Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

jeudi 28 juillet 2011
Je vous laisse traduire mais sachez que derrière cette appellation vous trouverez un colatain pur jus, Cédric Gerfaud qui poursuit son bonhomme de chemin dans le monde de la musique actuelle et je lui souhaite, avec vous, une pleine réussite dans cette entreprise . Des cours et des stages s'adressant à tous les niveaux et bien d'autres services sont proposés par cette structure qui ouvre ses portes à Allonzier la Caille, dans la " Hiaute ". Vous pouvez contacter Cédric par courriel, usineagroove@gmail.com ou par téléphone au 06 17 07 66 33, le meilleur accueil vous est réservé.
lundi 25 juillet 2011
Les camps chantants de Montagne et Joie sont une association qui permet à une jeunesse d'origine principalement lyonnaise de mélanger ses deux passions, la musique et la montagne au fil de vacances studieuses placées sous le signe du solfège et de l'amitié, L'ensemble composé de garçons et filles de tous âges a donné le 24 juillet un concert en l'église de Saint Nicolas la Chapelle, sous la direction de Charlotte Rabier et Aurélien Reymond et accompagné au piano par Vincent Coiffet, avec un mot d'introduction de Micky Maillet qui a rappelé l'histoire de cette œuvre fondée en 2003 pour continuer l'action du père Louis Bouiller, entreprise au sein de l'Institut de musique sacrée de Lyon. Depuis la vente du chalet de Cordon la troupe s'est repliée à Saint Nicolas la Chapelle dans le centre de vacances de Marcinelle en Montagne mais comme l'a souligné l'encadrement le principe n'a pas changé : les participants découvrent le programme de leurs concerts à leur arrivée, et quinze jours après ils sont capables d'exécuter une vingtaine de morceaux en brandissant bien haut leur partition sous les projecteurs. C'est le spectacle auquel a eu droit Saint Nicolas la Chapelle. Il faut croire que la qualité de la prestation était connue dans tout le Val d'Arly , car l'église était pleine jusqu'aux chaises des confessionnaux. Au programme, quelques standards comme le titre-phare de la comédie musicale Cats, mais aussi une admirable partie sacrée, notamment Bach et Mendelsohn, et une mise en scène harmonieuse signée de l'acteur Pierrick qui permit au chœur de se mouvoir, pendant tout le concert, à travers les allées de l'église baroque.
Les chauves-souris sont des bestioles du crépuscule et ce midi aucune n'était au rendez-vous donné par CORA, Centre Ornithologique Rhône-Alpes, Faune-Sauvage dont deux chercheurs, accompagnés par Erick Clément, conseiller municipal et par Jean-Claude Brun, maître-sonneur, étaient dans notre village pour inventorier ces chiroptères en voie de disparition. La montée dans le clocher a permis de constater l'absence de toutes traces de ces mammifères volants, victimes eux aussi de la pollution, ce qui est bien regrettable. Certains, fans de Jean-Marie Bigard, se consoleront en se disant que nous avons ainsi de moins en moins de risque d'être mordus par une chauve-souris enragée!
mercredi 20 juillet 2011
La publicité envahit de plus en plus nos boîtes aux lettres, nos journaux, nos écrans et les ondes. En ce début d'après-midi, j'ai reçu un courriel me proposant les services d'une femme de ménage à domicile. Peut-être, les progrès étant continus et fulgurants dans le domaine informatique, existe-t-il une formule à distance? Si oui, elle est à retenir et à proposer à qui vous pensez!
Vendredi, file fissa dans l'amphi

" Vendredi 22, à 21 h sonnantes (nous n'avons pas dit "trébuchantes"), l'amphi de Megève Tourisme sera "the place to be". Reportez votre apéro géant, dîtes pour une fois non au Dr House ou au foot, remettez au lendemain ce que vous aviez de toute façon déjà entrepris la veille et courez, filez toutes affaires cessantes et sirènes hurlantes, vous asseoir sur les marches de l'amphithéâtre une heure et demie durant, à l'écoute de l'orchestre d'harmonie de Megève.

