Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

samedi 30 avril 2011
Non, il n'y avait pas de canards dans la salle! Ceux ci s'ébattaient sur les pièces d'eau qui entourent le Forum des lacs à Thiez, où l'orchestre fédéral d'harmonie donnait le concert clôturant le stage 2011 qui s'est déroulé du 25 au 30 avril à Saint Martin sur Arve. Le travail fourni durant ces quelques jours par les 86 élèves venus de tout le Faucigny est remarquable, c'est un programme assez difficile qui a été offert au public cet après-midi. Ouvert par la chorale du stage dirigée par Paolina Bel le concert s'est poursuivi par une prestation de l'Ensemble de percussions emmené par Pascal Sani, directeur adjoint du stage et par cinq pièces interprétées par l'orchestre sous les directions successives de Philippe Babaz, directeur du stage, Christophe Depierre et Yannick Vandini. Près de deux heures de bonheur pour les auditeurs qui par leurs applaudissements ont vivement et justement remercié les jeunes musiciens et leurs professeurs. Pour feuilleter l'album-photo, je vous invite à appuyer ici.
Le conseil municipal s'est réuni hier soir en session extraordinaire pour fixer les taux d'imposition pour l'année 2011 au niveau communal. Michel Joly, premier adjoint a en l'absence du maire ouvert la séance et expliqué que la commune devait réduire ses taux pour tenir compte de ceux de la communauté de communes et ainsi éviter une hausse trop importante de la fiscalité. Les taux retenus à l’unanimité des conseillers, six présents et deux représentés sont pour la taxe d'habitation, 9,93%; pour le bâti, 10,77%; pour le non bâti, 86,09% et pour la contribution foncière des entreprises, 18,77%. Le conseil municipal se réunira à nouveau le deux mai à 20 heures, pour approuver les compte-rendus des réunions des cinq et vingt-huit avril 2011; arrêter les comptes du service des Eaux et assainissement au 31.12.2010; affecter des résultats de l'exercice 2010 au budget 2011; voter les budgets primitifs 2011, communal et CCAS et prendre connaissance d'une étude sur les chutes de blocs à la Becque, PIZ. IMS-RN.
jeudi 28 avril 2011
Depuis ce lundi, de nombreux élèves des écoles de musique, dont celle de Megève, du Faucigny suivent le traditionnel et fructueux stage fédéral d'orchestre d'harmonie. Cette session 2011, dirigée par Philippe Babaz se conclura par un concert donné, samedi 30 avril à 17 heures au Forum des Lacs, 269 rue des Sorbiers à Thiez. Vous avez sous les yeux tous les renseignements pour vous y rendre, les jeunes du Haut Val d'Arly qui participent à ce stage seront heureux de vous compter dans le public et je suis sur que vous apprécierez cette soirée musicale, fruit d'une semaine d'intense travail pour les élèves et leurs professeurs. A samedi, pâ! La photographie: l'orchestre fédéral 2010 en concert à Megève et son chef, Philippe Babaz.
Bx Humbert III*

Le Bx Humbert III, comte de Savoie, mort en 1189. Il se sentait attiré par la vie monastique, mais il accepta les devoirs de sa charge. Valeureux dans les combats, juste et modéré dans les victoires, il avait conquis l‘estime de ses contemporains. Dès que son fils Thomas fut en âge de gouverner, il se retira au monastère d‘Hautecombe où son assiduité aux offices, son humilité dans les tâches les plus simples et sa charité firent l‘admiration de tous.

Bx Amédée IX*, ci-dessus en l'église de Saint Nicolas la Chapelle, sculpté par Joseph Gilardi.

Le Bx Amédée IX, Duc de Savoie. Né à Thonon, il épousa la sœur de Louis XI. Ils eurent sept enfants et formèrent un ménage heureux. Devenu épileptique, il dut confier la régence à son épouse. Il fut très populaire de son vivant. « Amédée de Savoie met les pauvres à l‘honneur et les riches au rencart » disait le duc de Milan, François Sforza. Il mourut en 1472.

*En Savoie, ils sont fêtés tous les deux le 27 avril.

