Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

vendredi 10 janvier 2020

 Georges Meunier et Charline Gurret.

La proximité des élections municipales a donné un caractère particulier à la soirée des vœux qui s'est déroulée à la Maison familiale-Chalet du Marteray. En premier lieu Georges Meunier a adressé ses souhaits à l'assistance où l'on pouvait compter les élèves du collège et lycée espagnol, SEK Les Alpes. Puis, il a présenté Charline Gurret, nouvelle agent administratif qui remplace Corinne Alex à l'accueil de la mairie, cette dernière étant promue secrétaire de mairie après le départ à la retraite de Catherine Brun, précédente titulaire du poste. A son tour, Fabrice Buisson, premier adjoint, qui ne se représentera pas, a également formulé des vœux pour les Colatains et a livré, ci-dessous, une analyse prospective de la prochaine décennie, équilibre politique mondial, évolution numérique, changement  climatique et leur impact en Val d'Arly avec quelques clins d’œil bienvenus au vécu local. Georges Meunier a repris la parole, pour annoncer sa candidature à un second mandat, souhaitant mener à bien les chantiers programmés dont ceux de l'église et de la Maison familiale-Chalet du Marteray.

 Fabrice Buisson, premier adjoint a livré une analyse prospective de la prochaine décennie..

Georges Meunier a annoncé sa candidature.

Les propos de Fabrice Buisson:

" Je vous souhaite tous mes vœux pour une année 2020 en bonne santé, à chacun d’entre vous et à vos proches, la santé étant ce qui reste de plus important car quand elle se dégrade fortement, tout le reste, y compris savoir combien on va toucher à la retraite, paraît rapidement bien négligeable.



Cette année a la particularité dans le calendrier que nos très très anciens ont choisi de retenir depuis des lustres de nous faire changer de dizaine. Attention pas de décennie, sinon les philosophes locaux me rappelleront qu’on ne changera de décennie qu’au 31 décembre 2020.



Alors en ce qui me concerne et si vous suivez bien, je ne commencerai donc pas la prochaine décennie dans l’équipe municipale, des projets divers ne me permettront en effet pas d’y apporter le temps minimum nécessaire.



Du coup cela me donne un peu plus de marge de manœuvre dans ce que je peux vous raconter. Pour autant, je ne peux pas vous faire un bilan ou des perspectives sur notre commune au risque de me faire tacler en cette période de campagne électorale.



Alors je vais vous parler d’autres chose tout en restant en lien avec notre haut Val d’Arly car je suis tombé dernièrement sur un rapport suisse sur les perspectives géostratégiques des années 2020 à 2030. Alors il n’y a rien de confidentiel, sinon, je suppose que je ne l’aurai pas trouvé sur internet, encore que…avec Wikileaks… mais en deux mots

sachez que dans les années qui viennent il y a quatre scénarios qui se dégagent mais résumables en trois :

  • Le premier ou ça continue comme aujourd’hui avec les USA qui mènent la danse.
  • Le second ou la Chine prend le dessus.
  • Et le dernier où c’est un peu le bordel…



Dans le premier cas, que les rapporteurs appellent plein gaz, un peu à l’image de la bourse actuellement jusqu’au prochain krach, il suffit de regarder ce qu’il s’est passé dans les vingt dernières années et l’extrapoler dans les dix prochaines avec des hauts et des bas et une Europe qui progresse lentement mais surement.



Dans le second cas, que les rapporteurs appellent le scénario « route de la soie » (et non pas route de la soif, je précise !) en résumant la Chine veut tout écraser, exporte à tour de bras ce qui crée de fortes tensions sociales, car en Chine, le social c’est les USA puissance -10.



Dans le dernier cas, le plus probable en phase de transition si on considère qu’à terme l’empire du milieu prendra le dessus, il y aura de forte tension politique entre les USA et la Chine ce qui dégradera le contexte géopolitique global avec de forte tension sur l’accès aux matières premières – donc sur tout en résumé.



Si je vous dit tout ça, et j’en reviens après rapidement au Val d’Arly, c’est qu’il y a un point qui progressera quel que soit le scénario : c’est l’évolution technologique.



Alors que va-t-il se passer en terme d’évolution technologique dans les dix prochaines années  que nous devrons intégrer dans notre Val d’Arly :

  • Dix ans c’est à la fois long et pas long. Une année ce n’est rien mais tout avance quand même jour après jour…. !
  • Beaucoup de chose qui vont se passer dans les dix prochaines années sont donc déjà visibles aujourd’hui mais vont se développer. C’est pourquoi je ne prends pas tant de risque que cela à vous en parler maintenant.