Ces seuls mots devraient suffire mais s'il fallait encore convaincre quelques regards fuyants, hésitants, récalcitrants, grommelants, bougonnants, alors sachez qu'en plus du chef et des musiciens, ils seront tous là: Merlin, Pendragon, les Pirates des Caraïbes... Bien plus de héros et de personnages légendaires que sur tout le réseau hertzien, le câble et votre Ipad aux 300 000 applications réunis. On exagère à peine.

Et s'il fallait aussi convaincre le ciel, qu'il sache que l'orchestre dispose d'un stock de Parapluies de Cherbourg et que trois gouttes n'auront pas raison des escapades prévues en Espagne et sur la Méditerranée. A découvrir aussi: un instrument de musique que vous n'avez -on prend les paris- jamais entendu en concert.

Bref, ne manquez pas ce premier concert estival (le seul et unique dans l'amphithéâtre pour cet été, car celui du dimanche 14 août aura lieu au Lac de Javen): des morceaux de qualité, de la décontraction et quelques surprises qui font tout le sel de ces prestations de soirs d'été." Texte saisi sur le site de l'OHM.

Aux dernières nouvelles le concert se déroulera au Palais des congrès, le beau temps n'ayant pas réservé sa place à ce jour!

dimanche 17 juillet 2011

Dès le matin, l'Arrondine, qui a fait fonctionner bien des scieries le long de son cours a menacé de sortir de son lit et si c'était bien l'heure de se lever, les organisateurs auraient préféré la voir faire la grasse matinée et la poursuivre par une sieste prolongée ! Ainsi, la pluie a accordé un sursis d'un an au gros sapin qui devait être abattu au cours de la fête du bois mise en place par les sylviculteurs du Val d'Arly et qui ont vu tout leur travail de préparation bien peu récompensé. Quelques stands restés ouverts malgré les intempéries accueillaient les visiteurs amphibies et l'on y chantait sous la pluie en patientant l'éclaircie et en souhaitant ciel bleu et soleil pour l'édition 2012.

Nouvelle fenêtreJe vous propose une nouvelle rubrique, une tribune libre dans laquelle mes lecteurs sont accueillis pour traiter d'un sujet qui a retenu leur attention ou qui les interpelle. Je laisse aux auteurs la responsabilité de leurs écrits et je me réserve la possibilité de ne pas publier les textes non respectueux du droit en usage et une place sera éventuellement donnée au réactions.

Objet : ligne de bus « régulière » Albertville-Flumet

Bonjour à tous,

A l’heure de la Communauté de Commune COMARLY, du grand Office de Tourisme Intercommunal et du Schéma de Cohérence Territoriale d’Arlysère, soit autant d’opportunités de façonner durablement l’avenir économique de notre vallée, il est une chose qui demeure toujours et encore un handicap certain à notre développement, dans l’indifférence générale, c’est l’organisation des transports en commun dans le Val d’Arly ….

Savez-vous que dorénavant de plus en plus souvent la ligne de bus entre Albertville gare et le Val d’Arly passe par le Beaufortain ?

Ce fut encore le cas le week-end dernier, quand des vacanciers de St Nicolas la Chapelle, partis à 16 h 45 de la gare d’Albertville sont arrivés à 18h25 à Flumet, après un détour non programmé

d’ 1 heure 50, via Hauteluce et le Col des Saisies ! .. Il semble encore une fois qu’au dernier moment, la compagnie de transport ait jugé qu’il était plus rentable de regrouper les passagers des 2 vallées….

De plus, au départ du bus, les voyageurs n’ont même été prévenus qu’il y aurait 1 h de trajet supplémentaire, tout simplement comme s’il s’agissait de la ligne régulière*…venant dans le Val d’Arly pour la première fois, ce n’est qu’au bout d’une heure de route qu’ils ont commencé à avoir des doutes !