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous recommande: Saints et saintes de Savoie de Jean Prieur et Hyacinthe Vulliez aux Éditions du Vieil Annecy.

mardi 26 avril 2011
Il y a quelques jours il m'a annoncé son tout proche départ à la retraite. Je ne sais pas son nom et lui ne doit pas connaitre le mien. Depuis plusieurs années nous nous saluons, un geste, un mot, une poignée de mains sans oser aller plus loin. Ce depuis le jour où passant près de lui, je lui adressé un simple bonjour. Lui travaille à l'entretien des rues de Megève et moi je patiente en attentant la fin d'une répétition ou d'une leçon de musique de l'un de mes fils. Je ne le croise plus, sa rencontre me manque.
lundi 25 avril 2011
Le printemps dit toujours beaucoup de choses, comme le veut la tradition populaire. Mais, pour ce qui est de la Saint-Marc, le 25 avril, vous pouvez être sûrs que les hirondelles ne manqueront pas à l’appel. Le 23 ou le 24 elles enverront une patrouille de reconnaissance pour voir si tout est en ordre ; elles viendront à trois, voleront autour du clocher et au-dessus de la maison au toit de tuiles romaines, celle que la guerre a épargnée, et le soir même elles retourneront vers la plaine où se trouvent les châteaux et les anciennes murailles, où leurs compagnes les attendent. Le 25, elles reviendront là où elles sont nées : les trois premières avec un gros détachement, et à l’heure du crépuscule elles exécuteront inlassablement leur jeu ultra-rapide : en effleurant le toit des maisons si la pression atmosphérique est basse, ou au contraire au-dessus du clocher et de la coupole, dans le ciel profond, si elle est haute. Voici comment jouent les hirondelles : un groupe en poursuit un autre et quand un martinet du groupe poursuivi, se détachant des autres et faisant un brusque virage, réussit à couper l’espace entre les deux groupes, les parties s’inversent ; les poursuivants deviennent les poursuivis. Dans mon enfance, je m’installais sur un toit pour les observer et ensuite nous faisions le même jeu sur la route (comme ç’aurait été beau de le faire dans le ciel) et on appelait ça jouer à coupe ! Mais le matin du 25 avril, on entendra toujours au-dessus des trilles de l’alouette et des flûtes de la vendangette l’appel qui réveillera définitivement le bois : le chant du coucou. Et jusqu’aux chevreuils, paissant derrière le hameau, qui se réjouiront. En avril 1945, j’étais dans un Lager et j’avais entendu le coucou chanter dans les bois de Gratz ; ensuite, dans les décombres d'un bombardement, un vieux habillé en chasseur m’avait murmuré : ― N'attends personne, mon ami. Rentre chez toi ! File ! C’est aussi pour cela que chaque année j’attends impatiemment le chant du coucou qui, ce jour lointain, aura sans doute également réjoui mes camarades de jeu et d’école devenus partisans, attendant le signal dans le Bois-Noir. Bref, à chaque printemps, les hirondelles pour mon enfance heureuse et le coucou pour le jour de l’espoir sont pour moi des signes de toujours. En effet, si nous n’avons pas d’espérance, à quoi bon vivre ? Alors aujourd’hui où l’air s'est enfin adouci et où la lune est bonne, j’ai mis dans la terre en amour les premières semences de légumes et j'ai sorti mes pots de géranium. À l’heure la plus chaude, j'ai discrètement rendu visite aux maisons des abeilles [...] Ce jour-là, les abeilles étaient tranquilles mais actives. Les diligentes reines, suivies d’un petit groupe de servantes qui tentaient de les soustraire à mes regards, déposaient leurs œufs dans des cellules bien nettoyées ; d’autres œufs étaient en voie de développement et, sur les rayons les plus centraux, les larves étaient en train de se transformer en nymphes et en abeilles. Les couvées étaient toutes féminines, bien distribuées, et il n’y avait pas encore de cellules avec des faux-bourdons. Il n’y avait pas non plus de parasites, et le plancher des ruches semblait bien sec ; des restes de cire et des fragments d’opercules avaient été accumulés dans les angles situés au sud-ouest : le premier jour de chaleur, je ferai le ménage. Bref, tout cela voulait dire qu'elles avaient été bien protégées pendant l’hiver et que, même s’il avait été dur et long, elles l’avaient bien supporté. Maintenant que les chatons des saules, de bouleau et de noisetier sont d’abondants producteurs de pollens et les bruyères de nectar, il n’y a pas de problème ; la blancheur sur le vert nouveau des prés ne vient pas de la neige mais de la floraison des crocus. [...] Ainsi, chez nous, le printemps est arrivé, et paraphrasant Anna Achmatova j’ai envie de dire : Le vent pur berce les sapins, je ne sens plus le froid de l'hiver la neige pure recouvre les montagnes ma terre se réveille.

