Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archive du blog

Rechercher dans ce blog

samedi 28 novembre 2020

De La-Giettaz nous apprenons le décès à l'âge de 87 ans de Marguerite Porret. Marguerite avait passé une partie de sa jeunesse à Saint-Nicolas-la-Chapelle. Mes meilleures pensées vont à sa famille et à ses proches. Les funérailles religieuses seront célébrées dans le respect des conditions sanitaires en cours, le mardi 1 décembre, à 14 h 30 en l'église de La-Giettaz.

mardi 24 novembre 2020

https://fr.zenit.org/2020/11/24/la-une-de-losservatore-romano-afghanistan-hecatombe-denfants/?utm_medium=email&utm_campaign=24%20nov%202020%20-%20Nouveaux%20vques%20chinois%20en%20communion%20avec%20le%20pape%201606254516%20ZNP&utm_content=24%20nov%202020%20-%20Nouveaux%20vques%20chinois%20en%20communion%20avec%20le%20pape%201606254516%20ZNP+CID_78e2bb9f7c916fdad52d68e8d6d71e0f&utm_source=Editions&utm_term=La%20Une%20de%20LOsservatore%20Romano%20%20Afghanistan%20hcatombe%20denfants

lundi 23 novembre 2020

 
 

Pommes, poires, prunes, autres fruits de vos vergers et " pisolet " peuvent être distillés et devenir une bonne eau de vie, à consommer avec modération bien sûr. Daniel Beauquis et son alambic seront à Flumet, la Combe à Grillou, fin décembre, dès le 20, en principe. Vous pouvez le contacter en appelant le 06 07 88 81 09.

 

" Galais Services ", Jules est un jeune auto-entrepreneur uginois de 19 ans, sa société en plein essor vous propose du nettoyage de véhicules, locaux et mobiliers.
Crée cette année , elle est basée pour l'instant dans les locaux du garage auto AD. Il se déplace dans un secteur large autour.

Pour vous renseigner sur les prestations et emplois (ménage stations le samedi), vous pouvez le contacter via :
La page Facebook :
https://www.facebook.com/JulesGalais

Le tél : 06.43.12.92.27
Instagram : https://www.instagram.com/galais_services/?hl=fr
Email : galais.services@gmail.com

 

Depuis plusieurs semaines la boulangerie de la Chaumière était fermée, ce, pour déménager et s'installer à quelques dizaines de mètres dans les anciens locaux d'Anne Déco, face à l'Office du tourisme. Ce matin, 19 novembre, la clientèle a pu découvrir la nouvelle boutique dont la surface passe de 30  à 80 m2, ce qui a permis l'installation d'un salon de thé dont l'ouverture reste conditionnée aux directives sanitaires. On retrouve également le rayon, bureau de tabac et le présentoir du Dauphiné libéré avec le quotidien et les publications du groupe. Le laboratoire, équipé d'un nouveau four, bénéficie aussi de ce transfert, passant de 50 à 120 m2. Avec ce nouvel outil de travail grandement amélioré, Aline et Cédric Rain et Cécile Morand, leur vendeuse, sont prêts pour encore mieux accueillir leurs clients, ceux du pays et bientôt, les hivernants.



 

Né en 1930, à Chaucisse, Henri Bibollet vient de quitter les siens. Ouvrier aux aciéries d'Ugine il avait aussi ouvert le café-restaurant, le Stardolet, dans son hameau natal et son épouse Denise, assuré le gardiennage de la Maison Familiale de Saint-Nicolas-la-Chapelle. En cette période de pandémie, ses obsèques seront célébrées dans l'intimité familiale. Nous y serons présents en pensée.

 


Henri Bibollet, né à Chaucisse, le 26 octobre 1930 vient de quitter sa famille, son épouse Denise, ses enfants, Nicole, Christian et Sylviane. Un long parcours, marqué par la mort de sa mère lorsqu'il avait 15 ans et que deuxième d'une famille de huit il entra très vite dans le monde du travail pour aider son père. Un long parcours marqué par le travail, à l'usine d'Ugine et en parallèle par la création du restaurant saisonnier " Le Stardolet " dans la maison familiale de Chaucisse, par l'aide apportée à sa famille, à ses voisins et amis. Un long parcours attristé par les disparitions de ses frères, Jules, Calixte, Camille, de son petit-fils Damien et de bien d'autres. C'est cette vie de travail qui a été mise en avant lors de ses funérailles célébrées par le P Daniel Bouchet en l'église de Flumet avant que ses cendres rejoignent le hameau de Chaucisse, berceau de sa famille.

Je viens d'apprendre le décès de mon ami Christian Contamin, né en 1934 à Bône, aujourd'hui, Annaba, en Algérie.  Victime de la Covid 19, il est passé sur l'autre rive ce jeudi 29 octobre, à 20 heures 45. Ancien officier de chasseurs alpins, dont le 13 BCA, il était très attaché à notre village dont il fut maire de 2002 à 2008. Mes pensées vont vers ses enfants et toute sa famille.

 

Ses funérailles religieuses seront célébrées le jeudi 12 novembre à 9 h 30 en l'église saint Théodule de Flumet et seront suivies de l'inhumation au cimetière de Saint-Nicolas-la-Chapelle. En raison des prescriptions sanitaires elles auront lieu dans l'intimité familiale.

*Accueil Christian Contamin.


Nous sommes réunis, en temps normal cette église aurait été comble, pour accompagner Christian dans son retour au village de son cœur. C'est toute la paroisse Sainte-Anne d'Arly-Montjoie, le père Henry Duperthuy et le père Daniel Bouchet, qui se joignent à nous par la prière.