(*Pour infos, la ligne n’est déjà plus depuis longtemps une ligne régulière, puisque ses déplacements sont soumis à obligation de réservation)

Quelles que soient les raisons de la compagnie, elles ne peuvent sûrement pas justifier le défaut de communication envers les voyageurs.

Outre le fait que nous avons attendus nos clients pendant 1 heure à l’arrêt de Flumet, que nous les avons finalement trouvés « posés » au carrefour de la D212 à St Nicolas la Chapelle(dont l’arrêt n’est toujours pas matérialisé), c’est à nous, hébergeurs, qu’il incombait de nous confondre en excuses à la place du transporteur, pour leur avoir donné une fausse information sur la durée du trajet pourtant annoncée de 50 mn sur les grilles horaires de la compagnie… http://www.faure-sta.fr/pdf/megeve2.pdf

Est-ce une façon de traiter des touristes qui ont choisi de séjourner dans le Val d’Arly ? Donnons-nous une image accueillante et accessible de notre vallée ?

Cette situation perdure depuis de nombreuses années, sans que personne ne semble s’en soucier. Vous trouverez en pièce jointe une lettre que nous avons envoyée en 2009 à la Compagnie de bus, aux mairies, aux Offices de Tourisme et au Conseil Général, qui soulevait entre autres les mêmes questions. La réponse que nous avons eu du Conseil Général stipulait simplement que pour eux tout allait bien puisque ils n’avaient pas eu connaissance de plaintes de voyageurs. Doit-on s’en contenter alors que le problème est pourtant notoire et bien souvent évoqué ?

A quoi bon faire toutes ces réunions, tous ces efforts financiers afin de mieux accueillir nos vacanciers, en créant des navettes inter villages, des aménagements de sentiers et autres animations et manifestations, si rien n’est fait afin de faciliter leur arrivée ?

Cette ligne n’est spécifiquement réservée aux touristes, qu’aurait dit un habitant du Val d’Arly s’il avait mis 1h50 pour venir d’Albertville ?

Que dirait la CORAL si à contrario les touristes se rendant à Hauteluce, Arêches ou Beaufort passaient dorénavant par le Val d’Arly avant d’être déposés dans le Beaufortain ?

La compagnie a sans doute des impératifs de rentabilité, et nous pouvons les comprendre, nous pensons néanmoins qu’avec un peu de concertation et de bonne volonté, on pourrait améliorer cette situation qui n’est en tout état de cause pas satisfaisante.

La création de l’Office de Tourisme Intercommunal offre enfin une formidable opportunité de dialogue avec le transporteur et le Conseil Général, alors profitons-en !

Je vous remercie de l’attention portée à ce courrier et vous adresse nos salutations cordiales.

Erick et Marie Claude CLEMENT

samedi 16 juillet 2011
Recherchant sur la toile le livre, Crime sous le Mont-Blanc, de Dominique Arly, voici ce que j'ai obtenu:

L'écholatain.: Le crime est notre affaire.

stnicolaslachapelle.blogspot.com/.../le-crime-est-notre-affair... - En cache

11 oct. 2008 – Le Mont-Blanc sans peine! ..... et communautaires du Haut Val d'Arly ont rencontré Dominique Conca, sous-préfète d'Albertville qui leur a. ...

