Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

Je regarde; pas une de ces collines autour de moi qui ne se peuple d'anciennes présences où je puisais chaque fois la même angoisse et le même apaisement.
...
Un seul appel et les voici tous autour de moi, ces hommes qu'au long des années j'ai rejoints dans leur solitude passagère pour mieux les interroger sous la vivante lumière des saisons. " Qui es-tu? " demandais-je au faucheur, au laboureur, au herseur, au moissonneur à demi submergé d'épis- ces taches au loin blanches, fauves ou bleues perdues dans l'immense paysage-et tous à ma question silencieuse ont donné la réponse la plus simple, la plus belle qui se puisse: " Je suis. " Mais avec eux le pays tout entier répondait aussi et sa réponse était la même. Car je le sais enfin, un perpétuel et profond échange le lie à chacun d'eux. Le ciel d'août se fanerait comme une fleur de lin s'il ne reprenait vie à leur regard, le vent retomberait comme un oiseau mort s'il ne devenait leur souffle.

Gustave Roud,1897-1976, in Campagne perdue, 1972.

Je vous propose ce texte qui me semble en accord, plus que certaines courges de ce jour, avec le temps et l'esprit de Toussaint.
La Croix est un lieu-dit de Carrouge, canton de Vaud, Suisse, où le poète a passé une grande partie de sa vie, de l'âge de onze ans jusqu'à son décès.
Le centre aéré du Val d'Arly a ouvert ses portes pour les congés de Toussaint, du 29 octobre au neuf novembre, et accueille de nombreux enfants, une moyenne de dix sept par jour, mais il reste des places, à la journée avec transports depuis tous les villages. L'équipe animatrice forte de cinq personnes propose un éventail d'activités très variées, natation, équitation, cinéma, patinage. Bien sûr Halloween n'a pas été oublié et deux intervenants extérieurs ont apporté leurs concours, Lionel Charles, pompier formateur pour une initiation adaptée aux premiers secours et Isabelle Bouchex de la FACIM, Fondation pour l'Action Culturelle Internationale en Montagne,  pour un atelier également ouvert aux parents et touristes, notre photographie, Gouts et saveurs. Vous pouvez contacter VVA au 04 79 31 80 04  ou par courriel, vivreenvaldarly@gmail.com
mardi 30 octobre 2012

Le pot fêlé que je suis

Le sacristain a bien aimé cette parabole chinoise racontée par Mgr Garnier :
Une vieille dame chinoise possédait deux grands pots, chacun suspendu au bout d’une perche, qu’elle transportait appuyée derrière son cou. Un des pots était fêlé alors que l’autre était en parfait état, rapportant toujours sa pleine ration d’eau. A la fin de la longue marche, du ruisseau vers la maison, le pot fêlé n’était plus qu’à moitié rempli d’eau.
Tout ceci se déroula quotidiennement pendant deux années complètes. Et la vieille dame ne rapportait chez elle qu’un pot et demi d’eau. Le pot parfait était très fier de lui tandis que le pot fêlé avait honte de ses imperfections et se sentait triste : il ne pouvait faire que la moitié du travail pour lequel il avait été créé.
Après deux années de ce qu’il vivait comme un échec, il s’adressa un jour à la vieille dame, alors qu’ils étaient près du ruisseau : « J’ai honte de moi-même parce que ma fêlure laisse l’eau s’échapper au retour vers la maison. » La vieille dame lui sourit : « As-tu remarqué qu’il y a des fleurs sur ton côté du chemin alors qu’il n’y en a pas de l’autre côté ? J’ai toujours su ta fêlure, alors j’ai semé des graines de fleurs de ton côté du chemin, et chaque jour, lors du retour à la maison, tu les arroses. Pendant deux années, grâce à ta fêlure, j’ai pu cueillir de superbes fleurs pour décorer la table. Sans toi, tel que tu es, il n’aurait pu y avoir cette beauté pour agrémenter la maison. »
Chacun de nous avons nos propres manques, nos propres fêlures. Mais ce sont chacune de ces craquelures et chacun de ces manques qui rendent nos vies belles et fécondes.

