Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 4 novembre 2018
Donald Trump est contre l’immigration, il oublie que son pays est habité à 99,3% par des immigrés ou descendants d'immigrés. Les Amérindiens, les occupants historiques du territoire ne représentant que 0,7% de la population. Ses ascendants allemands et écossais ont certainement quitté leurs pays pour des raisons économiques ou politiques tout comme aujourd'hui d'autres le font.

Pierrot a dit...
Nous verrons bien lorsque votre Val d'Arly attirera les migrants. Les migrants ainsi établis feront passer tous vos commerces de bouche au halal comme cela se passe déjà dans les banlieues des grandes villes (regardez Grenoble). Les mosquées fleuriront partout. Trump défend simplement les intérêts des américains d'aujourd'hui. J'aimerai que Macron en fasse de même en France !
3 novembre 2018 à 21:18
Supprimer
Blogger Burnet-Fauchez a dit...
Pierrot,je vous réponds même si vous vous cachez derrière un pseudonyme. Avez-vous honte de vos propos ? Vous reprenez les thèmes mis en avant par des formations politiques sur le mode simpliste alors que la question de l'immigration et de ses conséquences est complexe. Vous ne voulez pas voir les causes de cette immigration, qui sont économiques, politiques, religieuses. Pour ces dernières, par exemple, des musulmans quittent leurs pays parce qu’ils refusent une vision et une pratique intégristes du Coran et sont de ce fait malmenés. D'autres fuient la guerre dont dans certains cas, l'Occident n'est pas innocent ou ils fuient des dictatures. Enfin, la misère, la faim, poussent aussi des populations sur les chemins vers un monde envisagé comme meilleur. Il n'y a pas très longtemps, un peu avant 1860, plusieurs de mes arrière grandes-tantes sont montées à Paris, à pieds, elles émigraient, alors que la presse parisienne s'en prenait aux Savoyards qui venaient manger le pain des Français. Vous voyez et parlez comme ces journaux du dix-neuvième siècle. Vous visez particulièrement et même uniquement les migrants musulmans et il me semble que les migrations vers les États-Unis d'Amérique sont plutôt d'origine sud-américaine, région où l'Islam est minoritaire. Et ce que l'on peut demander au Président de la République, le présent et les futurs, c'est d'appliquer et de faire respecter les lois de la République, partout, sur tout le territoire, sans aucune exception.
4 novembre 2018 à 18:56
Supprimer

3 commentaires:

OBG a dit…

Quand tu ne veux pas voir la poutre dans ton oeil .................

Pierrot a dit…

Nous verrons bien lorsque votre Val d'Arly attirera les migrants. Les migrants ainsi établis feront passer tous vos commerces de bouche au halal comme cela se passe déjà dans les banlieues des grandes villes (regardez Grenoble). Les mosquées fleuriront partout. Trump défend simplement les intérêts des américains d'aujourd'hui. J'aimerai que Macron en fasse de même en France !

Pierrot,je vous réponds même si vous vous cachez derrière un pseudonyme. Avez-vous honte de vos propos ? Vous reprenez les thèmes mis en avant par des formations politiques sur le mode simpliste alors que la question de l'immigration et de ses conséquences est complexe. Vous voulez ne pas voir les causes de cette immigration, qui sont économiques, politiques, religieuses. Pour ces dernières, par exemple, des musulmans quittent leurs pays parce qu’ils refusent une vision et une pratique intégristes du Coran et sont de ce fait malmenés.D'autres fuient la guerre dont dans certains cas, l'Occident n'est pas innocent ou ils fuient des dictatures. Enfin, la misère, la faim, poussent aussi des populations sur les chemins vers un monde envisagé comme meilleur. Il n'y a pas très longtemps, un peu avant 1860, plusieurs de mes arrière grandes-tantes sont montées à Paris, à pieds alors que la presse parisienne s'en prenait aux Savoyards qui venaient manger le pain des Français. Vous voyez et parlez comme ces journaux du dix-neuvième siècle. Vous visez particulièrement et même uniquement les migrants musulmans et il me semble que les migrations vers les États-Unis d'Amérique sont plutôt d'origine sud-américaine, région où l'Islam est minoritaire. Et ce que l'on peut demander au Président de la République, le présent et les futurs, c'est d'appliquer les lois de la République, partout, sur tout le territoire, sans aucune exception.

Enregistrer un commentaire