jeudi 14 juillet 2011
A la veille de la fête nationale, Flumet et le Haut Val d'Arly sont entrés en réjouissances ouvertes par le groupe folklorique, le Biau Zizé. Sous le chapiteau, estivants et locaux ont pu apprécier les danses, les chants et les présentations pertinentes de Marie-Hélène Périnet, présidente de cette phalange de mainteneurs des traditions locales. La nuit venue, ce fut l'embrasement du feu d'artifice intercommunal, intitulé, le Val d'Arly-Mont Blanc s’illumine et qui a séduit les nombreux spectateurs ayant ignoré les mauvaises conditions météorologiques. Ces derniers ont pu par la suite se sécher et se réchauffer au rythmes de l'ensemble, Duo Fuzion, qui a assuré l'animation de la nuit pour le plaisir de tous. Pour feuilleter l'album-photo, je vous invite à appuyer ici.
Fidèles à la tradition, Sylviane Grosset-Janin, maire de Megève et Bernard Grosset-Janin, maire de Demi-Quartier, ont ce matin déposé, chacun leur gerbe aux pied du monument au morts au cours de la cérémonie marquant la Fête nationale. Elus, anciens combattants et sapeurs-pompiers étaient présents à cette manifestation réglée par Michel Allard et au cours de laquelle, deux soldats du feu ont été décorés et un troisième promu à un grade supérieur, tout cela rehaussé par la prestation musicale de l'OHM. Pour feuilleter l'album-photo, je vous invite à appuyer ici.
Dimanche, dix sept juillet, Flumet va accueillir la Fête du bois qui débutera dès huit heures trente. Au fil de la journée, seront donnés à voir, exposition et marché artisanal autour du bois, abattage et façonnage, coupe du gros sapin vers onze heures trente, débardage à l'ancienne et avec tracteur, scieurs de long et scierie mobile, balade à poney et jeux en bois pour les plus jeunes. Vous pourrez étancher votre soif, il fera très beau, à la buvette tenue par les sylviculteurs du Val d'Arly et à midi, des fusilli à la savoyarde vous serons servis sous le chapiteau. Vers cinq heures du soir, le Biau Zizé, notre groupe folklorique préféré, donnera en conclusion une prestation endiablée comme il sait si bien faire. Fête du bois mais les politiques seront priés de laisser la langue de bois au vestiaire, les chèques en bois refusés, les fêtards éviteront la gueule de bois et il semble impossible de rester de bois devant un tel programme!
Le centre aéré, Lou Croué, à Flumet, mis en place et géré par Vivre en Val d'Arly vient d'ouvrir ses portes dans une excellente ambiance, grâce au dynamisme de la sympathique équipe d'animation, comme nous pouvons le voir sur les photographies ci-jointes. De nombreuse formules, riches de multiples activités, sont proposées, de la journée au mini-camp, elles s'adressent aux jeunes de trois ans et demi jusqu'à dix sept. Un service de ramassage est mis en place sur les villages de La Giettaz, Crest-Voland et Notre Dame de Bellecombe. Vous pouvez obtenir tous les renseignements complémentaires en appelant Virginie ou Anne-Sophie au 04 79 31 80 04 ou au 06 45 22 28 14.
dimanche 10 juillet 2011
Cette année, l'exposition des peintres et aquarellistes, Marie-Louise Clément, Marie-Françoise Decker, Hélène Marin-Lamellet, Irène Rivière, Christelle Rondot, Elisabeth Socquet-Meilleret, Roger Dumax-Baudron, Paul Sallansonnet et Jean-Pierre Socquet-Juglard, est jumelée* avec une présentation de documents et objets retraçant l'histoire des sapeurs-pompiers dans le Val d'Arly. Aussi les artistes étaient-ils entourés d'anciens soldats du feu pour le vernissage de cette double exposition organisée à l'initiative de la municipalité. Bruno Desmarest, maire, a accueilli et remercié tous les acteurs de cette manifestation qui se déroulera tout au long de l'été, jusqu'au 28 août. Ouverte les dimanches, mardis, jeudis et vendredis de 16 à 19 heures, elle l'est également les dimanches de 10 à 12 heures. Pour voir d'autres photographies du vernissage, un coup de pinceau ici. * Rassurez vous, les œuvres exposées ne ressortent pas de l'art pompier!
samedi 9 juillet 2011
Il y a déjà vingt ans, le dix juillet 1991, l'hélicoptère dans lequel se trouvait Vincent Malandrin s'abimait dans la baie de St Nazaire. Pilote et assistant pouvaient sortir de la carlingue mais Vincent, cameramen attaché par des sangles qui ont refusé de s'ouvrir, coulait avec l'appareil. Jeune réalisateur, né en 1960, il avait débuté le tournage d'un film sur St Nicolas la Chapelle et ses habitants. Il reste quelques minutes de film et des photographies* de ces premiers jours de prise de vues à travers le pays. Il reste aussi pour ceux qui l'on rencontré le souvenir d'un homme rayonnant et passionné. Je n’oublierai jamais les heures passées passées en sa compagnie, en repérage, en tournage et en montagne. Au cours de la messe de ce dimanche dix juillet à onze heures, à Flumet, vous pourrez vous associer à cet anniversaire. * Que vous pouvez visionner en tapant, Vincent Malandrin, dans la barre de recherche de ce blog ou sur le libellé ci-dessous.
Lors de sa dernière réunion, le 23 juin 2011, les neuf membres présents ou représentés, ont après avoir approuvé à l'unanimité le procès-verbal de la session du deux mai dernier, émis un avis très défavorable au Schéma Départementale de Coopération Intercommunale présenté par le préfet de la Savoie; approuvé le projet des Aubriettes et autorisé le maire à solliciter les subventions afférentes auprès de la région, du département et des autres organismes compétents; fixé à 500 euros les frais de scolarité pour les élèves venant d'une autre communes; décidé la création d'emplois pour les jeunes de 16 et 17 ans durant l'été 2011; sollicité des subventions auprès du conseil général pour les travaux qui seront réalisés au presbytère du chef-lieu dans la partie restant à la disposition de la commune et de la paroisse; demandé une subvention pour l'entretien de l'orgue de l'église St Nicolas et approuvé le déclassement d'un chemin rural. Ces délibérations ont été prises à l'unanimité. La décision modificative budgétaire transférant des crédits prévus pour l'étude d'une fromagerie aux travaux des Avenières et des Stalets, photographie ci-dessus, a été approuvée par huit voix et une abstention. Enfin, la création d'un péri-scolaire et la réglementation de la circulation sur la route du Passieu ont été évoquées lors des questions diverses. Pour prendre connaissance du compte-rendu officiel, je vous invite à appuyer ici.
Les randonneurs et promeneurs apprécieront le travail effectué récemment par les membres de l'ACCA de Saint Nicolas la Chapelle. En effet ce sont de nombreux kilomètres de sentiers qui ont été débroussaillés et quand cela était nécessaire remis en état. Des chalets de Marcinelle en Montagne à Nanchard en passant par les Avenières, Treu, Fracette et autres lieux la journée de ce samedi deux juillet a été bien occupée par les chasseurs, ce au profit de ceux qui aiment découvrir le pays en marchant.
mardi 5 juillet 2011
S'il ne s'agissait pas de nos morts, l'affaire prêterait à sourire. En parcourant la liste des tombes, justifiables, affichée à la porte de notre cimetière, j'ai appris que, " la Louise de Poulière ", que j'ai bien connue, décédée à l'âge de 84 ans en 1984, était " Morte pour la France " . Louise repose dans le caveau de sa première belle-famille et c'est son beau-père, Jean Fabry qui a trouvé la mort durant la Grande Guerre. Par contre, les frères Léon et Joachim Joly, eux aussi victimes des combats de 14-18, sont omis de la liste des Morts pour la France, leurs dépouilles étant inhumées dans la concession établie au nom de leur père, Jean-Pierre. Pour l'heure je n'ai pas poursuivi mes recherches mais ces deux erreurs suffisent pour mettre en doute le sérieux et l'efficacité du cabinet d'études, qui est rémunéré sur nos euros, auquel nos élus ont délégué ce travail. J'avais déjà émis des réserves lors du vote de cette délibération, les faits semblent me donner raison. Dans un précédent message j'ai écrit avoir été heurté, je le reste. Pour lire les avis, appuyez ici. Et c'est fou le nombre de décès, le premier janvier, quelque soit l'année!
lundi 4 juillet 2011