Un de mes fidèles lecteurs m'informe que lui et son épouse ont rencontré un loup dans la soirée du mercredi 24 octobre et ce vers le Nant Rouge, je le cite:

" Au retour, sur la route dans la descente avant le pont du Nant Rouge: surprise: un loup qui courait devant nous.
Comme il était acculé (falaise à gauche et ravin à droite), il s'est arrêté et nous a fait face: magnifique bête, jeune semble-t-il; nous étions tellement en admiration que nous n'avons pas pensé à sortir l'appareil photo...
Il a fait demi-tour, et est passé à 1 mètre de la voiture (il était un peu affolé des phares et du moteur) "

L'avez vous vu? L'avez vous entendu? Y-avait-il un bal masqué à Notre Dame de Bellecombe? Et avez-vous remarqué que cet animal court toujours de gauche à droite!
Vendredi 2 novembre – Lancement des échanges sur le Val d’Arly
Après un an de travail et de réflexion autour de la création d’un SEL, un collectif d'habitants du Val d'Arly a lancé son système d'échange local, autrement dit SEL, appelé la Boite à SEL.
Comment ça marche?
1/ Inscrivez-vous directement sur le site de VVA : www.vivre-en-valdarly.fr en laissant votre email ou en laissant vos coordonnées et vos souhaits d'échanges sur la boite mail du sel à  laboiteasel73@gmail.com
NB: pour 2012, aucune cotisation n'est demandée, par contre pour 2013, nous demandons 5 euros de cotisation par famille adhérente au SEL pour les frais de fonctionnement (photocopies, ...)
2/ prenez connaissance des offres et demandes des autres selistes
3/ prenez contact directement avec le seliste avec qui vous souhaitez échanger.
4/ les administrateurs du SEL vous donneront un carnet d'échange afin que vous puissiez garder une trace de ce que vous échangez et un exemplaire de la charte qui rappelle les règles des échanges.
1, 2, 3, PARTEZ!!!! Bon échange et bienvenue dans la boîte à SEL!
En dehors de la cotisation 2013, aucun échange monétaire n'est autorisé! 
dimanche 28 octobre 2012


On avait beau le voir venir - chaque matin la gelée blanche et ce coupant de l'air et, là-haut, la neige descendue chaque nuit un peu plus bas - on avait beau l'espérer, il nous surprenait toujours. Un matin, la neige était là. La gelée, l'aigu de l'air, les cimes enneigées, ce n'est pas l'hiver ; l'hiver c'est le premier réveil sous la neige.
On s'est couché la veille comme tous les soirs, sans un pressentiment. On a dormi d'un sommeil sans ride, comme toutes les nuits. Ce matin-là, c'est le silence qui vous réveille. Et peut-être la qualité changée du jour qui entre dans la chambre.
Le bruits du petit matin - un coq qui chante dans l'étable voisine, et un autre lui répond, très loin - un chien qui aboie - un raclement de chaîne sur une mangeoire - un cri encore ensommeillé qui commande une jument encore endormie - une porte qui bat - ces bruits, on ne savaient pas qu'ils existaient. Ce matin, leur absence nous réveille.
Le jour naissant - le jour vert des prés et des arbres, le jour bleu du ciel - on ne le voyait jamais emplir la fenêtre, dessiner les carreaux. Ce matin, une lueur venue de la terre, une lumière blanche de verre dépoli, confuse et pâle, vous a ébloui sous vos paupières.
Rien n'a bougé encore dans la chambre voisine où dorment les parents : ils ne savent donc pas que c'est la neige, la première neige ! Ils n'ont pas vu alors, deviné ce bourrelet bleu sur l'appui de la fenêtre, et ce jour blanc qui monte ! Tremblant d'impatience, j'ai sauté du lit, je me suis vêtu. Sans bruit j'ai ouvert la porte.
Elle est là, plus belle que blanche, plus épaisse que je n'osais la rêver. Une neige du début de l'hiver : sèche et fine, et plus gonflante qu'un duvet. Sur le balcon, devant la porte, elle arrive à la hauteur du seuil. Elle met mon lit de plain-pied avec le miracle. La balustrade de bois souligne en noir la barrière candide. Les façades, les branches, les troncs, tout ce qui  - hier - était le monde, ne semble être aujourd'hui que le trait de force, le contour dessiné d'un monde devenu soudain plus subtil : celui d'un conte de fées en duvet de neige.

