Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Rechercher dans ce blog

vendredi 12 mai 2017
De gauche à droite:
Michèle Pellet, Claire Pittard et Bernard Fauvelais.

L'ouvrage, Histoire de la Savoie et de ses états devait intégrer une collection de poche chez l'éditeur  Yoran Embanner. Après de nombreuses années d'écriture par un collectif piloté par l'historienne Claire Pittard, le bébé a vu le jour en janvier dernier en affichant un poids de plus de deux kilogrammes ! Ce qui le range, hors collection. Il s'agit d'une Histoire de la Savoie, vue de la Savoie, annoncent les auteurs, ce qui signifie, vue d'un point de vue indépendantiste. Que deviennent ceux qui ne partagent pas cet engagement ? Cet après-midi, j'ai pu écouter au cours d'une rencontre organisée par le café, le Savoy, Claire Pittard et deux des contributeurs, la Colataine Michèle Pellet et Bernard Fauvelais. C'est à bâtons rompus que l'histoire de notre province a été parcourue, des origines à nos jours, avec des haltes lors du transfert de la capitale de Chambéry à Turin, le traité de Vienne en 1815, l'entrevue de Plombières entre Cavour et Napoléon III, le traité de Turin, le plébiscite, la Grande guerre et l’hécatombe dans nos villages et avec un détour imprévu en Chine, à propos de la deuxième guerre de l'opium. Cette écoute ne m'a pas converti aux thèses des auteurs, peut-être la lecture de leur pavé encyclopédique y parviendra-t-elle. Vu son prix, je vais attendre qu'il trouve place sur les rayons de la bibliothèque municipale.