 La révolution technologique qui va se développer d’ici à 2030 à l’échelle mondiale et qui va s’immiscer dans tous les secteurs s’appelle blockChain. Pour certain c’est probablement la première fois que vous entendez ce mot, pour d’autre pas. En gros, c’est la numérisation et la sécurisation de l’ensemble des transactions d’aujourd’hui ce qui va entraîner la suppression d’intermédiaires qui deviendront inutiles, qui coûtent cher en temps et en argent. Et cela en gagnant de la sécurité car tout est inscrit sur un registre numérique qui est copié des millions de fois à travers le monde ce qui le rend à ce jour inviolable. Cela va concerner les assurances, la santé (secret médical, développement des téléconsultations, des opérations chirurgicales à distance,…), l’accès à l’énergie, le transport, tous types de distribution (par exemple les produits bancaires, le métier de commercial disparaîtra peut être un jour), tout en améliorant le suivi des données ce qui permettra d’éviter les fraudes et les détournements de fond (ou en tout cas les rendra plus difficile, on peut toujours rêver). La culture tout comme l’agriculture aura également beaucoup à gagner avec une meilleure rémunération des artistes, des agriculteurs car il y aura moins de structures intermédiaires qui collectent souvent une grande partie des ressources financières du producteur, sans parler de l’hôtellerie et de l’immobilier locatif avec la mise relation en direct du client locataire avec le propriétaire de manière encore plus performante et plus élargie que ne peux ne le faire « simplement à ce jour internet avec AirBNB ou Booking,

et sans oublier les finances avec probablement la naissance d’un nouvelle monnaie qui sera numérique. On pourrait aller jusqu’à imaginer la disparition de la monnaie pièce ou papier qui n’est « qu’ un »  intermédiaire de valeur fiduciaire, mais ce sera un tel défi pour d’autres raisons que ce n’est probablement pas pour tout de suite...



Tout ne sera bien sûr pas effectif en 2030 ! mais la technologie a permis des choses qui se font aujourd’hui et qui aurait fait passer la personne qui vous en aurait parlé au début des années 1990 ou 2000, pour une illuminée.



Il faut en effet bien avoir conscience que le raz-de-marée qui nous arrive dessus avec la blockchain est probablement similaire à celui de la montée en puissance d’Internet à la fin du XXème siècle. En comparant, on en est peut être au même point aujourd’hui avec la blockchain qu’au début des années 1990 avec Internet. Sauf qu’avec l évolutions tout pourrait bien se développer beaucoup plus vite. En 2030, on sera possiblement au même niveau d’intégration de ce protocole, qu’internet dans les années 2010 ou 2015. Et comme avec Internet, cela va faire disparaître plein de métier, et en créer de nouveau. Qui ne vous font certainement pas rêver, mais l’important c’est qu’ils fassent rêver nos enfants !



Communications

En terme de communication, une amélioration du numérique dans le Val d’Arly d’ici à 2030 est certaine par le fil ou par les ondes avec l’arrivée prochaine de la fibre optique et/ou du réseau 5G

mais en revenant à quelque chose de plus terre à terre… la route des Gorges de l’Arly aura rouvert (normalement fin 2020 pour la prochaine fois) mais elle aura de manière quasi certaine (statistiquement) refermé plusieurs fois d’ici à ce que l’on arrive à 2030.

Les années 2030 verront aussi s’accroître les transports par drone et le postier collissimo du futur (peut-être après 2030 quand même) devra peut-être avoir son brevet pour piloter ces engins des airs plutôt qu’un permis de conduire. Il est déjà très très loin le temps ou le postier descendait de Chaucisse en luge jusqu’à Flumet… (spécial dédicace à Edmond ici présent !)

