Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

vendredi 28 février 2014
Je viens de signer la pétition "Monsieur Le Président de la République.: Pour une entrée d'Ambroise Croizat au Panthéon." sur Change.org.

C'est une cause importante. Voudriez-vous la signer à votre tour ? Voici le lien :

http://www.change.org/fr/pétitions/monsieur-le-président-de-la-république-pour-une-entrée-d-ambroise-croizat-au-panthéon?recruiter=47843050&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

Merci !
Un atelier du cycle 3.

Dans le cadre du contrat Rivière du Val d'Arly, les animateurs de la FRAPNA sont venus ce vendredi 21 février à l'école de Flumet. Ils sont intervenus, pour la deuxième fois, dans les trois classes de l'école.
Pour la maternelle : à partir de l'histoire de Léon la truite, les enfants ont remonté la rivière de la vallée à la source avec la découverte d'univers sonores. Ils ont pu ainsi aborder le rôle de l'eau dans nos maisons et l'importance de ne pas la gaspiller.
Pour le cycle 2 : Sébastien leur a conté une histoire sur le voyage de la truite. Ils ont écouté les sons que la truite rencontrait au cours de sa remontée. Ensuite, les enfants se sont transformés en truite et ils ont pu agir sur les obstacles rencontrés pendant son voyage.
Pour finir, par groupe de deux, ils ont créé un land'art pour replacer les animaux dans leur milieu.
Pour le cycle 3 : Les enfants ont travaillé sur le cycle de l'eau domestique, son épuration et les problèmes rencontrés dans l'organisation des structures collectives. Ils ont ainsi découvert l'impact des installations sur la nature. Leur travail s'est achevé par la construction de maquettes par petits groupes. La troisième séance devrait se dérouler en mai-juin sur le terrain : regarder les petites bêtes de nos rivières.....
Les truites, insaisissables du cycle 2.
Ce mardi soir, dans les locaux du Dodécagone avait lieu le tirage au sort désignant le bénéficiaire d'une heure en dameuse, lot offert par Labellemontagne. L'heureux gagnant n'étant pas présent, c'est la famille Bordier de Francheville dans l'Eure qui a eu le plaisir de poser pour l'Echolatain et d'emporter le lot de consolation offert par l'OTI, un pichet isotherme orné de l'élégant logo du Val d'Arly. Sur le cliché, la famille Bordier, entourée par Elsa Rousseaux, à gauche et Mélanie Gachet, du bureau de Flumet-St Nicolas de l'OTI du Val d'Arly.
" OBSERVATIONS FAITES LORS DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 17.02.14 à 20H PAR SERGE OUVRIER BUFFET , HABITANT DE CHAUCISSE, REDACTEUR DE CES REMARQUES PENDANT CETTE REUNION. "

