Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

samedi 28 décembre 2019
 D'autres clichés ICI.


Pour ce premier concert de Noël, Art et Culture en Arly et AMTRAD, association de musique et danse traditionnelles, ont remporté un éclatant succès auprès d'un beau public occupant presque  toute l'église saint Nicolas. En prélude, au clavier de l'orgue Clergeau, Alexandre Boniface a offert une pièce ouvrant à l'esprit de Noël qui allait régner sur toute la soirée. En première partie, les Trouvère Valdotèn, soit Liliane Bertolo, voix, Alexandre Boniface, voix et diatonique, Rémy Boniface, violon et voix et Vincent Boniface, multi instrumentiste et voix, étaient seuls en scène. Rejoints par une soixantaine de choristes ou instrumentistes, venus des plusieurs vallées alpines, en deuxième partie, ils ont donné des Noël de Bessans et des Alpes. Des Noëls populaires, pour le plus grand nombre exhumés du cahier de chants de Jean-Maurice Charrier, 1795-1891, déposé au Musée Savoisien de Chambéry, un musée qui conserve et fait vivre ses trésors. Ces pièces expriment une foi simple et sincère avec des mots de l'endroit et dans des situations transposées au local. Souvent, la musique est entrainante et joyeuse comme l'événement qu'elle célèbre et parfois, plus liturgique et intériorisée, pleine du mystère de cette nuit unique. Quel que soit le registre, les chanteurs et musiciens, sous la direction de Vincent Boniface, qui n'en n'a pas pour autant délaissé ses instruments, ont conquis le cœur des auditeurs qui ont quitté à regret ce moment intemporel enjambant et unissant les époques par la magie de la musique et de la poésie, celles du peuple des Alpes.