Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

mercredi 2 septembre 2020
Ci-dessus, extrait de l'album, Nice et Savoie, 1864,
le village d'Héry, par Félix Benoît.
Le texte de l'ouvrage est de Joseph Dessaix.


Ce mercredi matin, 2 septembre, plusieurs membres du bureau d'Art et Culture en Arly, ont à l'invitation de l'un des leurs, Jean-Luc Joseph, visité le village d'Héry-sur-Ugine. Un village qui surprend par son implantation dans la gorge d'un torrent, le Mouneret. Un choix pour réserver les meilleurs terrains à l’agriculture et être près de la route principale de l'époque, et encore très souvent de nos jours, comme en témoigne l'ancien relais de diligence du Cheval Blanc. Jean-Luc Joseph qui connaît intimement son village a livré des informations, sur la démographie de l'ancienne commune qui est passée de près de 900 habitants à une centaine en un siècle environ. Si l'école est toujours présente avec sa classe unique, il n'y a plus de commerces, le village qui comptait quatre bistrots a vu le dernier, qui était aussi magasin d'alimentation, fermer il y a une vingtaine d'années. Au cours de leur déambulation, les visiteurs ont glané des bribes de l'histoire locale, salué la mémoire de Claude Batho, photographe, qui repose dans le cimetière du village qu'elle a aimé et visité l'église St Sauveur, construite de 1758 à 1760 et récemment restaurée et dont l'extérieur présente un cadran solaire signé du regretté Jacques Voituret. Et lors de leur prochain passage, ils pourront mettre une histoire sur chaque pierre, ou presque !


 Le Mouneret, un torrent qui a eu ses colères.

 Près de la tombe de Claude Batho.

 Un Christ de facture naïve.

Cadran solaire, dessiné par Jacques Voituret.

0 commentaires:

Publier un commentaire