Tout au long de sa vie, Christian a accompagné. 
En premier lieu sa famille et ses enfants et petits-enfants vont en témoigner. 
Officier, il a accompagné de nombreux soldats et bien des jeunes gens de la vallée ne l'ont pas sollicité en vain pour obtenir, par exemple, une affectation dans les chasseurs alpins. C'est une action sur le terrain et non l'ancienneté qui lui a valu la croix de la Légion d'honneur, distinction qu'il ne mettait pas en avant. 
A la sortie de l'armée, il devint accompagnateur en montagne, le premier de sa promotion, devant beaucoup plus jeune que lui. Béatrice Baudait, animatrice à Marcinelle-en-Montagne, témoigne que son amour de la montagne l'avait contaminée et c'est certainement le cas pour bien d'autres dont Jean-Yves Arnaud, de Chamaillères. 
En 2002, porté à la tête de la commune, à son corps défendant, à l'écoute de tous, il nous a accompagnés, malgré les remous, jusqu'en 2008. Homme de dialogue, il savait aussi poser des paroles fortes, comme en octobre 2002, dans l'enceinte de l’Hôtel de ville de Marcinelle. 
Chrétien convaincu, il a aussi accompagné notre vie paroissiale en participant à la liturgie et à notre première Nuit des églises. 
En cet instant, les quelques uns qui sommes présents nous portons à Christian, le merci et à sa famille, l'amitié de tous.



 


Les funérailles de Christian Contamin, maire de 2002 à 2008, n'ont pu réunir tous ceux qui auraient souhaité y participer, seulement quelques uns, dont Bruno Desmarest, son successeur à la mairie et l'actuelle maire, Ghislaine Joly, ont entouré, en l'église de Flumet, ses quatre enfants, leurs conjoints et petits enfants. Après le mot d'accueil d'Edmond Burnet-Fauchez,* Ghislaine Joly a rendu hommage au défunt  suivie par Damien Contamin, qui comme Blandine, Hugues et Bruno, sa sœur et ses frères, plus tard au cours de la cérémonie, a donné un témoignage sur son père. Une  cérémonie à laquelle ont également participé deux petites-filles, lors du rite de la lumière pour l'une et chant pour pour une deuxième. Les musiques et les lectures liturgiques choisies par la famille ont accompagné son déroulé avant que Christian rejoigne la terre de Saint-Nicolas-la-Chapelle, son village de cœur, où reposent déjà son épouse Geneviève et ses parents, Pierre et Renée. Une dernière étape pour ce colonel de chasseurs alpins, né à Annaba en Algérie, qui a connu bien des mutations à travers le pays et ses dernières années à Rennes, auprès de l'un de ses fils. Un beau parcours, officier, chevalier de la Légion d'honneur, accompagnateur en montagne, maire, interrompu  à l'âge de 86 ans par la Covid 19.

 

Lecteur, lors d'une Nuit des églises.
 

 A Marcinelle, Belgique en octobre 2002.


Christian et son épouse Geneviève entourent François Dussollier en tournage dans le village.
 
Lors du départ de Georges Ajoux, à gauche, de la présidence du SIVOM du Val d'Arly.

Remise des clés de la mairie, " qui ne sont pas celles du paradis ", à son successeur Bruno Desmarest.

Lors de son départ de Saint-Nicolas pour Rennes en compagnie de Georges Meunier, maire de 2014 à 2020, et d'anciens adjoints ou conseillers.
De gauche à droite: Jean-Claude Brun, Christian Contamin, Georges Meunier, Luc Dumax et Vincent Balmand.
 

 

Lors dune cérémonie officielle.

 

mardi 17 novembre 2020

D'Ugine, nous apprenons le décès d'Hélène Pollet, née Barrachin. Âgée de 90 ans, elle avait des racines colataines. Elle était la mère de Marie-Christine et Annie, la belle-mère de Georges Meunier, ancien maire de Saint-Nicolas-la-Chapelle et de Bernard Allard, vice-président de l'Orchestre d'Harmonie de Megève. En raisons des directives sanitaires, ses funérailles auront lieu dans l'intimité familiale.

Ce matin, les médias nous rapportent que les catholiques avaient manifesté pour la reprise des messes publiques, ils nous informent mal ou ne connaissent pas les nuances de notre langue, ce qui est regrettable au vu de leur mission. Ce sont des catholiques, quelques centaines en France, qui se sont retrouvés sur des parvis. Benoît XVI disait: Un foi sans charité ne serait pas une vraie foi, ce serait une foi morte. Aujourd'hui, la charité nous demande de protéger les autres.  

https://ecclesiola.fr/multimedia/pandemie-vie-de-l-eglise-quels-enseignements/


Le jour de leur mort, Georges BUSH, Barack OBAMA et Donald TRUMP arrivent ensemble aux portes du Paradis et se retrouvent face à Dieu qui les interroge.

Dieu demande d'abord à BUSH : "En quoi crois-tu ?"

 Georges BUSH répond : "Je crois en une Amérique forte, à ses libertés individuelles, et que celles-ci soient respectueuses de la population".

 Dieu est impressionné par BUSH et lui dit : "Bien, viens t'asseoir sur la chaise à ma droite".

 Dieu s'adresse ensuite à OBAMA et lui demande : "Et toi, en quoi crois-tu ?"

 Barack OBAMA répond : "Je crois en la démocratie, en l'égalité entre les hommes, à l'aide aux pauvres et à la paix mondiale".

Alors là, Dieu est réellement très impressionné par OBAMA et lui dit : "Très bien, viens t'asseoir sur la chaise à ma gauche".

Pour finir, Dieu s'adresse à TRUMP : "Et toi alors, que crois-tu ?"

Et Donald TRUMP répond à Dieu : "Je crois que tu es assis sur ma chaise".