Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog




Le Festi'Val d'Arly, créé et porté par Art et Culture en Arly, a non seulement fait du Val d'Arly, un foyer musical qui chaque année s'affirme mais aussi conduit son public vers la découverte. Celle de compositeurs originaux, contemporains ou des siècles passés. L'Ensemble éphémère du Val d'Arly, version Covid 19 du chœur des années précédentes a ainsi, ces 23 et 24 juillet dernier, permis de retrouver Karl Jenkins, dont des extraits de The Armed Man - Mas for Peace et de Symphonic Adiemus, avaient été donné en 2019. Ce sont d'autres extraits de cette dernière œuvre qui ont ouvert les concerts offerts à Notre-Dame-de-Bellecombe et à La-Giettaz. Le compositeur dit de cette dernière qu'elle est "une œuvre de type choral étendu reposant sur la tradition classique européenne, mais où les sons vocaux sont plus proches de l’ethnique ou de la 'world' music." La vingtaine de choristes qui ont travaillé individuellement chez eux puis collectivement durant une semaine à Charbonnières à Saint-Nicolas-la-Chapelle, sous la direction de Frédéric Pineau, chef de chœur, dont-ils louent la pédagogie, en ont, lors de ces deux soirées, offert une très convaincante interprétation avec la participation, d'Olivier Benoît au piano et d'Anne Isambert et Guillaume Saint-Pierre aux percussions. La deuxième partie des concerts proposait des extraits de la messe ethnique pour la paix de Lorenz Maierhofer, compositeur autrichien. "Ethno-Mass for Peace" est une œuvre pour chœur mixte, soliste, pianiste, percussionniste et récitant. Construite sur des musiques africaines, afro-américaines et des "premiers peuples" américains, elle se veut un chant d'espoir pour la paix dans le monde. Nous sommes donc dans le même esprit que précédemment, avec des mouvements introduits par des citations de femmes et d'hommes de paix, et dans le cadre écrit par le compositeur, une certaine liberté d'interprétation par les choristes colore cette œuvre datée de 2003. Pour cette deuxième partie, Frédéric Pineau était au piano, Anne Isambert, qui a assuré les solos vocaux, et Guillaume Saint-Pierre aux percussions. Là encore les interprètes ont été à la hauteur des exigences de l’œuvre et le public l'a reconnu par ses applaudissements soutenus et enthousiastes.





 A Flumet, rue du Mont-Blanc, anciennement VVA.

















Texte et clichés de Christian Cochard.
 
Nous étions un groupe de 20 pour monter au Col de la Vanoise et au Refuge Félix Faure depuis la Maurienne. Tôt ce matin nous sommes montés à Termignon‌ en haute Maurienne pour rejoindre le parking de Bellecombe, 12 km plus haut. Depuis le parking direction le Refuge Du Plan du Lac et Le Refuge d'Entre Deux Lac pour ensuite prendre la Via Alpina jusqu'au Pont Croe Vie qui signifiait "passage étroit". Nous étions sur l'ancienne route du sel ​datant du début du 16éme siècle quand nous avons attaqué une montée raide et longue jusqu'aux Voutes du Clapier Blanc. Le plus difficile était fait et la montée le long du ruisseau de la Vanoise fut une formalité, en passant à côté du Lac de la Vanoise et du Lac Rond. Arrivés au Col de la Vanoise nous avons été nous restaurer au dessus du célèbre Refuge Félix Faure. Pour le retour même parcours en accélérant le pas pour éviter quelques gouttes d'un orage qui menaçait .Nous fîmes de très belles rencontres avec de nombreuses marmottes sans oublier de magnifiques jeunes bouquetins. Arrêt à Termignon pour prendre le pot de fin de ballade et retrouver notre vallée.






 


 Scrofulaire noueuse.
Ce sont les racines qui sont noueuses.
Nommée localement " gratte-à-puces " cette plante était utilisée pour soigner les plaies infectées.



Cardère, sauvage ou cultivée, je ne sais pas.
Les feuilles soudées deux par deux autour de la tige retiennent l'eau, d'où son appellation de cabaret des oiseaux.


Un cirse ou un chardon, non identifié à cette heure.

Bouillon blanc devant un frêne victime de la chalarose.

Lorsque je passe la débroussailleuse, j'épargne quelques plantes remarquables par leurs tailles ou originalités.



Dans les deux villages, dans la rue ou sur les places, à l'heure de l’apéritif et plus tard autour des bonnes tables de la station, les accents du jazz ont résonné et comblé les amateurs. Toutes les nuances de cette musique rythmée ont été offertes par les divers groupes participants à cette nouvelle édition de Jazz en bouche, une manifestation phare de l'été en Val d'Arly.








Le monde musical fête cette année les 250 ans de Ludwig van Beethoven et ce jeudi 30 juillet le Trio Euterpe, Jean-Pierre Lacour, violon, Denis Bouez, alto et François Michel, violoncelle, auxquels s'était jointe, Virginie Michel, violon, ont brillamment participé à l'événement. La formation ainsi improvisée a donné deux quatuor pour cordes du compositeur romantique, le n° 1 op 18 et le n° 11 op 95. Deux œuvres maitresses dont ont été présentées les circonstances d'écriture, un éclairage toujours apprécié par les auditeurs qui ont aussi chaleureusement applaudi les quatre virtuoses, fidèles intervenants du Festi'Val d'Arly.





Vendredi 31 juillet, en fin d'après-midi, les jeunes de l'atelier cirque du centre de loisirs, Lou Croué, ont donné un spectacle à l'intention de leurs familles et amis. Dans la fraicheur bienvenue du préau de l'école, les deux groupes d'âge, 7-11 ans et 4-6 ans, se sont relayés, un peu impressionnés mais fiers de leur apprentissage  de la semaine. Semaine au cours de laquelle, Laurie de l'entreprise Curriculo, leur a enseigné les diverses disciplines du cirque, avec succès au vu de leurs démonstrations  qui ont séduit le public.