Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Rechercher dans ce blog

samedi 3 juin 2017
Texte et clichés de Christian Cochard.

​Nous avons modifié la sortie en la faisant ce samedi à la place de dimanche pour des raisons de temps. ​Nous étions donc un groupe réduit de sept personnes pour faire cette randonnée des 100 virages. Nous  sommes partis du lieu dit la Semette direction le ruisseau du Nant Trouble .Par un sentier mal entretenu nous nous sommes frayés un chemin jusqu'à la cascade. A partir de ce moment nous étions dans le vif du sujet avec le départ des 100 virages. Montée pénible et longue heureusement sous les bois qui nous protégeaient du soleil. Nous sommes passés à Praz Corbet et au Lachat. Ensuite nous sommes redescendus au plateau du Méruz. Le restaurant  d'altitude "la table du Méruz " n'était pas ouvert mais les propriétaires nous ont permis de se restaurer avec les tables et chaises* à la grande joie de notre amie Mireille. Le retour se fit dans un premier temps par le Sautet, la Corbassière et nous avons retrouvé un ancien sentier qui nous amena à la Cascade après quelques acrobaties dans des bois très en pente. Une variante n'était pas suffisante nous en avons fait une seconde en prenant la direction du Vernet Derrière, le Mont, la Reculaz, le Vernet Devant et retour à la Semette récupérer les voitures. Finalement nous avons fait 17 km et 710 m de dénivelé. Une bonne et belle journée.

* Voila ce qui arrive quand on oublie le casse-croûte, on ronge les tables et les chaises ! 
Commentaire du tenancier du blog.