( Fabrice Buisson me prête des " exploits " qui ne sont pas les miens. Ils appartiennent certainement à mes prédécesseurs, Michel Ouvrier-Buffet, René Védrines et d'autres avant eux qui desservaient le hameau de Chaucisse, à pieds, depuis Flumet par le chemin des Recourbes. En 1972, lorsque les deux premières 2 CV sont arrivées à Flumet, j'en ai hérité d'une et ma tournée a été allongée en conséquence, les Glières et Chaucisse. C'est donc par la route nouvellement mise en service que j'accédai à Chaucisse. )


Modifications climatiques

Les modifications du climat impacteront la planète. Dans le Val d’Arly, nous resterons probablement en marge des problématiques les plus importantes. Certains phénomènes ne s’inverseront pas quelques soient les scénarios climatiques dans les 10 prochaines années comme la montée du niveau des mers avec cinq et dix cm de plus qu’aujourd’hui en 2030 (ce qui ne paraît rien mais qui est beaucoup lors des phénomènes de rehausse marine pendant les tempêtes- - mais bon, nous on est en montagne… mais le réchauffement des mers nous impacte par modification des régimes de précipitations… ). Notre Mer de Glace aura perdu entre 40 à 60 m d’épaisseur dans sa partie basse, et régressé d’environ 400 m . Après il y a ce qui est très très probable comme le climat qui se réchauffe suivant les scénarios prévus par le GIEC ce qui va nous faire prendre entre 0,2 et 0,5 de plus en France, et probablement plus de 0,5° de plus en altitude dans nos montagnes entre les années 2015-2020 et les années 2030. Ce qui correspond à une rehausse de tous les niveaux se températures et d’enneigement d’environ 100 à 200 m. En montagne, c’est assez simple, si on parle d’enneigement (sans la neige artificielle bien sûr), on aura en moyenne et de manière très caricaturale (car c’est sans considérer la forte variabilité climatique) autant de neige à l’église de St-Nicolas-la-chapelle dans les années 2030 qu’au pont du Flon dans les années 2015-2020, et il y aura les mêmes conditions d’enneigement naturel au front de neige du Mont Rond dans les années 2030 qu’à Notre-Dame village dans les années 2015-2020. On skiera donc toujours très bien dans le Val d’Arly ! peut-être un peu moins souvent ou un peu plus difficilement à Noël en fonction de l’altitude.



Aspects financiers

Pour finir, j’ai regardé l’évolution de prix impactant notre portefeuille en se basant sur les 10 à 20 dernières années mais pas sur les valeurs primaires (pain ou œufs) qui devraient suivre l’inflation :

  • en 2030, le prix de référence du kWh que vous payez aujourd’hui env. 20 cents TTC si vous êtes chez EDF en heure pleine vaudra environ 35 Cents. Je vous laisse réfléchir à la mise en œuvre de panneaux solaires…
  • en 2030, le prix de l’essence est assez difficile à déterminer car le pétrole fluctue beaucoup. Mais en se basant sur les 20 dernières années l’évolution nous emmène vers env . 1,90 à 2 € le Litre. Les études envisage que la moitié des véhicules neufs soit électrique, donc l’évolution technologique devrait compenser cette hausse sur le prix du pétrole au km. . Sachez que déjà aujourd’hui, la moitié des véhicules neufs vendus en Norvège sont électriques. Ce qui posera d’autres problèmes mais on ne peut pas résoudre tous les problèmes en même temps et le problème mondial des décennies à venir, c’est le réchauffement climatique. Encore faut -il encore que tout le monde veuille bien y participer…
  • En 2030 le forfait de ski espace diamant sera d’environ 50 € contre 41,8 euros aujourd’hui bien sûr sans crise inflationniste ou déflationniste (et sans changement dans les choix du gestionnaire exploitant…). On pourra aller normalement jusqu’au Contamines-Montjoie en ski Alpin en 2024. Pour les autres extensions dans le Val d’Arly, rien n’est moins sûr donc je n’en parle pas.



Conclusions

N’oubliez jamais que tout ce que je viens de dire est basé sur une croissance raisonnable et dans un monde qui poursuit ses évolutions comme il a toujours évolué (il faut l’intégrer, même si c’est ce qui fait que les Français sont souvent en train de râler…). Pensez donc à surfer la vague des technologies plutôt que de lutter contre car le passé montre que cette vague vous avalera quoi qu’il en soit.



Cela ne doit pas vous empêcher de profiter de chaque jour et de le vivre comme si c’était le dernier…. Alors n’oubliez pas de faire du sport, d’aller courir, marcher ou faire du siège roulant pour ceux qui ne sont plus debout, de boire du bon vin et manger du bon reblochon …et également de garder du temps pour votre potager qui vous produira toujours la meilleure nourriture pour votre corps…



Je suis sûr que vous êtes tous prêts pour vivre l’aventure des années 2020 ! dans un monde qui ne sera pas mieux ou moins bien qu’avant, il sera simplement différent !



Merci pour votre écoute, j’espère ne pas avoir été trop long …. Bonne soirée et encore une fois bonne année à vous."


Liens de référence / sources