Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

lundi 28 avril 2008
La veille, l'OHM avait participé à la cérémonie à la mémoire des déportés.
L'inénarrable présentateur, Jean-Louis Melchioretto.
Mise en image de: Mont-Blanc de Otto M Schwarz.
Le pupitre des clarinettes.
Ce dimanche 27 avril, en fin de journée, l'orchestre d'harmonie de Megève a offert une agréable promenade musicale à travers le temps et les genres, du classique aux variétés, comme l'annonçaient les organisateurs. Les musiciens et leurs chefs, Yannick Vandini et Claude Vannoz ont su allier excellence de l'interprétation et humour bienvenu.

Nous aurons le plaisir de retrouver nos musiciens préférés:
*du 23 au 28 juin, dans les rues de Megève pour la Semaine Musicale de l'Ecole de Musique;
*le mardi 24 juin, à 18 heures, amphithéâtre de Megève Tourisme, pour " Les aventuriers du Venikonandra ", conte musical;
*le mardi 29 juillet, à 21 heures, amphithéâtre de Megève Tourisme, pour le premier concert estival;
*le dimanche 3 août, à 19 heures, amphithéâtre de Megève Tourisme, pour le concert de fin de stage qui aura réuni des jeunes musiciens de Megève, Obersdorf et Settimo Vittone;
* le samedi 16 août, à 21 heures, amphithéâtre de Megève Tourisme, pour le deuxième concert estival.

Et alors!

lundi 21 avril 2008
Au cours du bis final,Chickens.
Une partie de la chorale du stage fédéral.
Au cours du bis final.
Maxime Aulio.
Walter Panziéra dirige la chorale du stage fédéral.
Raymond Blondaz, Jean-Jacques Grandcollot, maire de Samoens et François Mogenet, conseiller général de Samoens.
Raymond Blondaz, Philippe Babaz, Eric Parra et Maxime Aulio.
Le vingtième stage fédéral des musiques du Faucigny qui s'est tenu à St Martin sur Arve, s'est terminé, ce dimanche 20 avril, par un concert* donné en la salle du Bois aux Dames,( toutes très belles ), à Samoens. L'orchestre ainsi formé rassemblait plus de 80 jeunes musiciens issus de 19 sociétés musicales de la fédération, dont celle de Megève, fréquentée par plusieurs habitants du Haut Val d'Arly savoyard. Raymond Blondaz, son président, après avoir retracé l'historique de ces stages et remercié tous leurs artisans au fil des années, a souligné la qualité du travail de tous ces jeunes et de l'équipe pédagogique dirigée par Philippe Babaz. Et comme on n'a pas tous les jours vingt ans, les organisateurs avaient commandé un gâteau, une composition de Maxime Aulio, " Contes et légendes de Savoie " et cerise sur le gâteau, cette création a été travaillée avec le maître et dirigée par lui. Le concert, ouvert par la chorale du stage conduite par Walter Panziéra, proposait également , " Les murmures du vent " du même compositeur et des pages de Hannickel, Loretan et Vlak. Une salle comble a ovationné les interprètes et leurs chefs, Maxime Aulio, Philippe Babaz et Eric Parra. Pour ce dernier, c'était l'une de ses dernières prestations dans la région, il quitte en effet la direction de l'harmonie et de l'école de musique de St Gervais les Bains pour occuper d'autres fonctions en Languedoc-Roussillon. Emotion et humour ont marqué les manifestations de gratitude et de sympathie organisées à cette occasion.

* Un premier concert de clôture, avec le même programme, avait été donné le samedi 19 avril, à Bonneville, salle de l'Agora.


Un extrait de " Contes et légendes de Savoie " dirigés par leur compositeur, Maxime Aulio.


L'émotion d'Eric Parra.
vendredi 18 avril 2008

Vendredi dernier, 18 avril, une foule nombreuse a accompagné à sa dernière demeure, Jules Bibollet, ancien premier-adjoint et ancien combattant d'AFN. La disparition accidentelle de Jules Bibollet a été ressentie avec une grande émotion à St Nicolas et dans sa région. Le défunt avait consacré 24 de sa vie à la communauté. Elu conseiller municipal en 1971, réélu en 1977 avec la charge d'adjoint spécial de la section de Chaucisse, puis en 1983, deuxième adjoint et en 1989 et 1990, premier adjoint jusqu'en 1995. Depuis il apportait encore son expérience dans les délicates et longues démarches concernant l'église et le presbytère de Chaucisse. Sa carrière professionnelle s'est déroulée essentiellement aux aciéries d'Ugine et habitait le hameau de Soney, rejoignant le plus souvent possible son chalet du Plan de Chaucisse. Ancien combattant d'AFN,
Jules Bibollet avait effectué son service au sein du 7, bataillon de chasseurs alpins cher aux savoyards et était titulaire de plusieurs décorations.


