Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 31 juillet 2016
 Cliché de Jean-Luc Grière.

Après avoir donné un concert la veille à Crest-Voland, le Chœur éphémère, s'est produit samedi 30 juillet en l'église de Saint-Nicolas-la-Chapelle. A nouveau le public a répondu en nombre à l'invitation d'Art et Culture en Arly, association organisatrice du Festi'Val d'Arly. Chœur éphémère, ce nom, la formation le doit à sa durée de quelques jours, ceux consacrés aux répétitions et deux jours de concert qui comptent aussi des temps de raccords. Pour cette deuxième année, les choristes étaient 34 venus de toute la France dont des locaux. Le fruit de leur travail, sous la direction de Jean Maumené, a enthousiasmé les auditeurs avec un programme de compositeurs français des IXX et XXème siècles sur le thème de la nature. Accompagnés au  piano par Olivier Benoît, professeur au Conservatoire de Clamart et Philippe Guicheteau, organiste de Saint-Nicolas-de-Véroce, ils ont avec cette soirée signé une nouvelle réussite à l'actif du Festi'Val d'Arly. Si la formation se dit éphémère, le souvenir qu'elle laisse, lui ne le sera pas.
Cliché et texte de Christian Cochard.

La fabrication d'un mandala est au Tibet une pratique spirituelle qui a pour but de démontrer que tout est éphémère. Ce sont les femmes tibétaines qui dessinent des motifs de sable pour attirer les bons esprits. Durant notre quatre jours en Oisans avec un groupe de neuf personnes nous avons participé à la création d'un mandala aidée par une artiste du pays, Florence Turc ancienne gardienne de refuge et aujourd'hui artiste à plein temps. Nous l'avons construit sur un endroit mythique, dans le village de Saint Christophe en Oisans sur la place de l'église à dix mètres du lieu où repose le grand alpiniste Gaspard de La Meije, lui qui a gravi cette montagne la première fois en 1877. Tout le groupe a participé avec énergie, convivialité et surtout un esprit très créatif pour réussir avec brio ce mandala.

" et de la vallée de l'Arly, que M Durier, qui s'y connait, considère comme une des plus belles des Alpes ! "
Camille Dunant, président du Syndicat d'Initiative de l'arrondissement d'Annecy dans son rapport à l'assemblée générale du 10 décembre 1898.

Art et Culture en Arly, ACA, a choisi le thème de l'eau pour son exposition 2016. Aux côtés des nombreux documents photographiques ou écrits rassemblés par ses adhérents figurent les contributions des écoliers du village, de l'Assemblée des Pays de Savoie et la remarquable série de clichés argentiques de Kurt Nagel consacrée à la crue de l'Arly en mai 2015 et aux dégâts causés dans le secteur du Moulin-Ravier, d'autres clichés de Kurt Nagel sont exposés au café, le Savoie, pendant ses heures d'ouverture, tous les jours. Les expositions estivales, artistique et thématique, sont ouvertes les mardis, jeudis, vendredis, samedis et dimanches de 16 à 19 heures et les dimanches de dix heures à midi, préau de l'école.

Dans le cadre de Festi'Val d'Arly, Olivier Benoît, professeur au conservatoire Henri Dutilleux de Clamart, concertiste en solo ou en orchestre de chambre, donnera un concert consacré à Beethoven qui ouvre le romantique, à Schumann qui l'accomplit et à Brahms qui le parfait. En l'église de Flumet, mardi 02 août 2016 à 20 heures, entrée libre comme pour tout le Festi'Val d'Arly.
vendredi 29 juillet 2016
 Agnès Chevallier-Gachet.

Les bouquetins, nombreux sur les pentes abruptes de Aravis se retrouvent aussi sur les cimaises de l'exposition estivale. Trois des peintres ont choisi de nous les donner à admirer, Agnès Chevallier-Gachet, Marie-Jo Coutin et Odile Legoux. Les expositions sont ouvertes, préau de l'école, samedi 30 juillet de 16 à 19 heures et dimanche 31, de dix heures à midi et de 16 à 19 heures.

 Marie-Jo Coutin.
Odile Legoux.

Parmi les étals qui hier avaient pris possession de la place du Mont-Blanc à l'occasion du premier marché nocturne de Flumet, la touche artisanale et locale a été donnée avec bonheur par trois exposants, bijoux et croix de Savoie avec Anne-Lise Grosset, fromage des chèvres de la Gliamery à Saint-Nicolas et venus de Queige, de bien sympathiques et originaux objets en bois. Une première qui appelle une suite en s'étoffant par d'autres participations.
 







Dès 18 heures, ce vendredi 29 juillet, les rues centrales de nos villages ont été réservées au jazz présent sous de nombreuses variantes grâce à la participation de neuf groupes. Commencée dans la rue cette session de " Jazz en bouche " suivie par un beau public s'est poursuivie en nocturne dans les restaurants partenaires, tant à Flumet qu'à Saint Nicolas.