Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

lundi 24 juin 2019

Texte et clichés de Christian Cocahard.

Nous étions une quinzaine pour démarrer du col de la Madeleine en Haute Maurienne à proximité du village de Bessans. ​Donc départ à la Chapelle Saint Laurent en direction de Côte Plane par un sentier très beau mais raide. En arrivant au lieu dit la Fesse d'en Bas, chamois et marmottes nous ont accompagnés à la grande joie de Maïka qui néanmoins n'est pas partie à la chasse. En arrivant à l'ancien village de la Fesse du Milieu comme le groupe était très en forme j'ai décidé de rajouter une variante en montée ce qui est rare dans ce sens, et nous nous sommes donc dirigés vers la Crête des Rochers de la Fesse en passant au Mont du même nom avant de descendre en direction du Refuge de Vallonbrun . Arrivés au refuge, nous sommes installés pour prendre notre repas et déguster la célèbre tarte aux myrtilles de la gardienne du refuge. Après ce moment de convivialité, sous un soleil chaud mais quelque peu refroidi par un petit vent frais mais fort agréable. La descente par les Erelles, le Mollard tout en longeant la limite du parc national de la Vanoise. La pente devenait de plus en plus raide en arrivant au Goteil et heureusement au lieu dit les Sétives, les gardiens du parc avaient aménagé quelques escaliers de bois et de pierre pour nous permettre d'atteindre le village du Collet en toute sécurité. Tout le long du parcours nous avons admiré de nombreux chalets d'alpages restaurés avec des toits de Lauzes magnifiques. Cette Haute Maurienne est vraiment de toute beauté. Pour terminer notre randonnée les chauffeurs ont été rechercher les voitures qui étaient 2 km en aval de notre point d'arrivée. Quant à Maïka la chaleur a eu raison d'elle et c'est complètement "crevée" qu'elle s'est endormie dans la voiture. Petit verre de fin de randonnée dans un bar de Val Cenis où nous avons été reçu par un personnage fort antipathique qui n'était pas à l'image de cette belle Maurienne.