Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Rechercher dans ce blog

vendredi 7 octobre 2016


Drancy: vol par effraction dans une église, un prêtre agressé




Il en avait après l’argent du culte. Un homme a tenté de s’emparer, ce vendredi matin, de la monnaie contenue dans le tronc de l’église Sainte-Louise-de-Marillac, à Drancy, en Seine-Saint-Denis. Un vol qui a mal tourné, selon les informations de BFMTV. L’individu a été pris en flagrant délit par le prêtre, âgé d’une soixantaine d’années, qui a tenté de s’interposer. En réponse, le voleur lui a asséné un violent coup de bouteille à la tête.
Transporté à l’hôpital, les jours du curé ne sont pas en danger. Quant à l’auteur du vol, il a été interpellé peu après par la police municipale. A 11 heures, les policiers étaient toujours sur place.

Ci-dessus par Boulevard Voltaire et ci-dessous par le Dauphiné libéré. 

Vendredi 7 octobre 2016

SEINE-SAINT-DENIS Drancy: le curé judoka maîtrise le cambrioleur de son église.

Vers 8 heures, ce vendredi matin, un cambrioleur s'introduit dans le presbytère de l'église Sainte-Louise-de-Marillac, à Drancy (Seine-Saint-Denis). Il pensait sans doute l'endroit désert, en raison de la messe célébrée dans la chapelle au même moment.


Mais le voleur est tombé nez à nez avec le curé de la paroisse, réveillé par le bruit, relatent nos confrères de France Bleu Ile-de-France. Le cambrioleur assène un coup de bouteille sur la tête du père Bertrand. 

Le curé brièvement hospitalisé

Mais le curé de 48 ans, qui a pratiqué le judo dans sa jeunesse, a encore de beaux restes. Il parvient à immobiliser son agresseur et à le maintenir au sol le temps de l'arrivée de la police municipale.
Le suspect a été interpellé. Le père Bertrand a quant à lui été brièvement hospitalisé en raison du coup qu'il a reçu.