Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

jeudi 11 juillet 2019

Une réunion publique concernant la révision allégée du PLU, dans le secteur des Evettes s'est déroulée ce mercredi 10 juillet en mairie de Flumet. Marie-Pierre Ouvrier, maire, a, en présence de Frédéric Rey, Pierre Ouvrier-Buffet, adjoints et Christian Ouvrier-Buffet, conseiller municipal, exposé l'esprit et les grandes lignes du projet. Projet qui a été présenté par Gabrielle Mollier , urbaniste du cabinet Vial et Rossi. Il prend place dans les prévisions du SCOT qui annonce la création de 2 2OO lits sur trois sites, dont deux à Flumet et un à Saint-Nicolas-la-Chapelle. Il répond au besoin d'augmenter la clientèle des remontées mécaniques de la station et ce site des Evettes-Zecon a été choisi de préférence à la Fracette, peu équipée et au Mat, plus éloigné des remontées. Créant de 850 à 1 000 lits, il étoffera le front de neige et le remodèlera en intégrant des commerces et des services. Il aura pour conséquence la disparition d'un hectare et trois ares de terres agricoles, propriété de la commune et touchera une zone humide, zones qui sont nombreuses sur ce versant de la vallée et ne coupera pas le corridor de continuité écologique. Les prochaines étapes seront, en juillet, la notification aux perxonnes publiques associées, PPA; dans l'automne, l'enquête publique et le rapport du commissaire enquêteur et en début 2020, la délibération du conseil municipal pour approbation.