Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 24 juin 2018
Texte et clichés de Christian Cochard.
 
Nous étions vingt à avoir comme objectif l'ascension de l'Aiguille Percée au dessus de la station de Tignes. Pour atteindre cet objectif situé à 2800 m d'altitude, nous sommes partis du centre de la station, obligé de garer ​nos voitures dans un parking souterrain afin d'éviter de prendre un PV car nos montagnes ne nous appartiennent plus et se garer à proximité d'un sentier coûte très cher..Je me demande d'ailleurs vers quel monde allons nous ??? ​Mais c'est un autre débat. Je reviens à notre randonnée qui nous amena d'abord aux Almes puis à proximité du ​Bec Rouge.Après une montée raide le long d'un ruisseau nous voila arrivés au lieu dit Beau Plan. Nous bifurquons à droite pour arriver au sommet du télésiège de Palafour avec une vue magnifique sur la Combe de l'Aiguille et tout au sommet l'aiguille Percée avec son trou qui semble de plus en plus béant à mesure de notre approche. Alors que nous arrivons au sommet une petite pluie commence et tout à coup c'est la neige qui fait son apparition, juste le temps de faire quelques photos et nous amorçons rapidement la descente jusqu'au télésiège de Palafour pour manger à l'abri. A notre arrivée à la gare du télésiège le temps se calme et le soleil revient avec les duvets qui rejoignent les sacs et les tee-shirts qui réapparaissent. Après le repas comme tout le groupe va bien nous faisons une variante jusqu'aux Lacs Chardonnet et retour après avoir rejoint le chemin de montée. Après 13,5 km et 861 m de dénivelé nous voila de retour aux voitures. Maïka qui a beaucoup essayé de jouer avec les marmottes et c'est crevée  qu'elle termina sa balade sur mon dos comme souvent, mais je pense qu'elle me manipule..mais je le veux bien !!!