Jean Proal - Extrait de Suite montagnarde - Ed. de l'Envol
Ça roule ou plus exactement ça glisse pour l'association, Snowscoot du  Val d'Arly. Plus de matériel déposé et plus de visiteurs ont fait de la deuxième bourse aux skis organisée par ses soins un motif de satisfaction pour ses animateurs qui emmenés par Jean-Noël Rigot annoncent, à l'attention des locaux, des séances d'initiation à cette discipline au cours la prochaine saison  en complément de celles déjà mises en places pour les hivernants. A bientôt donc sur les pistes!
dimanche 21 octobre 2012
Ce dimanche, 21 octobre, dans le cadre d'un rassemblement amical de l'Association des conjoints survivants du Val d'Arly qu'elle préside, Suzanne Ouvrier-Buffet a remis à plusieurs mères de famille nombreuse, membres de l'association, la Médaille de la Famille. Assistée par Arlette Marin-Cudraz et Emma Dumax-Vorzet, membres du bureau, elle a tout d'abord remis la médaille d'argent à Denise Rey de Flumet puis la médaille de bronze à Denise Bibollet, Odette Dumax-Vorzet, Yvonne Ouvrier-Bonnaz de St Nicolas la Chapelle et à Simone Porret de la Giettaz. Fernande Chevallier d'Ugine, également récipiendaire de la médaille de bronze n'avait pas pu être présente à cette sympathique manifestation rehaussée par la présence de Marie-Claude Ansanay-Alex, première adjointe de Flumet et de Marie Nauwelaers, adjointe à la Giettaz et qui étaient en cours de déroulement rejointes par Bruno Desmarest, maire de Saint Nicolas la Chapelle. Franck Lombard, vice-président du conseil général et maire d'Ugine, retenu par d'autres obligations avait tenu à adresser par courrier ses félicitations aux mères ainsi honorées, ses encouragements et son soutien aux bénévoles de l'association, c'est aussi ce qui a été exprimé avec conviction par les élus présents en partageant avec les décorées, les membres et les responsables de l'association le verre de l'amitié qui concluait la cérémonie et préludait au repas servi dans les salles du chalet, la Source.

Un autre escalier, ICI, vous permet d'accéder à la galerie photographique

D'autre part pour éclairer ma lanterne je suis allé sur le site de la Fédération nationale de la Médaille de la famille française et je livre à votre réflexion cette page.

