unités ont pour l'instant été livrées. Mais le développement s'annonce prometteur. "Après Paris, une concession est en passe d'ouvrir sur Aix-en-Provence avant Bordeaux, la Côte d'Azur, puis Lyon", prévient le responsable commercial de la marque pour le sud de la France. Une fois les présentations terminées, place à l'essai sur route. Démarrage. Deuxième choc. Silence, on tourne. A gauche, à droite. A une vitesse ébouriffante, sans un bruit, ni aucune émission de CO2, s'il vous plaît. "

Parce qu’elles ont été nombreuses?  Sur le site de l'Indépendant.
jeudi 22 mai 2014

Un road trip poétique à travers des décors somptueux, qui saura réveiller une montagne d’émotions.
Il était une fois un vieil homme… qui à l’heure de la retraite, avait décidé d’aller voir le monde sur son tracteur…
Partagez, le temps d’un court-métrage, le voyage de Jules à travers les yeux de sa petite fille Alex et laissez-vous absorber par la splendeur des paysages, lâchez prise, le voyage est assuré.
Réalisé par Nicolas Barek sur un scénario de Tomas Leroux, ce film est visible en 3D à l'espace culturel de la Coopérative Laitière du Val d'Arly.
L'association intercommunale, Vivre en Val d'Arly, a tout récemment tenu son assemblée générale à Flumet. Isabelle Guillet, présidente a donné son rapport moral avant de laisser Virginie Mollier-Guichard, coordinatrice de projet et référente famille, rendre compte des nombreuses activités  de l'année 2013. Anne-Sophie Joguet-Recordon, chargée de l'accueil, de la comptabilité et de l'emploi, a elle dressé le bilan des sevices aux habitants. Sandra Périnet, trésorière a présenté les bilans 2013 et les budgets 2014. L'année écoulée a été marquée par une hausse des activités et du nombre d'adhérents, par l'arrivée d'une nouvelle salariée, Karina Cusin-Mermet, chargée de la communication et de l'animation. François Maillet, directeur a été remplacé par Fabienne Fauconnier pendant son lointain  périple cycliste et à ce propos a décidé à son retour de quitter l'association VVA. C'est aussi en 2013 que l'association a obtenu l'agrément Collectif Famille auprès de la CAF et renouvelé son partenariat avec la Mission locale jeunes. Enfin, l'espace accueil et multi-média des locaux de la rue du Mont-Lanc à Flumet a été restructuré, avec la soutien de la Fondation d'entreprise Caisse d'épargne, Rhône-Alpes, pour assurer à la fois, convivialité et confidentialité.
-     

mercredi 21 mai 2014
Un récent arrêté municipal nous rappelle que les creux de nants et bords de routes ne sont pas des décharges et indique l'adresse de la déchetterie intercommunale. C'est certainement trompée par son GPS, qui sont des instruments facétieux, qu'une personne a déposé nuitamment quelques jardinières hors d'usage et encore garnies d'un peu de terreau et de plants faméliques sur un terrain nous appartenant. Nous la remercions, mais nous avons déjà fait nos achats auprès d'un excellent horticulteur albertvillois et ce matériel arrive trop tard! Et nous espérons qu'il repartira bien vite vers la vraie déchetterie, mais qui elle, est fermée la nuit!