" En présence d’une vingtaine de personnes citoyens de la commune (en désaccord avec le projet des cabanes…)
Je suis très surpris que lors des délibérations concernant l’installation des « cabanes » au profit de la SCI les Monts, il n’a été fait allusion à aucun moment ou porté à la connaissance le fait qu’environ 1/6 de la population s’est manifesté contre ce projet par le biais d’une pétition (avant clôture de l’enquête publique) et d’une lettre ouverte avec des arguments et des questions réels et importants, sur lesquels personne n’a obtenu de réponse.
Faire abstraction par le Conseil Municipal de ces faits, est d’une arrogance et d’un dédain des plus xxxxxxxx* !
Au terme des délibérations, le maire prononce la fin de séance, et je demande l’autorisation de prendre la parole sur des points qui me semble importants :
« je suis très déçu d’entendre une conseillère dire que, au cas échéant, il faudrait fermer la route de Chaucisse l’hiver. Ces paroles sont une manœuvre de chantage contre les usagers de la route.
Vous savez très bien, depuis la création de cette route en 1966, les endroits où se trouve les passages « de coulées de purge des talus amonts ».
Le village de Chaucisse a toujours été habité et tous les usagers (habitants et touristes) ont toujours assumé les risques en empruntant cette route l’hiver. Par contre les maires successifs ont toujours ignoré ou n’ont pas eu conscience et n’ont jamais assumé les risques courus pour les usagers, et notamment simplement en mettant en place un numéro d’appel téléphonique, pour les usagers qui se trouvent coincés et arrêtés derrière une coulée (de purge des talus amonts) pour faire dégager la route par la commune au lieu que cela soit les gens qui avec leur pelle se dégagent eux-mêmes « pendant la moitié de la nuit ! ». Pourtant il serait tout à fait réalisable d’installer des étriers en rondin bois sur les talus amonts (installation aidée et subventionnée) pour annuler les coulées de purges, ce qui permettrait de supprimer les sorties aléatoires des engins et de l’employé de la commune et récupérer ainsi les heures de travail utilisables pour d’autres travaux !
Je rappelle au conseil que l’attrait et la fréquentation du tourisme se passe à Chaucisse, Nanchard et les Rochats. Aujourd’hui je me pose des questions sur le bien fondé des décisions prises. Je demande au conseil municipal de prendre en compte les observations et les demandes des habitants ; j’ai le sentiment que d’un côté ou de l’autre, tout le monde est sur la défensive ! Mais vous avez créé cette situation par un manque de concertation. Et surtout comment pouvez vous justifier des avantages sociaux professionnels et économiques attribués à M. Boisramé, qui représente la SCI des Monts : porteur du projet des chalets dans les arbres ???
Le tourisme à St Nicolas la Chapelle, oui mais pas à n’importe quel prix. La commune possède des hameaux et a toujours vécu en symbiose. Aujourd’hui vous centralisez tout uniquement sur le village, ce qui est à mon sens une fatale erreur, car vous êtes en train de changer l’image de la commune ! Les décisions prises contre les hameaux de Chaucisse, Nanchards et des Rochats nuisent à terme au développement durable.
Je demande au conseil qui doit financer l’aménagement et l’entretien du parking des Monts qui doit accueillir les clients des cabanes ? Quel sera le loyer du parking ? Je rappelle que les chasseurs, les cueilleurs de champignons et les promeneurs y stationnent déjà occasionnellement.
Je demande aussi si la partie du chalet loué va accueillir du public ? Le maire répond : « oui ». Je réponds alors qu’il faudra en autre sécuriser les coulées de neige du toit ainsi que la chute des eaux pluviales. Pour ne pas déséquilibrer le chalet, il faut faire ces installations sur les deux pans du toit ! Comment avez-vous prévu de financer ces travaux ? »
Pour toutes ces questions posées à l’issue de ce conseil, je n’ai pas obtenu de réponse."
Serge Ouvrier-Buffet.

Je rappelle que les propos tenus dans une tribune libre n'engagent que leur auteur. Edmond Burnet-Fauchez.

* Mot supprimé par l'administrateur du blog.

Le jeudi 13 mars, un événement, nature, unique et insolite, "Skiez avec les aigles " sera proposé sur les pistes de Flumet. L'après-midi, au pied des pistes, présence des plus grands rapaces de montagne, présentés par Jacques Olivier Travers, créateur du parc des Aigles du Léman. Vous pourrez approcher, aigles, hiboux, vautours, buses ou faucons et poser vos questions aux fauconniers présents sur le site. A 15 heures 30, dix skieurs désignés par un tirage au sort, et d'au moins du niveau " trois étoiles " pourront effectuer une descente accompagnés par un aigle et son fauconnier. Vers 18 heures, un spectacle de fauconnerie en plein air conclura cette journée exceptionnelle. Renseignements et contact auprès de l'Office du Tourisme Intercommunal, bureau de Flumet-St Nicolas la Chapelle, 04 79 31 61 08.



 Patrick Melchioretto, président, accueille le public et les Passerands, invités de la soirée dédiée à Xavier Orset, récemment décédé.

Alizée Morand était la soliste, saxophone, de Ni+NI- de Gilles Farinone. Son prénom a permis à Jean-Louis Melchioretto,* une belle envolée lyrique et météorologique pour la présentation de ce morceau.



Yannick Vandini, chef de l'OHM, invite la salle à participer.

L'Harmonie municipale de Passy, dirigée par Martine Reylans, accompagnée d'un accordéoniste du Val-Montjoie et de Tango Velours Passy a entrainé le public dans le tango et son histoire.

* Qui, par ailleurs, a aussi conclu en disant, je cite de mémoire: " Ce soir il n'y aura pas de quête. Nous en avions bien envie, mais il aurait fallu partager, et ça, psychologiquement, nous ne sommes pas prêts! "