Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

jeudi 22 novembre 2012
Tout dernièrement Vivre en Val d'Arly et le Centre social municipal d'Ugine organisaient un cycle de table ronde et conférence sur le thème : Aimer. L'Echolatain a  rencontré les participantes à la réunion qui s'est déroulée à la Maison familiale de Saint Nicolas la Chapelle. C'était donc la table ronde, carrée pour la circonstance, autour de laquelle une dizaine de personnes se sont rassemblées pour entendre le conférencier, Alain Héril, psychothérapeute, sexologue, écrivain et dont la carte de visite annonce d'autres compétences. Quelques personnes, retraitée, commerçante, sensibilisées par les annonces de VVA et des mairies, étaient venues à titre personnel, d'autres, les plus nombreuses dans le cadre de leurs professions touchant la famille, les enfants et les jeunes. Ce qui ressort de cette rencontre qui n'a pu aborder tous les aspects du vaste et complexe sujet retenu concerne tout d'abord l'accueil de l'enfant dans sa famille, les premiers contacts avec ses parents qui pour le nouveau-né passent par le toucher, par le corps, les paroles doivent être actées selon le conférencier. La survenue de la maladie, celle qui met en péril la vie de la personne touchée, a été traitée dans le deuxième volet de la discussion. L'estime de soi, le regard sur son corps sont primordiaux et peuvent être aidés par des médecines ou pratiques parallèles comme le préconise par exemple Carl Simonton dans son ouvrage, «  Guérir, envers et contre tout «. Abordant les contes de fées, le conférencier estime qu'ils aident à la construction de l 'enfant, qu'ils l'informent que l'autre, comme nous même, n'est pas parfait et ce tout au long de sa vie et qu'il est vain d'attendre la toute perfection. Le couple bien évidemment, a été l'objet d'un échange. Le couple, né du désir doit se construire sur des valeurs communes pour durer, par le dialogue souvent absent, par l'acceptation de l'autre et que celui ci est toujours en mouvement et évolue tout au long du temps. Cette intervention se déroulait en après-midi et cet horaire n'a peut-être pas permis à certains de pouvoir participer, c'est un regret exprimé ça et là et donc une remarque à retenir pour de prochaines activités de ce type.