Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

jeudi 31 juillet 2014

Mardi cinq août, dès 9 heures 30, la traditionnelle foire aux poulains organisée par la Société mulassière du Val d'Arly, se déroulera plaine de jeux de l'Arrondine à Flumet. Concours de modèle et allure, de juments comtoises, mulassières et poulinières; spectacle équestre, stands artisanaux , buvette, petite restauration et tombola attentent les amateurs fidèles et ceux qui souhaitent découvrir cette authentique manifestation ancrée dans l'histoire locale du Haut Val d'Arly.

Ci-dessous, lors des éditions précédentes.



mardi 29 juillet 2014
Les liens tissés à la fin des années 1970 sont toujours vivaces entre les Camps chantants de l'Institut de Musique Sacrée de Lyon et notre village. C'est après avoir écouté, en l'église de Cordon, une magnifique interprétation des Vêpres de la Bienheureuse Vierge Marie, de Claudio Montéverdi, qu'un colatain vaguement mélomane eut la hardiesse d'inviter le Père Bouiller à donner un concert à Saint Nicolas la Chapelle, ce qui fut réalisé dès l'année suivante avec au programme le Te Deum de Marc-Antoine Charpentier, vous savez, celui qui a été écrit pour l'Eurovision! Une soirée qui reste encore dans les mémoires et qui fut suivie régulièrement, tout les deux ans par une nouvelle prestation. Plus récemment quand les Camps Chantants devenus ceux de Montagne et Joie, durent quitter les chalets de Cordon, c'est chez nous qu'ils trouvèrent, aux Aubriettes puis à Marcinelle en Montagne, les locaux adaptés à leurs stages, conjuguant pratiques du chant et de la montagne. Pour plusieurs raisons, en 2013 et cette année ils ont du se replier à Combloux ou à Thorens-Glières, mais dans l'amitié et la fidélité, ont continué à nous offrir l'enchantement de leurs voix, à la fois juvéniles et maîtrisées. Une église comble, les a accueillis ce dimanche dernier, 27 juillet et le public une nouvelle fois a été conquis par le programme, Opéra sacré, Sacré Opéra. Profanes ou sacrées, les pièces choisies ont séduit les auditeurs qui se sont difficilement extraits de cette ambiance sereine et joyeuse. Merci aux jeunes choristes et solistes, à Micky Maillet, à Charlotte Rabier, à Aurélien Reymond, qui les préparent et les dirigent, à Vincent Coiffet qui les accompagne au piano et aussi aux bénévoles de Montagne et Joie qui par leur engagement maintiennent la flamme des premiers jours.

Les camps chantants de Montagne et Joie n'oublient pas leurs origines, au départ ils étaient les camps chantants de l'Institut de musique sacrée de Lyon, avec les Pères Louis Bouiller, Marcel Godard et Henri Dumas, ces deux derniers, compositeurs reconnus. Ce dimanche 27 juillet, leurs présence et participation ont enchanté la messe dominicale concélébrée par les Pères, Jean Duval, Pierre Moreau, qui exerce à la paroisse St Matthieu à St Étienne, Loire, et accompagne le camp et Jean-Eudes Gilbert, curé de Domont en Val d'Oise. C'est une belle assemblée qui a ainsi accueilli Juliette Rechon dont c'était le baptême.

Micky Maillet, qui fut de l'aventure dès les débuts assure toujours la préparation liturgique et la direction lors des célébrations. Les choristes sont accompagnés au piano par Vincent Coiffet.
Les célébrants, de gauche à droite, Pierre Moreau, St Matthieu à St Etienne; Jean-Eudes Gilbert, Domont, et Jean Duval.

Marcel Godard.
 Henri Dumas.
samedi 26 juillet 2014

Explosion de couleurs, de formes géométriques ou figuratives, l'exposition du club de patchwork, les Avouilles, a ouvert ses portes ce samedi 26 juillet avec son vernissage par le maire de Flumet, Marie-Pierre Ouvrier, accompagnée de plusieurs élus de la commune. Renée Sallansonnet, animatrice du club a présenté le travail, collectif ou individuel, des quinze membres qui se réunissent un après-midi par semaine avec des temps forts, une journée entière chaque trimestre et un stage chaque année afin de progresser et d'acquérir de nouvelles techniques. Le club qui a douze ans d'âge propose une exposition tous les deux ans, cette sixième édition est ouverte tous les jours jusqu'au dimanche trois août inclus, de 14 heures 30 à 18 heures 30 et les visiteurs ont la possibilité de participer à une tombola dont l'unique et magnifique lot est le patchwork ci-dessous.

vendredi 25 juillet 2014
Marie-France Evrard-Ronzani, uginoise, participe pour la première fois à l'exposition colataine. Attirée par la peinture depuis son enfance elle a suivi des cours par correspondance pour étayer ses dons et a déjà exposé à Champagny en Vanoise et à Notre Dame de Bellecombe. Vous pouvez découvrir ses œuvres, les mardis, jeudis, vendredis et dimanches, de 16 à 19 heures, et également les dimanches de dix heures à midi, préau de l'école publique.En complément, Art et Culture en Arly, ACA, propose une exposition sur les Savoyards et la Grande Guerre.
jeudi 24 juillet 2014

Participation restreinte cette année à ce rassemblement traditionnel du MCR, Mouvement Chrétien des Retraités, à Chaucisse. De nombreux membres étaient engagés par ailleurs ou malades. Le groupe a été accueilli par Léon Porret, steucerand, en présence du Père Milani, venu faire connaissance avec Chaucisse et présenter les prochains grands rendez-vous paroissiaux avant de rejoindre d'autres lieux et occupations. Après la messe célébrée par le Père Jean Duval en l'église Saint François de Sales, les participants ont partagé dans la salle associative, le pique-nique et poursuivi par un après-midi d'échange. Je remercie Paul Sallansonnet de son témoignage et des clichés qui illustrent cet article.





Franck Lechêne, organiste alsacien, actuellement en séjour en Haute-Savoie, a rendu visite à nos deux orgues historiques, celui de l'église Saint François de Sales à Chaucisse, de l'Abbé Larroque, facteur d'orgues à Paris et celui de l'église Saint Nicolas au chef-lieu, également construit par un ecclésiastique, l'Abbé Clergeau. La vidéo nous le montre au clavier de l'orgue Clergeau. Franck Lechêne participera le mercredi 30 juillet, au concert donné à Saint Gervais les Bains au bénéfice de Marine, petite fille atteinte d'une maladie orpheline.

 A Chaucisse. ci-dessus et au chef-lieu, ci-dessous.