Mario Rigoni Stern, Hommes, bois, abeilles, La fosse aux ours, 2001, pp. 76-77-78-79. Traduit de l’italien par Monique Baccelli.

Sainte Catherine de Sienne que nous fêtons le 29 avril. Elle naît en 1347, 24ème enfant de sa famille. Elle est tertiaire dominicaine, femme célibataire « active ». Elle prêche, sur les routes d’Italie, la réconciliation des cités en guerre. Elle va jusque sur les bords du Rhône chercher le Pape d’Avignon pour le ramener à Rome. Ceci n‘est que la face apparente d‘une intense vie mystique. Ses amies copient ses paroles et les Dialogues retracent ces entretiens enflammés avec le Christ. Pense à Moi, ma fille : Je penserai à toi. Elle meurt à 33 ans en 1380. Elle qui ne savait pas signer son nom, est avec sainte Thérèse d’Avila, la première femme déclarée « Docteur de l’Église ». Jean Paul II la proclamée copatronne de l’Europe en 1999 et dit d’elle : Elle entra avec un regard sûr et des paroles de feu dans le vif des problèmes sociaux et politiques qui ont déchiré l'Europe de son époque.

Pour lire des informations, merci d'appuyer sur ce lien et pour lire la feuille du dimanche, veuillez appuyer ici.

Les visites de l'église, le mardi à 17 heures 45 se poursuivent durant les vacances de Pâques.

