Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

lundi 17 février 2020

Vous avez déclaré votre candidature aux élections municipales à Saint-Nicolas-la-Chapelle, en novembre dernier, depuis avez-vous constitué une liste ?

Je suis allé à la rencontre des habitants de St Nicolas, pour la plupart il est difficile de concilier vie de famille, vie professionnelle et engagement politique.
Pour ces élections, je partirai en candidat libre, sans liste mais avec de nombreux soutiens.
Depuis mon annonce au mois de novembre, rien a changé sur ma volonté de travailler pour ma commune.





Vous vous revendiquez du Rassemblement National, pourquoi et est-ce que les positions de ce parti sont pertinentes au niveau local ?


Il me semblait logique de ne pas mentir aux électeurs, j'ai pris ce soutien car je suis membre du bureau départemental depuis trois ans, responsable de la deuxième circonscription de Savoie. Il est donc logique pour moi de le demander.
J’ai également reçu le soutien de Thierry Mariani et de son parti la Droite Populaire (ex ministre des transports de N. Sarkozy).
Je sais très bien que dans un petit village de moins de 500 âmes il n'est pas forcément pertinent d’afficher ses couleurs politiques mais je n’allais pas faire comme si je n’avais aucune attache, aucune racine politique, la franchise est toujours préférable.
Les positions du mouvement va vers une priorité au localisme (produire et consommer local), défense de notre identité, culture, patrimoine. Également vers plus de proximité entre élus/population. Plus le temps passe et plus l'homme politique s'éloigne de ses administrés. Le RN a toujours voulu être dans la proximité et l'écoute, cela me correspond totalement.

Quels sont les points forts de votre programme et qu'est-ce qui le différencie de celui des sortants ?


Nous devons continuer à mettre en avant l’agriculture, j’aimerais un marché de producteur local au sein du village, ce qui permettrais à nos agriculteurs d’être mis en avant de dynamiser le centre du village au moins une fois par semaine.
Beaucoup d’habitants vivent du tourisme, il est important de mettre notre village en avant, il faut travailler d’avantage avec l’office du tourisme, j’ai souvent l’impression que Saint Nicolas La Chapelle est laissée pour compte dans le Val D’Arly.
L’écologie est aujourd’hui au centre de toute les discutions, nous devons le mettre en avant.
Elu je mettrais tout en œuvre pour un bon développement de la commune.


Quelle est votre position sur les fusions de communes, sur l'intercommunalité et l'actuelle communauté agglomération, Arlysère ?


Je ne suis pas contre une fusion avec Flumet, je crois au développement de nos communes autour du tourisme, du domaine skiable, de l’agriculture, du patrimoine des collectivités. Cela pourrait faire sens.
Les dotations de l’Etat sont de plus en plus faibles je crois qu’il est important de travailler ensemble pour nos communes, dans un soucis de mutualisation des coûts, bien entendu.
La communauté de commune du Val D’Arly fonctionnait très bien. Aujourd’hui on veut tout regrouper autour d'Arlysère, comme il a été fait pour les départements (avec les cantons) et les régions.
On éloigne toujours plus le politique du terrain et des habitants (supprimant ainsi les corps
intermédiaires...) et on dépense toujours plus...
Ce n'est pas ma vision de la politique.
Les petites communes comme la nôtre seront à terme, délaissées et oubliées.
Cela se passe déjà dans les décisions prises dans les inter-co. C'est la loi du plus fort qui règne et les petites communes subissent. Combien de milliards a t'on donné aux politiques du développement de la ville - des ZUP, entre autre, au détriment des zones rurales ?
Je suis pour plus de concertation entre nos communes. Trop souvent, les votes sont déjà acquis, au bénéfice des grands pôles urbains et nos voix ne comptent plus. Si je suis élu à St Nicolas la Chapelle, je défendrai nos petites communes et je ferai entendre la voix de la ruralité dans l'intérêt de nos concitoyens.


Urbanisation, pression immobilière, maintien de l'agriculture, protection du site et de l'environnement, votre avis et vos solutions ?


L’urbanisation est en forte hausse dans notre village, nous accueillons beaucoup de couples qui ne peuvent pas construire dans leur village natal.
La cause en est la forte hausse du marché immobilier dans le Val d’Arly.
Il ne faut pas que l’immobilier devienne incontrôlable, il est propice au développement mais on doit savoir garder la main.
Je serais vigilant quant à la protection des sites et au maintien (voire au développement) de l’agriculture qui reste pour moi un élément important dans notre village.
Nous avons un patrimoine environnemental à sauvegarder et à transmettre, en tant qu’élu je garantirai la tranquillité de l'écosystème. Je ne construirai pas tout azimuts et m'engagerai à protéger notre cadre de vie.


La mandat qui s'achève a été marqué par deux dossiers sensibles, toujours en cours, le presbytère de Chaucisse et le projet immobilier des Aubriettes, qui ont opposé une partie de la population à la municipalité, sur ces deux points, si vous êtes élu, quelle sera votre décision ?


Je suis allé à la rencontre des habitants des Aubriettes, nous avons pu échanger sur le projet en cours.
Personnellement, j'ai toujours dit que j'étais totalement opposé au projet.
Les habitants m'ont conforté dans mon positionnement.
En définitive, ils ne sont pas contre un bâtiment mais pour un bâtiment plus petit et sans vis-à-vis, ce qui me parait tout à fait logique.
Ils doivent être entendus et nous devons respecter leurs choix !
Si je deviens élu, je lancerai automatiquement une consultation pour recueillir l'avis des habitants avant de me lancer dans tout projet les impactant.
Le presbytère de Chaucisse fait partie de notre patrimoine, nous pouvons pas nous résoudre à le détruire.
L’avis des Colatains compte beaucoup, si je suis élu je lancerai une consultation pour l’avenir du presbytère. A l’issue de cette consultation, les cinq meilleurs idées seront retenues et puis votées par les Colatains.

La question que je n'ai pas posée ?


Pourquoi me faire confiance ?
Je suis jeune mais déjà tant attaché à mes racines, à nos montagnes, à notre village et à notre patrimoine.
L'engagement politique est une belle chose quand vous le mettez au service des autres. Je souhaite être un élu proche de ces citoyens, à l'écoute et dans le respect de tous.
Mes affinités politiques montrent la force de mon caractère et de mon engagement. Vous pourrez compter sur mon investissement pour être exemplaire à tous instants et à votre service à chaque fois que cela sera nécessaire.
Ayant le soutien de deux mouvements, je ne suis pas seul, pour autant, au-delà des mouvements
politiques, j'aspire à défendre l’intérêt des Colatains avant tout.
J'aime notre village. Pour un nouvel avenir, faite moi confiance.

2 commentaires:

Unknown a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Sara Boguet a dit…

Et vous ? Pourquoi mettre un commentaire anonyme ? Le Rassemblement National revendique avant tout la nation comme son nom l'indique et donc les citoyens français en priorité.
Je ne vois là aucune entrave ni un frein à vouloir protéger et défendre sa nation, son mode de vie, son pays, ses habitants. Bravo Tanguy pour ta candidature.

Enregistrer un commentaire