La Cocadrille, Joue moi quelque chose et Flamme et Lilas sont dans l’œuvre de John Berger, écrivain anglais vivant à Mieussy, Haute-Savoie, des textes qui nous touchent particulièrement. Nous pouvons les découvrir ou retrouver, mis en scène par le Théâtre de la Spirale, en appuyant ICI.
A Charleroi, enfin, la seule question qui paraissait se poser était de mesurer l’ampleur de la victoire annoncée que remporterait le PS, et de combien de sièges disposerait la liste conduite par Paul Magnette, après la dégringolade due aux affaires, qui avait fait perdre sa majorité au PS en pouvoir absolu d’alors, le ramenant à 23 sièges en 2006. Fort de ses 26000 voix de préférence de 2010 sur un territoire identique, qu’allait faire Magnette au niveau communal ? Dépasser les 18000 voix de préférence de Jacques Van Gompel en 2006 ? Probablement. Atteindre le firmament électoral d’un Jean-Claude Van Cauwenberghe au sommet de ses scrutins dans les années quatre-vingts ? Peut-être. En cours de dépouillement, on évoquait hier un groupe PS désormais fort de plus de trente sièges sur cinquante-et-un. De quoi, expliquait hier soir Paul Magnette, donner une assise forte à une majorité dont il ne précisait pas encore l’exacte composition. En face, on annonçait un léger tassement du cdH et un retour du MR à l’étiage qui avait été le sien avant le bond spectaculaire qui l’avait conduit à aligner quatorze élus en 2006. Mais, fidèle en cela à une tradition bien ancrée, le dépouillement électoral ne s’effectuait qu’au compte-gouttes, hier en début de soirée, dans les soixante-deux bureaux affectés à la Ville.

Extrait de la Libre Belgique de ce jour.

Le numéro d'automne de l'Ensoleillé, bulletin de la paroisse Sainte Anne d'Arly-Montjoie, est paru. Après l'éditorial, ci-dessus, du Père Pascal Vesin, curé, vous trouverez de nombreux articles sur les divers mouvements et communautés locales. Pages des jeunes avec un compte-rendu du camp itinérant, été 2012, des collégiens et l'annonce de la confirmation. Vie de la paroisse avec le portrait de jeunes agriculteurs, la Nuit des églises et bien d'autres échos des villages du Val d'Arly et du Val-Montjoie. Spiritualité, culture, réflexion et prière complète cette publication que pouvez demander auprès des correspondants locaux: Christine Socquet-Clerc à Megève, Marie-Thérèse Balmand à Combloux, Jacqueline Duffet à Crest-Voland et Cohennoz, Marie-Louise Ouvrier-buffet à Flumet, Marie-Françoise Bouchex à la Gietttaz, Éliane Barbier aux Contamines-Montjoie, Philippe Vernevaut à Notre Dame de Bellecombe, Anne Jond à Praz sur Arly, Marie-Gabriel Nicoud à Saint Gervais les Bains, Bernadette Bouvet à Saint Nicolas de Véroce et Lucienne Ancey à Saint Nicolas la Chapelle et Chaucisse.

Pour lire l'éditorial avec la possibilité de grossissement, appuyez ICI.
Auriez-vous deviné, à l’œil, le poids de ce veau? Hier, au cours de la fête des éleveurs du Val d'Arly, Philippe Bouchard, directeur de la Coop Fruitière du Val d'Arly et Jacky Marin-Cudraz de la Touvière ont donné le bon poids, 47,800 kilogrammes et se partageront, non le veau qui a déjà rejoint son étable mais sa valeur en espèces sonnantes et trébuchantes.
dimanche 7 octobre 2012
La pluie du matin n'a pas empêché 112 génisses et vaches de se retrouver au Comice agricole qui s'est déroulé ce dimanche à Flumet et de participer au concours de la race d'Abondance. Voici les premiers prix, qui ont été remis par les élus locaux et les acteurs du monde agricole, dans chaque catégorie. Chez les plus jeunes, de six à douze mois, Goyave de Bibollet Joseph-Alexis, lot 1 et Gamine Bel de Burnet-Merlin Alexandre, lot 2. Chez les génisses d'un à deux ans, Faucille de Marin-Cudraz Frédéric, lot 1 et Fitness de Mongellaz Stéphane, lot 2. Pour les deux à trois ans, Fourchette de l'EARL des Vorgers, lot 1 et Éclipse de Mongellaz Stéphane, lot 2.Faveur, de Giguet Roland l'emporte chez les premières lactations de moins cent jours, lot 1 de même que Excalibur de Mongellaz Stéphane, lot 2. Pour les premières lactations de plus de cent jours, la palme revient à Delphie du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly. Chez les vaches de moins de cinq ans, Dorette de l'EARL des Vorgers, lot 1 et Cerise du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly, lot 2, montent sur le podium. Carouge de l'EARL, les Hirondelles, lot 1 et Alliance, du Gaec, la Reyne des prés, se distinguent chez les plus de cinq ans et chez les plus de huit ans, nous trouvons Tiphaine de Mongellaz Stéphane. Des prix spéciaux ont également été attribués, la meilleure mamelle jeune à Eau Douce du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly; le championnat jeune à Faveur de Giguet Roland; la meilleur mamelle adulte à Dorette de l'EARL des Vorgers; le championnat adulte à Cerise du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly; meilleure fromagère à Tiphaine de Mongellaz Stéphane; le championnat espoirs à Fourchette de l'EARL des Vorgers; le prix cellules à Candia, du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly et le prix génération à Godasse de Stéphane Mongellaz. Deux prix d'équipe, comme chez les cyclistes ont couronné, Eclaircie, Douce, Darlène et Charmante de Marin-Cudraz Olivier, pour le prix d'ensemble et Carla, Anémone, Toulouse et Reinette de l'EARL des Vorgers pour celui de la bande laitière. 