Notre photographie: Jules Bibollet est au centre, auprès de son épouse, Denise et de Léon Porret, président de la section locale des Anciens Combattants.
mardi 8 avril 2008

L'extraordinaire succès populaire remporté par son dernier film, Bienvenue chez les Ch'tis, me rappelle ma rencontre avec Dany Boon et sa famille au restaurant, le St Nicolas. Il avait très cordialement accepté de poser devant l'objectif et de répondre à quelques questions à l'intention des lecteurs du Dauphiné libéré. Le talent n'exclut pas la simplicité et réciproquement. Je le remercie et lui souhaite encore plus de réussites.

Auprès de Dany et Yaël Boon, Monique et Alexandre Pillon, du restaurant, le St Nicolas.
dimanche 6 avril 2008

Les représentations de la commune auprès des structures intercommunales ont été délibérées et votées lors de la réunion du conseil municipal qui s'est tenue le mardi 01 avril 2008.
Le conseil municipal a également fixé le montant des indemnités du maire à 636,01 euro et celles des adjoints à 246,92 euro; ces sommes s'entendent brut et par mois. Il a décidé le remboursement des frais de missions des élus dans le cadre de la réglementation en vigueur.
Le conseil municipal a consenti au maire les délégations suivantes et ce pour la durée du mandat: contrats d'assurances, concessions au cimetière, acceptation des dons et legs et pouvoir d'ester en justice au nom de la commune.
Une délégation de fonctions et de signatures a été donnée aux adjoints en cas d'absence du maire, successivement au premier, au deuxième et au troisième .
L'assemblée a également décidé l'adhésion de la commune au CAUE, Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement de la Savoie.
Toutes ces délibérations ont été prises à l'unanimité, tous les conseillers étant présents.
samedi 5 avril 2008

La saison des examens internes a débuté à l'Ecole de musique de l'Orchestre d'Harmonie de Megève, OHM. Ce matin, ce sont les élèves des classes de clarinettes et de hautbois qui se présentaient devant le jury. Sur notre photographie, les hautbois avec de gauche à droite, Vincent, Louise, Laurine et Chloé auprès de Yannick Vandini, directeur de l'Ecole de musique de Megève. Tous ont obtenu des TB ou des B, quant à eux ils accordent un TB + à leur professeur, Emmanuel Joan, qui enseigne avec passion et dévouement dans de nombreuses écoles de musique de Haute-Savoie.
jeudi 3 avril 2008

Dans le cadre de son programme, la classe BTS, 2ème année d'assistantes de direction, du lycée Jean Moulin d'Albertville a consacré ce jeudi 3 avril, à l'étude du Val d'Arly. A Saint Nicolas, en compagnie de leur professeur, Eliane Jiguet, ils ont pu étudier le fonctionnement et l'économie d'un chalet-hôtel, l'Eau-Vive, accueillant essentiellement des randonneurs en toutes saisons. Avant de passer à table et de poursuivre leur découverte vers Megève et la vallée de l'Arve, ils ont visité l'église baroque de notre village où les attendait le guide local.
mercredi 2 avril 2008
Je remercie les personnes qui m'ont adressé des courriels à la suite de mes informations sur les gorges de l'Arly, Danielle, Françoise et Guy. Henri et Paul, eux ont rebondi , le premier en m'envoyant un poisson péché dans le Bon Nant de Saint Gervais les Bains et le deuxième en complétant mes informations à partir d'une source toute aussi sûre! Annick a laissé un commentaire et vous pouvez le consulter en cliquant sur " commentaires ", je laisserai donc ce message quelques jours en lignes. A propos du pont des Brochets baptisé ainsi par l'administration, je ne crois pas que son arche abrite plus de brochets que l'arche des autres nombreux ponts qui ponctuent la route des gorges de l'Arly. Il faut lire " brostet ", mot patois qui désigne un petit déversoir naturel et où jaillit l'eau d'un rigole ou d'une retenue. En voulant franciser ce terme on lui a fait perdre son sens. Je remercie les patoisants confirmés de me communiquer leurs observations qui seront bien accueillies. Enfin, pour les élus qui figurent sur ma liste de contacts j'espère que cette lecture a permis une pause entre deux circulaires officielles et je les prie de ne pas s'en inspirer!