Ce matin, lundi quatre juillet, les locaux flambants neufs et encore en cours d'aménagement de la caserne du Centre de Secours, CS, du Val d'Arly à Saint Nicolas la Chapelle ont abrité une réunion au sommet des responsables du Service Départemental d'Incendie et de Secours , SDIS, de la Savoie. Son président, François Rieu, conseiller général, son directeur adjoint, le colonel Alain Lhuillier et les responsables des trois groupements territoriaux, Aix-Chambéry, Tarentaise et Maurienne ont été reçus par Christiane Détraz, maire de Cohennoz, présidente de Com'Arly, Bruno Desmarest, maire de Saint Nicolas la Chapelle et l'adjudant-chef Jean-Claude Rimboud, commandant en second du CS du Val d'Arly. Avant de passer à l'ordre du jour de cette journée de travail, les participants ont apprécié le petit déjeuner préparé par les sapeurs-pompiers locaux et découvert le bâtiment, première construction de la jeune communauté de communes, Com'Arly. Réalisation dont l'inauguration officielle a été reportée à octobre pour permettre la présence du major Nicolas Gerfaud-Valentin, commandant du CS du Val d'Arly, actuellement hospitalisé et à qui tous les participants ont adressé des souhaits de guérison et de bon rétablissement. Au menu de cette importante réunion figuraient l'analyse du bilan des activités, l'examen des problèmes se posant à travers tout le département et aussi les projets à mettre en œuvre ou en cours de réalisation pour assurer à la population, en tous lieux et toutes circonstances une sécurité optimum et mettre ainsi en pratique la devise des sapeurs-pompiers, volontaires et professionnels : Courage et dévouement.

