Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.



Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Rechercher dans ce blog

mercredi 7 juin 2017
http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/cantal/aurillac/bruit-ses-vaches-derange-son-voisin-agriculteur-du-cantal-condamne-demenager-1268495.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20170607-[info-bouton5]

 Ci-dessous un petit texte que j'ai commis il y a déjà quelques années.

Depuis le début de l'hiver notre clocher a changé de voix. la cloche Marie-Nicolarde a passé le relais à sa voisine Jeanne-Angélique. Pour respecter la quiétude nocture des hôtes du village, le conseil municipal a en effet décidé, après débats et consultations, de mettre à la retraite anticipée l'horloge installée en 1946, par souscription publique et inaugurée par Eugène Burnet-Fauché, maire et Rémi Bévillard, curé. Cette mécanique jurassienne ODOBEY, mise en place par François Mongellaz, horloger à Flumet et qui ne savait pas se taire la nuit* s'est effacée devant Harmony, une petite merveille électronique, informatique, radio-pilotée et tout et tout. Dès à présent elle sonne les heures et les demi-heures, nous gratifie de l'Angélus aux heures voulues, fait silence quand nous sommes sensés dormir et a dans son sac bien d'autres savoirs que nous découvrirons au fil des années. Le peintre Pierre Bichet** qui a passé ses premières vacances d'hiver, hors de son Jura natal, à Saint Nicolas la Chapelle, confie qu'il a découvert en peignant que la neige n'est pas blanche. La neige est riche de tous les reflets de son environnement, le bleu du ciel, le vert des sapins et épicéas, l'or du soleil, le gris des nuages et bien d'autres nuances de la palette des couleurs. Tout pareillement, le silence de nos campagnes est fait de mille murmures et sons. Allons nous faire taire le bruissement du vent dans les arbres, les sonnailles de nos troupeaux, le chant du coq trop matinal, le concert des oiseaux, la musique du ruisseau? Mais rassurons-nous, il restera toujours la mélodie des pétrolettes, dépotées et débridées, elle est le quotidien des oreilles urbaines , les rurales vont s'y habituer! 

 *Je parle de la mécanique!

1 commentaires:

OBG a dit…

ENCORE UN JUGE QUI NE VIENT PAS DE LA CAMPAGNE . PFFFTT ......

Enregistrer un commentaire