Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 2 septembre 2012
En effectuant mon tour de la fête des montagnes j'ai fait halte dans l'église Saint Laurent dont les portes étaient ouvertes et où des paroissiens présentaient aux visiteurs les travaux d'embellissement en cours. Pour vous en faire part je reprends l'essentiel du dépliant détaillant le projet. " La vocation d'une église est d'être ouverte, les trésors qu'elle abrite appartiennent à tous. en offrant son toit comme une maison commune l'église invite à bâtir une humanité fraternelle. En conduisant le regard vers le beau, elle conduit la conscience au-delà de l'utile. " Jacques Noyer, évêque d'Amiens. Une histoire riche et un patrimoine à revisiter. XI° siècle, l'église est une église romane intégrée à un prieuré. XII° siècle, le chœur est divisé en deux travées à croisées d'ogives. son fond plat, ouvert à trois baies en arc brisé, est orienté au soleil levant. XVII° siècle, hormis le chœur,  l'église est reconstruite en 1685 et dotée d'un décor baroque, avec de nombreux retables et des peintures en trompe l’œil sur les murs. XIX° siècle, après la Révolution, le curé d'Ugine acquiert et installe la chaire du XVIII° siècle provenant de l'abbaye de Tamié. Cette belle chaire est classée. 1868-1869, l'église est agrandie d'une travée à l'Ouest, avec une façade de style néo-roman. Le portail d'entrée est surmonté d'une belle ferronnerie. A l'intérieur, deux élégants escaliers tournants mènent à la nouvelle tribune. La tour du clocher est rehaussée et dotée d'une flèche. XX° siècle, 1964-1966, du fait du mauvais état général de l'édifice, de gros travaux de sauvegarde sont réalisés par la mairie. Au final on a procédé à un crépissage général à l'intérieur après repiquage de l'ensemble, tous les décors existants ont été effacés.Avant ces travaux, nombre d'Uginois ont gardé en mémoire l'image d'une église parlante, attractive, colorée. L'église actuelle, un lieu symbolique à restaurer. Aujourd'hui, l'église Saint Laurent est un lieu de culte certes plus clair, mais sans grand caractère par rapport à ce qui existait auparavant. L'intérieur est triste, les murs sont dépouillés, la peinture y est terne et défraîchie. On n'y trouve plus guère d'images religieuses significatives. Pourtant cette église n'est pas un bâtiment public comme un autre. C'est un symbole important non seulement pour la communauté chrétienne, mais aussi pour tous les habitants d'Ugine et les visiteurs de passage. Elle est située au centre historique de la ville qu'elle marque par une présence très forte. Sa restauration doit participer à l'embellissement du cadre de vie et à la valorisation de la cité. Une priorité, la restauration du chœur. Le chœur roman, centre de la liturgie, a gardé son architecture d'origine intéressante. L'Association a prévu qu'il soit traité en priorité. Il mérite d'être nettoyé et embelli, de retrouvé une âme. D'autre part, à l'entrée du chœur, une fresque est proposée sous l'arc triomphal, elle représentera le Christ en majesté. De chaque côté, deux autres fresques décoreront les murs qui ferment les nefs latérales: l'une à droite dédiée à la Vierge Marie, l'autre à gauche avec le baptême du Christ et le martyre de saint Laurent. Pour réaliser cette fresque en trois volets, l'Association a pris contact avec un artiste, Jean-Baptiste Garrigou, qui connaît bien ce type de travail sur les enduits. Un objectif pour la réalisation de la grande fresque: 2012. L'Association a prévu de prendre en charge le financement de la grande fresque avec un budget de 50 000 eurosTTC et une durée des travaux de trois à quatre mois. elle s'est fixée 2012 comme objectif pour le chantier, sur la base de l'esquisse présentée. Pour cette réalisation, elle agit en relation avec la commune, propriétaire des lieux et avec la paroisse dont le curé est affectataire de l'église pour le culte. S'agissant d'un projet d'un intérêt très large pour l'ensemble des Uginois, elle entreprend la recherche du financement dans une double direction: auprès des entreprises de toutes nature, par le mécénat et auprès des particuliers, dont bien entendu les paroissiens, par des dons et des cotisations à l'Association dont voici les coordonnées: Association pour la restauration de l'église Saint Laurent d'Ugine- Presbytère- 10, rue Félix Chautemps-73400 Ugine.