La treizième brocante de montagne à Flumet, a, ce dimanche matin, trois juillet, ouvert ses portes. Rue et place du Mt Blanc, place des Trois rois et ses alentours étaient envahies par de nombreux exposants qui proposaient mille et une choses. Le curieux, le fouineur et l'amateur avaient, tout au long des stands, un grand choix d'objets sortis des malles, greniers, caves ou autres appentis, les cassettes VHS et les disques noirs voisinant avec les vieilles faux et autres outils désormais abandonnés. Le soleil étant de la partie, le public n'a pas boudé cette manifestation organisée par l'Union des commerçants de Flumet-St Nicolas la Chapelle qui ouvre donc depuis plus de dix ans la saison estivale en Val d'Arly. Pour flâner le long des stands, suivez le chat, en appuyant sur sa frimousse.
samedi 2 juillet 2011
Tout dernièrement, l'équipe du Pôle Val d'Arly de la paroisse Ste Anne d'Arly-Montjoie s'est réunie autour du Père Pascal Vesin, curé et du Père Jean Duval. C'est une équipe très étoffée, chaque communauté étant représentée par au moins quatre personnes, personnes chargées dans leur village des relais, Annoncer, Célébrer, Servir et Liens vers l'extérieur. Toutes les communautés n'ont pas encore finalisé cette nouvelle organisation. Chacune d'elle déléguera un représentant au conseil paroissial. D'importantes informations ont été données par le Père Pascal. Sur les communautés de Crest-Voland et Notre Dame de Bellecombe les funérailles seront désormais animées par des équipes de laïcs dont la formation se poursuivra au niveau de la paroisse. Les modalités pour assurer la célébration de messes à Chaucisse et Cohennoz lors des fêtes de l'Assomption ou de la Toussaint sont évoquées et précisées. Le deux novembre, une messe commune à tout le Haut Val d'Arly, sera célébrée à Flumet, faisant mémoire de tous les défunts de l'année écoulée et dont les familles auront été invitées à participer. L'école libre de Crest-Voland ne sera pas ré-ouverte à la rentrée prochaine, ses effectifs étant trop faibles. Les bâtiments seront utilisés au service des habitants de Crest-Voland. Enfin quelques questions matérielles de sonorisation, La Giettaz, ou de locaux pour la catéchèse, Notre Dame de Bellecombe et St Nicolas la Chapelle et un temps de prière et méditation ont conclu cette réunion dont les participants se retrouveront le 29 septembre prochain.