Le palmarès complet: 

Génisses de six à douze mois.
Lot 1_ Goyave de Bibollet Joseph-Alexis, Genèse de Marin-Lamellet Sébastien, Héroïne de Marin-Cudraz Frédéric.
Lot 2_ Gamine Bel de Burnet-Merlin Alexandre, Gaya de Marin-cudraz Frédéric, Galoche du Gaec la Reyne des Prés.

Génisses d'un an  à deux ans.

Lot 1_ Faucille de Marin-Cudraz Frédéric, Filise de l'EARL Marin-Lamellet Jean-Michel, Falbala de Marin-Cudraz Frédéric.
Lot 2_ Fitness de Mongellaz Stéphane, Finesse de Burnet-Merlin Alexandre, Flamme du Gaec, la Reyne des Prés.

Génisses de deux à trois ans.

Lot 1_ Fourchette de l'EARL des Vorgers, Fauvette de Marin-Cudraz Olivier, Framboise du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly.
Lot 2_ Éclipse de Mongellaz Stéphane, Émeraude de Marin-cudraz Frédéric, Émeraude de l'EARL des Vorgers.

Première lactation de moins de cent jours.
Lot 1_ Faveur de Giguet Roland, Eclaircie de Marin-Cudraz Olivier, Embellie de l'EARL, les Hirondelles. 
Lot 2_ Excalibur de Mongellaz Sréphane, Eau Douce du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly, Edelweiss de l'EARL, les Hirondelles.

Première lactation de plus de cent jours.

Delphie du Gaec, Balcon du haut Val d'Arly, Etincelle de Mongellaz Stéphane, Djibouty de l'EARL, Marin-Lamellet Jean- Michel.

Vaches de moins de cinq ans.

Lot 1_ Dorette de l'EARL des Vorgers, Dakota et Darlène de Marin-Cudraz Olivier.
Lot 2_ Cerise  et Candia du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly, Daisy de Mongellaz Stéphane.

Vaches de plus de cinq ans.

Lot 1_Carouge de l'EARL, les Hirondelles, Coquette de Marin-Cudraz Olivier, Cybelle de Joly Mickaël.
 Lot 2_ Alliance du Gaec, la Reyne des Prés, Bettys de l'EARL Marin-Lamellet Jean-Michel, Adine du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly.

Vaches de plus de huit ans.

Tiphaine de Mongellaz Sréphane, Toulouse de l'EARL des Vorgers, Neurone de Mongellaz Stéphane.

Meilleure mamelle jeune. Eau Douce du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly.

Prix championnat jeune. Faveur de Giguet Roland.

