Vous trouverez ici quelques moments de la vie du village et de la vallée, quelques commentaires, quelques réactions, quelques témoignages du passé, réunis dans le désordre au fil d'une démarche bénévole, personnelle et quotidienne. Les outils et l'hébergement ont coûté cette année, les yeux de la tête.
Pour aller aux sites proposés par la barre horizontale supérieure, deux clics sont nécessaires, un premier sur l'intitulé du site et un deuxième sur l'image fixe qui apparait, merci.
Pour rechercher un ancien article de ce blog, allez au sommet à gauche.

Et n'oubliez pas d'agrandir les images en cliquant dessus !


Pour me contacter: eburnetfauchez@gmail.com

Messages les plus consultés

Archives du blog

Rechercher dans ce blog

dimanche 16 juin 2019
Texte et clichés de Christian Cochard. 

Après neuf jours de raid en Pyrénées, nous étions une quinzaine pour faire une magnifique randonnée en Tarentaise, au dessus du village de Saint Jean de Belleville, le fief de Michel et Jeanne qui nous ont amené dans un site extraordinaire. Donc nos véhicules garés au parking de la Sauce, petit village situé à 1500 m d'altitude. Tout d'abord pour un chemin large nous voila au Ratchi puis les Combes avec ses vaches , des tarines et un lieu où  l'on fabrique du beaufort. En montant direction le chalet du Fût, des chamois à gauche, des chamois à droite sans oublier les marmottes présentes toute la randonnée. Le passage des Lauzes était très raide et c'est à petits pas que nous sommes montés avant d'arriver au col des Monts du Fûts et terminer sur une crête pour se trouver au sommet, lieu du casse croûte. Après cet arrêt direction la descente par la Golette du Plane puis la Golette des Combes. Les prés étaient remplis de fleurs, le temps était beau et le soleil chaud, que du bonheur !! En passant au lieu dit la Charpente nous avons coupé à travers champs pour nous retrouver aux Combes et rejoindre le parking. Michel et Jeanne nous ont invité dans leur chalet pour le pot de fin de randonnée et Maïka comme chaque fois s'est éclatée même si sa sœur lui a manquée.