Un mot du Congo.

Au-delà des Aravis et de l'Arly, au-delà de la Savoie, de la Haute-Savoie, du Dauphiné, l'Echolatain est lu au Congo, il apporte de la fraîcheur en hiver, de la nostalgie et de la joie toute l'année. Il nous ramène à ces moments forts, joyeux, chaleureux faits de la rencontre des chausserands et colatains et de l'amour qu'ils ont pour leurs montagnes, si lointaines mais si chères à nos cœurs. Ton blog, Edmond, conjugue passé, présent et futur, aussi nous ne pouvons que lui souhaiter longue vie. A bientôt.
Bruno Malandrin.


Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

vendredi 20 avril 2012
Sa première aquarelle, ci-dessus, il avait onze ans et des poussières et ci-dessous une toile datée de cette année 2012.

Né en 1918, longtemps uginois, Edouard Rigotti peint toujours et grâce à internet j'ai eu le plaisir de le retrouver, virtuellement pour l'instant et vous pouvez visiter sa galerie en appuyant sur le tableau ci-dessus.