Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

mardi 19 mai 2020
Un de mes lecteurs m'a adressé ce petit texte d'actualité, qu'en pensez-vous ?

" L'autre jour, pour la première fois, je me suis masqué avant de sortir. Et me regardant dans le grand miroir de l'entrée, qui à ce moment était la sortie, je ne me suis pas reconnu. Un drôle de type me faisait face, avec un drôle d'air au-dessus de son drôle de masque. J'ai appelé la police, je les ai attendu sur le pas de la porte et quand je me retournai, l'autre masqué était toujours derrière la vitre. En arrivant les policiers ont mis leurs masques et je ne les ai pas reconnus ! Ils m'ont demandé ma carte d'identité mais comme je ne les reconnaissais pas, j'ai voulu voir leurs cartes professionnelles et là encore je ne les ai pas reconnus. De même, eux ne m'ont pas reconnu sur ma carte d'identité et se proposaient de me conduire au commissariat, mais le covoiturage étant interdit, ils y ont renoncé. Je les ai priés de rentrer dans l'entrée, qui à ce moment portait bien son nom, et là, dans le grand miroir, ce n'était plus un, mais trois gars masqués qui nous narguaient. Après les sommations, les policiers ont tiré, les premiers, et dans un grand boucan, le miroir s'est brisé et les trois masqués, envolés! Les policiers sont partis à leur tour et je suis resté seul, avec ma mère, mon père lui ne m'avait pas reconnu, pourtant, ce jour là je ne portai pas de masque ! "

1 commentaires:

Anonyme a dit…

Un petit air de Raymond Devos !
Line Praz

Publier un commentaire