Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Rechercher dans ce blog



Benhamias ou Poisson, mais pas Dupont-Aignan

Il y a quelques semaines, nos chaines de télévision ont organisé des débats pour les deux primaires, où la parole a été donnée à égalité à tous les candidats, même ceux qui étaient donnés à moins de 1% et qui n’ont rassemblé que quelques milliers de voix au final, comme Jean-François Copé, Jean-Philippe Poisson, Jean-Luc Benhamias ou Sylvia Pinel. Même si on ne goutte guère ces tours additionnels des présidentielles qui déséquilibrent nos institutions, au moins, les débats de premier tour comprenaient à chaque fois tous les candidats, y compris les plus obscurs, qui pouvaient débattre à égalité de temps de parole avec un ancien président de la République ou d’anciens Premiers ministres.

Quelle stupeur de constater que TF1 a décidé d’organiser un débat incomplet en mars, alors même que nous saurons quels sont les candidats à l’élection présidentielle ! Malheureusement, la chaine pourra sans doute évoquer la règle, dite d’équité, mais en réalité d’inégalité sur foi des sondages, mise en place par Nicolas Sarkozy, et encore aggravée par François Hollande. Comme en 2012, Nicolas Dupont-Aignan s’est indigné de cette décision et appelé à un boycott de TF1 en rétorsion.  Encore un indice désagréable du caractère de plus en plus oligarchique, arbitraire et anti-démocratique de notre système politique, qui ne semble pas poser de problèmes aux cinq candidats retenus…


Si le Général de Gaulle a été traité de dictateur, en fait, il a été le plus démocrate des démocrates, accordant le droit de vote aux femmes, rétablissant un mode de fonctionnement institutionnel favorisant l’expression de la volonté populaire, consultant et prenant en compte l’avis du peuple par référendum, tout en mettant ses adversaires sur un pied d’égalité. Quel exemple, malheureusement oublié !