Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 14 avril 2024


 

Le "Titanic Cat" qui a prévu le naufrage et récupéré ses bébés avant le départ du navire.

Jenny la chatte était la mascotte du Titanic et est venue à bord pour aider à combattre les rongeurs. Il vivait dans la cuisine du navire et était dirigé par un ouvrier nommé Jim Mulholland.
Lors des essais en mer, Jenny a donné naissance à des chatons et Jim leur a trouvé une place confortable à côté de la cuisine du navire. Prendre soin de la mère chatte et de ses chatons a brisé la monotonie du travail de Jim préparant le Titanic à mettre les voiles. Jenny semblait satisfaite de son endroit chaud près des chaudières, de ses bébés et des restes de cuisine que Jim lui avait apportés. Cependant, dès que le navire a accosté à Southampton, en Angleterre, juste avant de commencer son voyage inaugural (vers New York), Jenny a soigneusement observé son environnement et a rapidement commencé à attraper ses chatons par le cou et à les transporter. Un par un, sur la passerelle, il les fit descendre du navire. Jim l'observa attentivement et réalisa que "ce chat doit savoir quelque chose que personne d'autre ne sait !" Il rassembla ensuite rapidement ses quelques affaires et quitta également le navire. Des années plus tard, Irish Road a publié l'histoire de Jenny après qu'un journaliste ait parlé à un très vieil homme, Jim, qui lui a raconté l'histoire. Il a survécu grâce à la chatte et ses chatons qui l'ont prévenu

La réunion  du jeudi 21 mars autour du Père Daniel Bouchet a rassemblé une douzaine de personnes en présentiel et quatre en virtuel. Une belle participation qui a comblé toutes celles et tous ceux attachés à l'église, le bâtiment et à l'Eglise qui est à Saint-Nicolas et Chaucisse. 

Pour l'entretien de la première, plusieurs équipes de quatre personnes ont été constituées et elles se relaieront au long de l'année.

Pour la vie de la seconde, les volontaires disponibles se retrouveront les vendredis précédant les messes dominicales, en principe deux par mois, pour préparer la liturgie, les lectures.
Le fleurissement a également été évoqué, un point qui sera affiné prochainement.

An lien avec l'équipe qui existe à Flumet, des bénévoles vont s'engager ou continuer à s'engager dans la pastorale des funérailles, célébration et accueil des familles.

Des rencontres, au niveau du Val d'Arly, sont souhaitées pour apporter un regard chrétien sur les faits de société.

On n'a pas oublié que notre église a été consacrée en novembre 1776, un anniversaire à préparer sur le plan cultuel et le plan culturel !

Enfin, dans l'immédiat, il est rappelé que la messe du dimanche de Pâques sera célébrée à 9 heures en notre église et que dans la nuit nous aurons avancé nos réveils de soixante minutes.









Mardi 26 mars, messe chrismale à Saint-Jorioz.
Cliché, diocèse d'Annecy.







Présentation de l'église à la messe de Pâques 2023. 
 
La communauté de Saint-Nicolas est heureuse de vous accueillir à nouveau après une longue année de quinze mois durant laquelle son église a été rénovée, du sol au plafond, plus justement le sol et le plafond ! 
Depuis les années 1774-1776 qui ont vu sa construction sous la direction des maîtres maçons Jacquet et Ferrari, sur les plans de Quenot et Dupuis, les Colatains ont continué à œuvrer pour l'embellir, l'enrichir et la maintenir debout. 
En premier lieu, les retables, classés monuments historiques, des sculpteurs valsésians Joseph Gilardi et Jean-Baptiste Molino, le tableau des Âmes du Purgatoire, de Léonard Isler, date de 1790. Ces trois retables ont été restaurés au début des années 1990.
 Un carillon de huit cloches dont les deux dernières, François-Jean et Gaston, ont été coulées à Saint-Nicolas même en 2013.
 L'orgue Clergeau, installé en 1866, classé monument historique et restauré à plusieurs reprises. 
 Enfin, la même année, les fresques de la voûte peintes par Clément Giaccobini, elles aussi restaurées, en 1942 par Henri Modéna qui n'a pas respecté les œuvres de son prédécesseur, en 1977 par Faurot et Garnier et l'année dernière par Bruno Gelper d'Art et Bâtiment 63.
 Et lorsqu'il fallut sauvegarder l'édifice menacé par l'instabilité du sol, ils ont fait face, en construisant des contreforts, en installant des tirants, ce au cours du XIXe siècle et en 1999-2000, en renforçant les fondations, jamais ils n'ont imaginé que la déconstruction pouvait être une solution au problème. C'est grâce à la foi, à la ténacité et la générosité de toutes les générations qui se sont succédées que nous pouvons nous rassembler aujourd'hui en ce lieu  à qui nous souhaitons, longue et belle vie au cœur du village.
 Et à nous bon dimanche de Pâques.





















Depuis quelques années un nouveau dicton a vu le jour en Val d'Arly,  " Quand s'ouvre la Ressourcerie, l'hiver est fini ! ".  Et c'est ce samedi 13 avril, que bénévoles et fouineurs ont repris le chemin de La Ressourcerie du Val d'Arly pour déposer des trésors, en chiner d'autres et renouveler leur adhésion à l'association. De plus, une collecte de lunettes, de vue ou de soleil était jumelée à cette réouverture et les apports ont été très nombreux, ils seront remis à " Lunettes sans frontières ". Bien sûr, les bénévoles avaient investi les lieux bien auparavant pour préparer les locaux et disposer au mieux les nombreux rayons. Durant toute cette nouvelle saison, les locaux, le Pont Morand à Flumet seront ouverts, les lundis, de 14 à 17 h; les mardis, de 14 à 18 h; les samedis, de 9 à 12 h et les derniers samedis de chaque mois, de 9 à 16 h.



























L’ADMR A BESOIN
 De NOUVEAUX BENEVOLES pour maintenir le fonctionnement actuel de l’association et développer de nouvelles activités.



Si vous avez quelques heures à offrir pour le bien-être des plus fragiles de nos communautés villageoises, venez nous rejoindre.



Quelques missions exercées par les bénévoles :

  • Être référent village, c’est à dire faire le lien entre les bénéficiaires et le service de l’ADMR, en les visitant, en échangeant sur la prestation de service, sur l’évolution de leurs besoins …

  • Développer et animer des activités seniors : goûters, jeux de société, atelier mémoire, activités créatives etc…

  • Exercer des tâches administratives simples au bureau : informatique, mise sous enveloppe, création de support…

  • Poser des téléalarmes 

  • Être membre du Conseil d’Administration pour davantage de responsabilités



Renseignements auprès de vos référents villages :

Pour Crest-Voland et Cohennoz : Isabelle DRILLAT 06 37 35 73 15

Pour ND de Bellecombe : Laurence ANCENAY 06 84 88 91 34

Pour Flumet : Simone JOLY 06 07 27 21 74

Pour St Nicolas la Chapelle : Marie-Hélène PERINET 06 23 78 36 50

Pour la Giettaz : Marie-Thérèse GENIX 06 71 39 33 70
















































Mairie de Flumet.

Archives de Savoie.

Mairie de Saint Nicolas.

Conseil départemental

Conseil départemental
Savoie.

DIOC7SE D4aNNECY;

About Me