Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

mardi 19 janvier 2010
Il pleuvait ce matin là, il y a quelques années déjà, quand Denise et Marcel m'ont accueilli et autorisé ces photographies.
Dans le " frédié " tout proche du chalet, l'eau courante et fraîche assure le refroidissement du lait qui y est entreposé après chaque traite.
Denise prélève la crème qui va être battue et transformée en beurre.
A la cuisine, le moule et le batteur attendent d'entrer en action.
La crème est versée dans la baratte
et commence le long barattage qui demande persévérance et savoir-faire.
Voilà, la motte de beurre est recueillie,
malaxée et lavée avec soin à plusieurs reprises.
Elle donnera plusieurs plaquettes d'une demi-livre.
Moulage et démoulage
pour le plaisir des yeux avant de se régaler d'un beurre qui n'a plus son pareil!
Merci à Denise et Marcel pour ce moment chaleureux et gourmand.

1 commentaires:

O-B G a dit…

Tout pareil qu'au Tandieu dans les années 60 chez ma grand'mère.
Le goût du beurre (introuvable actuellement , surtout qu'elle coulait le lait à travers un tamis d'aiguilles de sapin.

Publier un commentaire