dimanche 24 avril 2011
J'aime beaucoup cette photographie découverte cet après-midi. Je peux rêver et gamberger en la regardant. Le paysage d'abord, le revers du Treu et le Charvin, si souvent gravi et qui le sera encore. Les personnages, est-ce ma grand-mère, au centre et si oui avait-elle reçu des cousins de la ville et les avait-elle emmenés en balade depuis Zoron où elle estivait? Le monsieur fume, va-t-on me prier, plus ou moins plaisamment, de retirer ce cliché?
samedi 23 avril 2011
Près de deux cent personnes ont répondu à l’invitation de l'APE, Association des Parents d’Élèves, de Saint Nicolas la Chapelle, ce samedi 23 avril à Marcinelle en Montagne. La soirée a mêlé les plaisirs de la table et ceux de la danse. Repas préparé par des bénévoles cordons-bleu et musique offerte par Jérémy Vannereau et sa chanteuse Céline Carréra, le Duo Rétro, tous les ingrédients étaient réunis pour une soirée réussie à la grande satisfaction de l'équipe organisatrice emmenée par sa présidente Évelyne Burnet-Merlin et bien sur des écoliers dont de nombreuses activités sont financées par l'APE. Jérémy Vannereau, 350 chemin des Batteries, 73200 Mercury 04 79 37 10 38 & 06 81 37 06 44 jvannereau@hotmail.com www.jeremy-vannereau.com
Une tonne à lisier est un gros investissement et les adhérents de la Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole, l'Etale, qui regroupe les agriculteurs du Val d'Arly viennent de faire l'acquisition d'un modèle de 4000 litres, surbaissé et doté un canon projetant jusqu'à 60 mètres. Cette achat en commun d'un équipement utilisé ponctuellement permet de réduire les frais d'entretien et d'amortissement et ses caractéristiques techniques assurent aux agriculteurs, gain de temps et possibilité de travail dans nos terrains pentus. Sur la photographie de Laura Mollier-Carroz, nous reconnaissons de gauche à droite, debout, Walter Bochaton, des Établissements Tranchant; Gérard Genix, président de la CUMA, l’Étale; Fabrice Socquet-Juglard, Jean-Pierre Joly, Daniel Grosset-Grange, Michel et Etienne Rey et devant, Vincent Balmand, Bastien et Alexandre Socquet-Juglard.Pour feuilleter l'album-photo, appuyez ici.
vendredi 22 avril 2011
A la demande de l'un de ces pupitres, j'ai ce matin retiré la courte vidéo, Fantaisie des percussionnistes. Je m'interroge, sur la toile déferle un tsunami de débilités souvent violentes, dans les messages et les commentaires et quelques images publiées pour faire connaitre le travail des musiciens de la vallée dérangent, froissent, que sais-je! Je vais me replier sur la reproduction des fleurs, c'est une idée qui me vient au souvenir de la balade botanique que nous avions faite, sur ce thème, dans les pas du Père Fritsch, sur le chemin des Rochats, une trentaine de personnes avait bu ses paroles. Mais les fleurs ont peut-être une société protectrice qui me cherchera chicane, droit à l'image et autres?
Ce dimanche dernier, dix sept avril, chant choral et solidarité avec Mathilde ont rassemblé un large public en l'église de Flumet. La chorale, la Clé des chants, dirigée par Jean-Claude Minvielle, qui compte quelques locaux dans ses rangs a donné un excellent concert offrant chants sacrés et morceaux profanes. La prestation des choristes a conquis l'assistance et tout particulièrement Mathilde, très sensible à la musique, qui a participé à toute la soirée entourée de ses proches. Une nouvelle fois, l'association présidée par Françoise Grosset-Grange a su réunir dans un bel élan partagé par la population, la beauté et la bonté. Photographie de Corinne Viguet-Carrin, que je remercie vivement de sa participation.
Postiers et anciens postiers, réunis au chalet de la Source, ont été très nombreux pour souhaiter à Chantal Ouvrier-Buffet, du Plan Lambé, une heureuse retraite. Après vingt huit ans de service à Flumet, Notre Dame de Bellecombe et occasionnellement dans d'autres bureaux du Val d'Arly, appréciée par ses collègues, par ses supérieurs et par les usagers, elle entame une nouvelle étape qui s'annonce active et bien occupée. La soirée a permis d'évoquer quelques souvenirs et anecdotes avant la remise du traditionnel cadeau, traduisant l'estime que lui porte l'ensemble de ses collègues. Sur la photographie, Chantal est debout, la quatrième en partant de la gauche.
lundi 18 avril 2011
Mon dernier message a été interrompu lors de la rédaction d'un texte accompagnant la vidéo. Mon ordinateur avait des RTT à prendre et c'était justement cette fin de semaine!Bientôt, un aperçu du concert de l'OHM qui a été donné hier dimanche au Palais des congrès de Megève.
jeudi 14 avril 2011
C'est l'histoire* d'un cowboy qui descend d'un cheval, il pose le pied à terre avec une certaine lourdeur, mais pas de chance, il met le pied dans une bouse de vache: là est l'origine du Stomp! De la matière collant à sa botte il tend vigoureusement le pied vers l'avant pour l'enlever, voici le Kick ! Puis pour nettoyer le reste, il profite de l'herbe bien grasse en frottant ses semelles avec trois pas en arrière: et voici le Triple step ou Shuffle. Ces pas étaient-ils au programme lors de la reprise de l'activité, Danse Country, mise en œuvre par Vivre en Val d'Arly? Les nombreux amateurs nous le dirons à l'occasion d'une prochaine rencontre dont le rythme est hebdomadaire. Débutants ou déjà pratiquants tous sont heureux de bénéficier du savoir de Marc Bardiau, l'homme au chapeau blanc, professeur dans cette discipline qui connait, en Val d'Arly comme ailleurs d'un grand succès. * D'après A-M Briand.
