Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

mardi 3 septembre 2019
Au fond de la classe, de gauche à droite:
Jean-Claude Brun, adjoint; Patricia Mongellaz, Madeleine Feige, Sophie Marin, Béatrice Dubonnet, Catherine Ansannay-Alex et Georges Meunier, maire.
Christiane Ouvrier-Buffet et Sylvie Bar faisaient l'école buissonnière.

Pour la première fois, l'école de Saint-Nicolas-la-Chapelle passe de deux à trois classes avec 56 élèves, signe de l'essor démographique de notre commune. Sur ce cliché, figurent la plupart des élèves, les petits nouveaux sont absents, toutes les autorisations n'étant pas encore établies. Au service de tout ce petit monde, trois professeures des écoles, Béatrice Dubonnet, également directrice, Sophie Marin et Catherine Ansanay-Alex, précédemment en poste à Flumet, une nouvelle ATSEM, Madeleine Feige, et Patricia Mongellaz, Christiane Ouvrier-Buffet, Sylvie Bar, pour la cantine, l'entretien et le péri-scolaire.

Les lecteurs du Dauphiné libéré, dont je suis le correspondant local,  auront pris connaissance ce matin d'un article en page trois de ce quotidien. Au départ, c'est moi qui devait couvrir l'événement, nous en étions d'accord, Georges Meunier et moi, dès le 7 août. Mais ce samedi 31 août, notre maire a appelé la rédaction albertvilloise en disant ne pas pouvoir me joindre, ce qui est faux, les courriels du 7 août en témoignent. C'est donc Guillaume Armand, nouveau chef de l'agence d'Albertville qui a écrit le papier publié ce matin. Je ne vous cacherai pas que je suis las de la désinvolture méprisante de Georges Meunier à mon égard mais d'autre part, je comprends sa manœuvre, sur le terrain, j'écris avec un crayon, cela ne tache pas les vêtements et à la maison avec un stylo ou un clavier mais jamais avec une brosse à reluire.

Je remercie vivement les personnes qui m'ont fait par de leur soutien, ici en commentaires ou par courriel, cela fait du bien de ne pas être seul !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonne rentrée à tous ‼️

Cochard Chris a dit…

Edmond, tu fais un travail magnifique et tu dis et fais ce que tu penses. Bravo, restes comme cela
c'est comme ça que nous t'apprécions.. Merci pour tout.

Anonyme a dit…

Ne t'inquiète pas Edmond l orgueil et l'arrogance ferment la porte de l'esprit ....tu est bien au dessus de ces bassesses

Enregistrer un commentaire