Meilleure mamelle adulte. Dorette de l'EARL des Vorgers.

Prix championnat adulte. Cerise du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly.

Prix d'ensemble, Éclaircie, Douce, Darlène et Charmante de Marin-Cudraz Olivier.

Meilleure fromagère. Tiphaine de Mongellaz Stéphane.

Prix championnat espoirs. Fourchette de l'EARL des Vorgers.

Bande laitière*. Carla **, Anémone**, Toulouse et Reinette de l'EARL des Vorgers.

Prix cellules. Candia du Gaec, Balcon du Haut Val d'Arly.

Prix génération. Godasse de Mongellaz Stéphane. Onze générations connues.

* Ne pas confondre avec bande de banlieue!

** Deux prénoms qui ont été portés dans d'autres champs!

Pour accéder à la galerie, grimpez par ICI et soyez prévenus, ce matin tante Ginette a oublié son parapluie et au lieu de flatter la gente bovine ruisselante de pluie elle est restée accrochée à la buvette qui elle était fort bien abritée. Dans ce cas, tante Ginette radote, c'est ce qui explique les doubles ou triples exemplaires d'une même photographie. Demain, c'est promis, elle fera un peu de ménage.




samedi 6 octobre 2012
Deux gagnants ont été désignés par le sort lors du tirage de la tombola organisée au concours de la dernière saison estivale par les commerçants des deux villages. Ce sont Hélène Savignac de Lonjumeau en Essonne et Olivier Moureau de Liège en Belgique qui pourront ainsi passer la semaine de Noël dans des appartements mis à leur disposition et pour que leur bonheur soit complet les organisateurs ont programmé la neige sur l'ensemble de l'Espace Diamant.
Dimanche prochain, sept octobre, ces miss quitteront le pré pour participer à une émission de télé-réalité au Comice Agricole, Fête des éleveurs du Val d'Arly et concours de la race, Abondance. Elles s'y rendront dès sept heures trente et jusqu'à neuf heures munies de leur beauté et de leurs performances laitières qui seront évaluées par le jury composé de spécialistes du monde agricole. Les jeunes pourront eux aussi exercer leur œil et leurs mains en s'inscrivant au concours de jugement qui leur est réservé. Bien d'autres animations égayeront la manifestation, fabrication de beurre, gaufres et beignets, repas à la salle polyvalente, tirage du poids du veau et présence de nombreux forains. Les braves vaches et génisses patienteront 14 heures 30 pour à nouveau défiler et recevoir leurs prix et récompenses.
lundi 1 octobre 2012
En naviguant sur la toile, j'ai retrouvé le chemin du château de Charbonnieres qui a été la propriété de ses parents, Gaston Nascimbene et Rolande Dubonnet et où je l'ai croisé sans le rencontrer et je tiens à vous partager l'entretien plein de sensibilité qu'il a donné à Ricochet-Jeunes.org
Sylvaner, Riesling, Pinot, Gewurztraminer, la palette est riche, non, cela ne vous tente pas, vous venez d'acheter un éthylotest! Alors, un pain d'épices de Noël, non, vous commencez votre régime demain! Le château  du Haut Koenigsbourg, non, les vieilles pierres vous rebutent et l'histoire, c'est vieux! Les marchés de Noël, à Colmar, à Kaysesberg, non, vous craignez la foule et vous les faites sur internet! Alors la proposition de Vivre en Val d'Arly n'est pas pour vous, dommage. Mais si vous aimez ces belles et bonnes choses, sachez que les 8 et 9 décembre, vous pourrez aller à leur rencontre en contactant l'association, dès maintenant et jusqu'au 15 octobre, au 04 79 31 80 04 ou par courriel à l'adresse suivante: vivreenvaldarly@gmail.com ou encore en passant dire un petit bonjour aux permanents, rue du Mont Blanc à Flumet. Il reste quelques places, ne tardez pas.