Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Les commentaires anonymes ne sont plus publiés.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

lundi 15 avril 2013
Dans une bâtisse entourée de verdure, en amont du bourg de Flumet existe une activité discrète mais chargée d'histoire et de tradition, la station de monte de la Société mulassière du Val d'Arly qui est présidée par Marie-José Joly entourée d'un conseil d'administration réunissant de deux à trois représentants des adhérents par commune. La société gère donc depuis son origine le site du Châtelet et son activité et elle organise, chaque premier mardi d'août, cette année le six, le concours des poulains et mulets. Ses seules sources de revenus sont les cotisations des 140 sociétaires, les subventions de la Com'Arly, Communauté de Communes du Val d'Arly, des communes d'Ugine et de Praz sur Arly et du Conseil général de la Savoie. S'y ajoutent les primes accordées par les établissements financiers partenaires du monde agricole et le paiement des saillies, une trentaine par an, chaque saillie est facturée 70 euros, mais on note malheureusement une baisse, par les propriétaires de juments. C'est dans une écurie refaite à neuf qu'ont été accueillis tout récemment, Atlas, baudet de trois ans acheté en Poitou-Charente et Tango des Montants, trait-comtois, âgé de six ans et loué aux Haras nationaux. Les responsables remercient M et Mme Daniel Jond, qui durant 24 ans ont assuré le fonctionnement de la station et qui souhaitant se retirer laissent la place à un nouvel étalonnier qui prendra ses fonctions le premier mai prochain. La ferme du Châtelet présente un fort bel élevage, gage de continuité pour une activité autant patrimoniale que vivante. 
A gauche, Tango des Montants; à droite, Atlas.