Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog


Ci-dessus, clichés d'Edmond Burnet-Fauchez



Avec Dvorak et Mendellshon, le romantisme a envahi l'église et conquis l'auditoire dans lequel figuraient, plus qu'à l'accoutumée, de nombreux habitants. La remarquable prestation du COGE, de son chef, Aurélien Azan Liezinski et de Jérôme Lefranc, violoncelliste solo; fera qu'ils retrouveront avec plaisir le chemin qui mène à la " grande musique " et à l'émotion qu'elle procure, chacun la ressentant différemment mais dans une totale communion, c'est là, la magie de ces instants partagés entre musiciens et public. Le concerto pour violoncelle et orchestre du premier compositeur et la symphonie, dite italienne, du second sont des pages éclatantes, colorées et emportent l'adhésion de l'auditeur même néophyte jusque dans les mouvements plus retenus comme l'adagio du concerto. Cette soirée mettait un terme avec éclat à l'édition 2018 du Festi'Val d'Arly, grâce au grands talents des jeunes instrumentistes du COGE, de leur chef, Aurélien Azan Zielinski et du soliste, Jérôme Lefranc, tous ont grandement mérité les ovations et rappels qui leur ont été adressés.


Ci-dessus, clichés de Xavier Fisson.
Ci-dessous, clichés de Frédéric Lautridou.



dimanche 26 août 2018
Texte et clichés de Christian Cochard.

C’est un groupe de 16, qui a démarré ce dimanche 26 août 2018 au dessus du Lac de Saint-Guérin dans le Beaufortain avec comme objectif l’ascension du Mont Coin. Pour démarrer, un belle surprise nous attendait avec un température de -1 degré et à partir de 2000 m une belle couche de neige fraiche. La Croix du Berger fut notre première étape alors que les rayons du soleil commençaient à faire fondre cette neige qui par moments ressemblait à des diamants. Au dessus du lieu dit La Chevalière, le sentier était très glissant et il a été nécessaire de redoubler de vigilance, jusqu’au Plan de la Marmotte. En arrivant au sommet du Mont Coin à 2539 m d’altitude le panorama était splendide. Au fond côté est le Mont Blanc majestueux avec sa neige fraiche, à portée de main la Pierre à Menta et son lac d’Amour, au sud tous les sommets savoyards avec le Mont Pourri, la Grande Casse, la Pointe de l’Observatoire, le Pic du Grand Roc et la Pointe de l’Echelle. A l’ouest les incontournables Aiguilles d’Arves, et tout au fond la Meije et la Barrière des Ecrins. Je vais m’arrêter là car la liste est interminable. Pour nous restaurer nous nous sommes mis à l’abri du vent dans une petite combe sous le Mont Coin. Tout le monde était en forme et nous avons décidé de rajouter une variante en faisant le Col du Coin. Ce fut fort sympa. En descendant, nous sommes passés à la Chevalière avant d’arriver au refuge de La Coire pour nous désaltérer et ensuite repartir vers le Cormet d’Arêches et le lac de la Motte pour rejoindre le parking. Un panorama exceptionnel et un temps magnifique voilà les principaux ingrédients d’un dimanche réussi.











Deux jours après la clôture de l'exposition thématique et au lendemain du dernier concert du Festi'Val d'Arly 2018, le bureau élargi d'Art et Culture en Arly s'est réuni ce dimanche 26 août. Un premier bilan de la saison estivale, a été dressé et surtout des pistes évoquées pour élargir le public du festival et lancer l'exposition 2019 dont le thème sera celui de la musique des gens de l'alpe, ici en Val d'Arly mais aussi aux alentours plus ou moins proches. Un thème passionnant, aux multiples déclinaisons, qui motive toute l'équipe de collecte et qui se met déjà au travail.



De gauche à droite, Georges Meunier, Josiane Bibollet et Jean-Pierre Socquet-Juglard.


Dans une semaine les écoliers reprendront possession des locaux où se sont tenues les expositions estivales. Hier, en fin de journée les artistes exposants se sont réunis autour de Georges Meunier, maire, et de Jean-Pierre Socquet-Juglard, organisateur, pour conclure par le partage du verre de l'amitié cette onzième édition. Édition qui a reçu 781 visiteurs entre le 14 juillet et le 24 août, un chiffre en légère baisse, conséquence d'une moindre fréquentation touristique cet été. La tombola a attribué le tableau de Jean-Pierre Socquet-Juglard, un paysage hivernal, à Josiane Bibollet, que nous voyons sur la photographie en compagnie de Georges Meunier et de Jean-Pierre Socquet-Juglard. Françoise Bonneville, vice présidente et Véronique Gerfaud-Valentin, membre du bureau, représentaient l'association, Art et Culture en Arly, à l'initiative de l'exposition thématique, Croix de Savoie, croix du Val d'Arly, présentée parallèlement dans une salle voisine et ce samedi matin, une équipe a déjà mis en chantier la prochaine édition, celle de l'été 2019.








Aurélien Azan Zielinski
 
Moment attendu, avec impatience, ce concert est l'un des sommets du Festi'Val d'Arly mais aussi avec regret, il marquera la fin d'un été musical et il faudra patienter juillet prochain pour retrouver tous ces artistes auxquels le public s'est attaché et aussi pour découvrir de nouveaux talents. Il se déroulera le samedi 25 août, à 20 heures, en l'église de Saint-Nicolas-la-Chapelle, la veille, le même programme aura été donné à Albertville, salle de Maistre. Cette année, les jeunes musiciens du COGE, Chœur et Orchestres des Grandes Écoles, ont choisi le concerto pour violoncelle de Dvorak et la symphonie N° 4 de Mendelssohn, ils seront sous la direction d'Aurélien Azan Zilinski, Jérôme Lefranc étant au pupitre de violoncelle solo. Un concert riche de promesse et dont l'entrée est libre, comme tous ceux qui ont été donnés dans le cadre du Festi'Val d'Arly 2018