Le traditionnel repas dansant des parents d'élèves de Saint Nicolas la Chapelle se déroulera le samedi 23 avril prochain, dès 19 heures 30, à Marcinelle en Montagne. La partie musicale sera assurée par DUO RETRO, Jérémy Vannereau et sa chanteuse, Céline Carréra. Cela sera donc une excellente soirée et votre participation un soutien bienvenu à l’action de l'APE qui s'exerce durant toute l'année dans les domaines péri et para scolaires. Vous pouvez réserver vos places auprès de l'Office du Tourisme de Flumet-St Nicolas la Chapelle, auprès du caf'épicerie, le Savoy à St Nicolas la Chapelle, auprès de l'un des parents d'élèves ou par téléphone en appelant le 04 79 32 21 24 ou le 06 88 57 35 57.
Dimanche 17 avril, en fin de journée, à 18 heures en l'église de Flumet, la chorale, la Clé des Chants, d'Ugine, donnera un concert en faveur de l'association, Pour Mathide. Des pièces de musique sacrée, dont une messe de Gounod seront interprétées au cours de la première partie. En seconde partie l'ensemble choral vous proposera un choix varié de chansons et airs profanes tirés de son répertoire. En assistant à cette soirée vous vous ferez plaisir et vous participerez à l'élan de solidarité qui entoure Mathilde et ses proches.
Pour fleurir une maison, les conseils d'un spécialiste ne sont pas à négliger. Ils viendront appuyer vos propres idées d'embellissement par des règles de base, des trucs et astuces de professionnels. Claude Viguet-Carrin est l'un de ces jardiniers qui aiment et savent partager leurs savoir et passion. Invité par Vivre en Val d'Arly, il animera une soirée, lundi 18 avril, à 20 heures à la salle polyvalente de Notre Dame de Bellecombe, ouverte à tous et dont l'entrée sera libre.
lundi 11 avril 2011
Suite à la dernière course qui s'est déroulée aux Saisies ce dimanche dix avril, voici les résultats pour cette saison 2010-2011 de l'ensemble des épreuves, Coq de bronze, pour le district du Beaufortain-Val d'Arly- Bauges, de nos jeunes compétiteurs. Meilleur club, Flumet-St Nicolas la Chapelle devant Les Saisies et Les Aillons. Poussines, Ludivine Rey, première et Candice Burnet-Merlin, deuxième. Poussins, Charles Rey, premier et Alexis Rechon-Reguet, troisième. Benjamines, Océane Rimboud, première et benjamins, Joseph Bibollet, troisième. Bravo à tous ces jeunes et à leur entraîneur Cédric Ouvrier-Buffet. La photographie est de Yannick et Christine Ouvrier-Buffet que je remercie à nouveau de leur participation.
Les dix-septièmes ski-open, coq d'or se sont courus aux Menuires du trente mars au deux avril. Une nouvelle fois les jeunes du ski-club de Flumet-St Nicolas la Chapelle se sont distingués et tout particulièrement Ludivine Rey qui remporte en slalom parallèle, la grande finale, catégorie poussine. Océane Rimboud, benjamine a été éliminée en huitième de finale. En coupe ESF- petite finale, les poussines, se classent, Candice Burnet-Merlin, deuxième; Carla Burnet-Merlin, septième; Lilou Dalla-Libéra, quarante troisième, les poussins, Charles Rey, treizième et Alexis Rechon-Reguet soixante-treizième. Chez les benjamins, Joseph Bibollet est onzième et Corentin Lorin dix huitième. Suite aux qualifications, seuls les seize premiers de chaque catégorie sont retenus pour participer à la grande finale, slalom parallèle. Les autres concurrents participent à la coupe ESF, slamon géant. Organisé conjointement par l'ESF et la Fédération Française de Ski, le Ski-Open Coq d'Or rassemble les jeunes, poussins et benjamins, élèves des ESF ou membres des clubs de ski affiliés FFS, dans une grande épreuve nationale. Mille cinq cent jeunes skieurs participent chaque année à cette épreuve qui les motive pour la compétition et permet également de détecter les jeunes talents. Je remercie Valérie Rey pour l'envoi de ses photographies qui illustrent ce message.
Ce dernier mercredi en début de soirée après avoir excusé l’absence d'Annie Martinet des Etablissements Gonthier, Marie-Pierre Ouvrier, adjointe au maire, a remercié les trente neuf participants au concours des maisons fleuries, édition 2010. Elle a également souligné l'effort de tous pour que Flumet soit un village fleuri et accueillant et rappelé la soirée d'information animée par un technicien de l'agence touristique du conseil général. Pour la saison 2011, les inscriptions seront prises en mairie jusqu'au 30 avril de même que les commandes de plants et terreau pour une livraison qui aura lieu le 17 mai, au garage communal. Flumet est un village carrefour, un lieu de passage, il est important de susciter l'envie de s'y arrêter par un fleurissement remarquable du bourg et de ses entrées. C'est l'objet d'une réflexion au niveau de la municipalité, cette année les services techniques consacreront plus de temps au fleurissement et a son suivi. Ainsi, l'investissement de la collectivité et la participation des habitants fera de Flumet, qui participe depuis deux ans au concours des villes et villages fleuris, une cité toujours plus accueillante, a-t-elle conclut avant de remettre leurs lots au lauréats 2010 qui sont la FNACA, la SARL Ouvrier-Buffet, électricité et DIMINUT'IF pour la catégorie, hôtels et commerces. Pour les balcons, sont distingués, Laurence Marin-Lamellet, Robert Ouvrier-Buffet et Muriel Marque. Christiane Pellissier, Ginette Dozo et Valérie Muller montent sur le podium des chalets et maisons individuelles et Josiane Marin-Cudraz, Michèle Besson-Damegon et Marcel Marin-Cudraz sur celui des fermes en activité.